Music in the sky

samedi 19 décembre 2015

Madrid - Jour 4 - Partie 2 - Farniente

Où en étions-nous déjà? Ah oui! Chocolate con Churros!
Nous voici attablés à la churreria de San Gines, que j'avais repérée la veille en me promettant d'y revenir. L'enseigne a presque 100 ans d'existence. Je paie au comptoir puis vais prendre ma place sous un parasol, où je dévore mes 6 beignets de churros en les trempant dans le chocolat crémeux.
On peut même acheter des tablettes de chocolat maison, afin de tenter de refaire chez soi le liquide à l'onctuosité si particulière...


Maintenant que j'ai repris des forces je suis fin prêt pour repartir. Et sans tarder car il est déjà 11h30.
Je sais que j'ai dit qu'on se reposait un peu mais... juste un peu.
Le quartier de San Gines est le quartier préféré des ecclésiastiques: je croise quelques bonnes sœurs et des prêtres attablés entre amis à la terrasse d'un bistro. Il y a plusieurs magasins spécialisés dans les objets liturgiques dans le quartier...


Soutanes, statuettes, calices, bibles reliées, crucifix... c'est vrai après tout: les curés ont aussi droit à leur supermarché! Je n'y avais jamais pensé...


Alors la suite de mon trajet : Je commence par aller place de l'Opéra, derrière le palais royal. Ou plutôt Teatro Royal, comme ils l'appellent ici. De l'extérieur il a l'air tout simple et pas si grand que ça. Mais bon on n'ira pas vérifier aujourd'hui...


Juste derrière il y a la Taberna real, un restaurant à Tapas que m'avaient fait découvrir mes amis lors d'un précédent voyage. Désolé on n'a pas pu y passer cette fois-ci mais je vous le recommande, c'est vraiment un endroit typique, avec le jambon suspendu au dessus du comptoir et tout et tout...
Retour sur la plaza de Oriente pour prendre en photo les élégantes statues et la vue sur l'autre côté du palais royal. En contrebas il y a le jardin Sabatini où nous pouvons aller faire un tour.


Nous remontons au niveau de la place d'Espagne, où se trouve la célèbre statue de Don Quichotte et Sancho Pancha. Les touristes n'hésitent pas à grimper à coté des cavaliers de Cervantes pour se faire prendre en photo.


 Nous continuons notre chemin vers le temple de Debod. Ce temple égyptien fut offert en 1972 par l'Egypte en remerciement de l'aide apportée pour sauver les temples d'Abu Simbel.


Derrière le temple, le petit parc mène à un promontoire d'où on a une superbe vue sur Madrid en contrebas. Et avec le palais royal à gauche, qui parait encore plus monumental, surtout quand on sait qu'en ce moment même le nouveau roi est en train de s'y faire couronner.


Retour arrière! J'ai envie de changer un peu d'ambiance et d'aller dans le quartier du Rastro. Il se trouve à deux pas, de l'autre côté de la cathédrale, en passant par dessus l'aqueduc. C'est un quartier assez populaire, qui est devenu le repère des bars à Tapas et des bons vivants.
Pour y aller, nous passons devant la basilique de San Francisco el Grande, très belle à ce qu'il parait (mais fermée le lundi). Et puis il faut monter la pente en face et nous voici dans le quartier de la Latina.


Bon, ce n'est pas vraiment l'ambiance du samedi soir mais plutôt celle du Lundi après midi, tranquille... Une douce promenade parmi les rues, la petite place de la paja derrière l'église...


Un petit jardin public caché derrière un mur, avec une roseraie (sans roses à cette époque). Je remonte par les petites rues de la Latina où tous les bars sont fermés... le Lundi à 13h30 c'est sûr faut pas s'attendre à la grande foule.


 Je passe la tête dans le grand bâtiment tout moche du marché de Cebade, où là aussi presque tout est fermé.


Je m'aventure dans le quartier du Rastro, connu pour son marché aux puces, mais pourquoi? Le marché aux puces n'a lieu que le dimanche et même les magasins de bric et de broc alentours sont fermés. Seuls les chinois sont ouverts, mais bon ils vendent des vêtements en gros.


Enfin si: je prends quand même des photos sympas de jolies rues pleines de soleil... Tiens ce tag sur cet immeuble en chantier je l'avais déjà pris en photo lors de ma dernière visite il y a 2 ans, et elle était déjà en chantier la maison!


Mes pas me ramènent en bas de la colline, vers le mercado de San Miguel par lequel nous sommes déjà passés l'autre jour. C'est vrai qu'à part le chocolate con churros, je n'ai toujours pas déjeuné. Mais vite fait alors parce qu'il est déjà... 15h!


 Difficile de choisir entre pinchos (tartines) de poisson, de jambon, de fromages, ou bien croquettes de patata, paella, huitres, petits sandwich...


Je vais commencer par un jus de fruit frais d'Açaï, puis un pincho de saumon fumé, un autre de colin, 4 croquettes roquefort et chorizo, et un gros pincho de fromage italien. Il y a aussi des desserts: arroz con leche à la cannela por favor!


Ça y est, c'est officiel, je suis en retard. C'est qu'il faut encore que je rentre en vélo moi! Au début c'est bon ça descend... mais après il faut quand même pédaler! Et avec le vent d'en face s'il vous plait. Qui veut me faire rater mon avion?


Arrivée en sueurs à 15h55 à l'appartement... en 35 minutes chrono j'ai battu mon record, mais je suis un peu... muerte! C. me récupère et va m'amener à l'aéroport en voiture. Mais avant j'ai juste le temps pour une petite douche salvatrice!
Et on ne sera même pas en retard à l'aéroport Barejas. Ce qui n'est pas le cas de l'avion qui lui aura au moins 15 minutes de retard à l'embarquement...


Enfin bon ce voyage se termine! Merci à mes amis (qui sont depuis revenus habiter dans le froid parisien) de m'avoir accueilli dans leur château en Espagne et... je crois que j'ai pris un coup de soleil!


--------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Chocolate con churros


San Gines:
 

Plaza de Oriente:

 

Plaza de Espana:

 

Temple de Debod:

 

San Francisco el grande:

 

Latina:

 

Rastro:
 

Mercado San Miguel: