Music in the sky

samedi 24 janvier 2015

Dobar Den Sofia!

Allez on enchaîne!
Une petite virée au pays du bon yaourt, des iconostases et des roses!
Nous partons pour la Bulgarie. Un voyage un peu particulier par rapport à mes voyages précédents puisque je n'était pas seul : l'une de mes amies, Florence, s'est rajoutée au dernier moment, curieuse de découvrir ce pays un peu méconnu en France. Nous étions donc 2 (enfin 3 avec Schmulmul).
Un voyage particulier car il fut également plus long que les autres voyages (8 jours), pont du 8 mai oblige, nous permettant ainsi de visiter d'autres lieux que la simple capitale bulgare.


Et d'ailleurs c'est le monastère de Rila, classé par l'UNESCO et situé en plein cœur des montagnes bulgares, qui a été choisi pour représenter le pays dans le parc mini Europe, à Bruxelles.
On ne le voit pas bien sur la photo, mais c'est un superbe édifice, et vous avez de la chance... on y est allé et vous aurez donc droit à de superbes photos...


Après coup, je pense que c'était une bonne chose que l'on puisse passer un peu plus de temps en dehors de Sofia car je dirais que l'intérêt touristique de la capitale est limité. Et je dirais même qu'il y a plein de choses en Bulgarie qui mériteraient d'être visitées en plus de ce que nous avons fait.
Moi j'ai trouvé le pays très intéressant pour le brassage des cultures que l'on y pouvait voir: une mosquée, une synagogue, et surtout les églises orthodoxes, avec leurs traditions assez différentes de ce que l'on peut voir chez nous.


Pour ce qui est de l'état du pays, mon guide touristique me prévenait qu'il était l'un des plus pauvres d'Europe. C'est vrai qu'il reste pas mal de vieux bâtiments délabrés et que les gens continuent d'y vivre. Et dans les campagnes ou la banlieue on voit les maisons abandonnées, les trottoirs défoncés... mais je dirais que les bulgares semblent vivre avec beaucoup de philosophie dans ce paysage. Ils se distraient, achètent, vont au restaurant... On a senti en discutant avec certains jeunes leur envie d'aller à l'étranger pour y trouver du travail. Et ceci malgré l'aide et le financement du l'Union européenne...

En tout cas, si le tourisme n'y est pas aussi développé qu'en France ou en Italie, il est quand même possible d'y passer un agréable séjour.

  • Dates du voyage: du 1 au 8 Mai 2014 (8 jours) Etant un pays du sud, je m'attendais à moins de pluie. On a eu 2-3 jours de beau temps, mais le reste du temps ce fut nuageux et parfois très pluvieux, ce qui nous a obligé à annuler les excursions en pleine nature, qui se seraient transformées en bain de boue. Avec le recul, je pense qu'y aller en plein hiver peut être également pas mal, car la montagne Vitosha, tout contre Sofia, recèle une véritable station de ski. Quand au monastère de Rila, sous la neige, ça doit être magique.
  • Attention les bulgares ne sont pas encore passés à l'Euro! Ils aimeraient bien mais je crois qu'ils attendent que la crise soit passée... 1BGN = 0.51€. 
  • Pour ce qui est du budget, tout est quand même vraiment moins cher: les bus, les restaurants, le logement, etc... Surtout au restaurant on a tendance à ne pas se priver.
  • Pour y aller: par avion, depuis Paris les vols ne sont pas à des horaires très avantageux. Vol Air France/ Air Bulgaria, 3h de vol à peu près. Il y a un décalage horaire d'1h. Il y a des bus pour aller de l'aéroport au centre ville mais notre auberge de jeunesse nous proposait de venir nous chercher alors...
  • Pour y loger: Parmi les auberges de jeunesse que j'ai pu trouver, une seule se détachait du lot: Canapé Connection. Et c'est vrai que c'était génial! Surtout grâce à l'accueil et les conseils des propriétaires, qui sont une bande de jeunes très ouverts, serviables, qui vous traitent comme si vous étiez des copains de passage. Ça n'a rien à voir avec certaines auberges de jeunesse remplies de chambres où on a l'impression d'être dans une usine... tout ce que je déteste!
Le bâtiment est très petit: il s'agit d'une ancienne maison privée cachée entre quelques immeubles, avec un jardin. Le coin n'est pas des plus charmants mais ils ont su le retaper avec plein de débrouille. Nous avions loué l'une des chambres privée du sous sol, à coté de la cuisine où les hôtes venaient cuire de délicieux gâteaux qui nous étaient offerts au petit déjeuner. Accès à internet gratuit, café et thé aussi, accès à la cuisine et au frigo. Et ils nous ont également aidé à réserver nos tickets de bus et notre hôtel au monastère de Rila, tout en nous déposant en voiture quand c'était sur leur chemin... vraiment très sympas!



  • Pour se déplacer:  Je ne me rappelle pas que l'on ai utilisé le métro, pourtant il y en a un à Sofia. Notre auberge n'était pas très loin du centre ville, pas très grand. Nous avons utilisé les bus pour sortir de la ville (ticket pas très cher, et que tout le monde poinçonne... dés que le képi du contrôleur apparaît à l'horizon). Et par la suite, pour nous rendre dans d'autres villes, nous avons également pris des bus longue distance, le train étant peu usité ici. Par contre trouver les horaires depuis internet ne fut pas facile (notamment pour aller au monastère de Rila): les sites officiels sont en alphabet cyrillique et il y a très peu d'infos sur le net. Là aussi les gens de l'auberge nous ont pas mal aidé...
  •  Pour se préparer: Quasiment aucun guide touristique ne traite que de Sofia, et pas beaucoup ne concernent que la Bulgarie, j'ai finalement trouvé le Petit futé. Il n'y a peut être pas beaucoup de photos, mais il est plein d'infos utiles, que j'ai complétées en cherchant sur le net. 

J'espère ne rien avoir oublié... non sûrement pas!



Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire