Music in the sky

samedi 24 octobre 2015

Madrid - Jour 1 - Partie 1 - Un train pour Lavapiès

Premier matin sous le soleil d'Espagne... et pas de grasse matinée à l'horizon. Car dans l'appartement de mes amis on est déjà sur le chemin du travail ... et de l'école car mademoiselle S, la fille de mes amis... n'a que 5 ans! Je suis également du voyage... d'autant plus qu'aujourd'hui est un jour spécial puisque c'est jour de "graduacion"!

"Graduacioooon!"

C'est la dernière année de maternelle pour mademoiselle S. Et pour l'occasion l'école Placido Domingo a organisé un petit spectacle pour les parents: poèmes, danses, et remise des prix à chaque enfant. Tout les parents, pleins de fierté, applaudissent, filment et photographient à tour de bras. Et moi aussi bien sûr... mais je ne vais pas mettre mes photos ici, ce n'est pas vraiment l'endroit adéquat pour des photos de famille, vous ne trouvez pas?


Je laisse T. et C. participer au petit déj' des parents et enchaîner par une journée de travail. Pour moi, la visite de la ville commence officiellement: premier métro à Mendèz Alvaro, direction la gare d'Atocha!  Inaugurée en 1851, ce fut la première gare de la ville, et elle en garde encore le charme...


Restauré en 1992, et transformée pour accueillir les rames modernes du TGV espagnol, le bâtiment d'époque a été conservé avec sa paroi de verre et sa structure en fer forgé. Ils ont eu la bonne idée d'installer un jardin tropical dans la grande salle, avec des bassins où vivent une multitude de tortues de mer. La joie des enfants! C'est l'heure de se faire dorer sans bouger hors de l'eau, en se faisant photographier par les touristes... Prenez la pose s'il vous plait madame!


J'essaie de pénétrer un peu plus dans la partie moderne de la gare afin de prendre quelques photos du TGV espagnol, question de comparer... mais les quais sont inaccessibles aux personnes munies de billet. Tant pis! Il ne faut pas oublier que la gare a été le lieu de terribles attentats en 2004, et que donc la sécurité reste importante ici...


Je m’assoies donc à la terrasse d'un café, en face du jardin tropical, afin de boire un cappuccino à l'orange et préparer le planning de la journée.
5 minutes de répis...
Me voilà reparti! Dehors il fait un beau ciel bleu et les avenues sont pleines de voitures... il y a déjà des embouteillages devant le ministère de l'agriculture.


Nous voilà devant le Centro de Arte de la Reina Sofia... mais la culture ce sera pour plus tard. Pour l'instant, contournons le musée pour nous enfoncer dans le sympathique quartier de Lavapiès


"Pittoresque et populaire" d'après mon guide. C'est vrai que cela commence bien, avec de jolies façades d'immeubles aux balcons fleuris, et une avenue bordée de restaurants simples et tranquilles. Nous passons devant un café à chat, la Gatoteca, et plus loin une vieille boulangerie qui doit avoir au moins 100 ans!


Nous voilà en plein dans le quartier de Lavapiès: les rues montent vers l'église San Lorenzo, elles se croisent et donnent envie de se perdre dans cette ambiance de quartier...


Après quelques commerces, bars et restaurants, nous voici en haut de la colline où se trouve le Ciné Doré, l'une des premières salles de cinéma du pays. Elle date de 1896, et est encore en activité après plus de 100 ans. D'après les photos affichées, ils jouent en ce moment de grands classiques du cinéma, dont pas mal de films français. Je remarque le film "Breakdance", film mythique de la culture hip hop sorti en 1984... ça nous rajeunit pas!


A côté du cinéma, de petites échoppes qui donnent directement sur la rue: poissonnier, boucher, primeur...
Plus loin, on rejoint la rue d'Atocha, avec le monument commémoratif du massacre de 1977.
A l'époque, le quartier de Lavapiès n'était pas le quartier Bobo qu'il est aujourd'hui. Rempli d'immeubles vétustes et de squats, le quartier était très pauvre. A cette époque, sous Franco, un groupe d'avocats communistes s'étaient regroupés pour défendre les plus démunis et avaient leurs bureaux pas loin d'ici. Le parti communiste étant interdit officiellement en Espagne, des terroristes d’extrême droite ont alors attaqué les bureaux en tuant les 5 avocats présents.
Plus de 100 000 personnes assistèrent aux funérailles, et l'émoi que suscitèrent ces événements permit aux lois d'évoluer et, les partis de gauche officiellement autorisés, de faire avancer l'Espagne vers la démocratie...


Voilà c'était la séquence Histoire de notre article. Maintenant... passons à la séquence culinaire! Alors... dans quel restaurant allons nous déjeuner? Je retourne sur mes pas pour aller dans l'un des restaurants tout simples de la première rue que j'avais arpentée. Au menu: Gaspacho, Cuisse de dinde, pomme, dessert et boisson... le tout pour 9€!


Voilà pour cette première demi journée à Madrid. Cet après midi sera consacré comme prévu à la visite du Centro de Arte de la Reina Sofia... mais ce sera pour la prochaine fois, OK?
Maintenant on mange...

-------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Métro:
 

Gare d'Atocha:

 

Avenues:


 

Lavapiès:






Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire