Music in the sky

dimanche 5 mars 2017

Lisbonne - Jour 1 - Partie 1 - Maitre corbeau, sur un arbre perché

Il faudrait que je sois un peu plus consciencieux, car ça fait presque un mois que je n'ai rien écrit sur mon voyage à Lisbonne... pourtant il fut très sympa, et il y a plein de choses à raconter.

Après une bonne nuit de sommeil, une douche et un café dans le patio, nous sommes prêts à affronter cette première journée de découverte. Mais d'abord, on va chercher un endroit pour le petit déjeuner!
On croise des mamans qui viennent laisser leur bambin à la crèche qui se trouve à côté. Il fait déjà très beau, et il fera de plus en plus chaud au cours de la journée...


Pour se sustenter, on a trouvé une patisserie-café très sympa, et qui deviendra notre spot petit déjeuner pour le reste du séjour. Ils font des tas de brioches de toutes sortes, du chocolat chaud (noir ou blanc) et surtout... des pasteis de nata!
On entend déjà parler français à la table d'à côté et on en entendra beaucoup durant les jours qui viennent tant la ville est remplie de touristes français.
Bon allez: en route!


Monter, descendre monter descendre... Ça va devenir une habitude dans la ville qui a été construite sur 7 collines. On commence donc par gravir les pentes qui nous mènent au quartier de Graça, parmi les vieilles maisons toute abimées mais vêtues de belles faïences: des 'Azulejos' comme on dit ici. Ça aussi on va en voir pas mal durant notre séjour.


On a du mal à trouver notre chemin mais en tout cas ça monte et il fait chaud. Mais nous y voilà enfin: notre premier point de vue sur la ville: le mirador da Senhora do Monte.


Sur les collines de Lisbonne, il y a tout un tas de miradors qui permettent d'observer la ville d'en haut. Le soir, ça doit être un endroit très romantique...
Mais pour nous, c'est surtout un parfait endroit pour commencer notre visite, et repérer les différents quartiers que nous allons visiter par la suite.
Regardez au fond, on voit le fleuve Tage, avec le pont rouge qui le traverse. Et à gauche la statue du Christ rédempteur...


Sur ce Mirador il y a également une petite église dans laquelle se trouve un siège miraculeux: les femmes enceintes qui souhaitent avoir un accouchement sans douleur doivent prier en s'asseyant sur ce siège. A bon entendeur...


Nous quittons notre premier mirador pour nous rendre vers notre deuxième mirador, où se trouve également une église, mais qui cette fois ci est beaucoup plus grande. Il s'agit de celle du couvent Nossa Senhora de Graça.


Nous faisons un petit tour dans l'église, mais elle n'a pas grand intérêt (mis à part le tombeau d'Albuquerque, le vice roi des indes): lumineuse et sans beaucoup de décorations.
La vue sur la ville du mirador est beaucoup plus intéressante et pour l'instant... on ne s'en lasse pas.


Nous voilà repartis de haut et de bas parmi les rues de la ville et le nez en l'air. Parfois ça réserve de belles surprises, comme cette fresque de street art dédiée à la culture pop américaine: 


Le fameux tramway 28 passe juste devant nous... il faudra tenter de l'emprunter pour voir. Mais ce sera pour un autre jour. Pour l'instant, voici l'immense silhouette de l'église Sao Vicente de Fora qui apparaît devant nous.



L'église -reconstruite au XVIème siècle- reflète bien la richesse du monastère auquel elle est rattachée: 2 grandes orgues monumentales au milieu du transept, et de riches décorations partout...


Mais ce qu'il y a de plus intéressant à visiter ici, ce n'est pas l'église mais le cloitre, qui se trouve... où ça?
D'après mon guide papier le monastère se trouve à part, derrière l'église. Donc nous ressortons et nous longeons la rue... Tiens qu'est ce qu'ils font ces gens là? Il y a une équipe de photographes  de mode qui est en train de faire un shooting devant ce bel édifice couvert d'azulejos.



Nous passons devant un marché d'antiquaires, et puis le panthéon... mais toujours pas de monastère. Et si l'entrée du cloitre se trouvait juste à côté de l'église? Retour sur nos pas... bingo!
Trois tickets s'il vous plait!
Il n'y a pas beaucoup de visiteurs. C'est presque désert. Et pourtant, cet endroit a plein de choses à nous faire découvrir.


Comme vous le voyez les escaliers, couloirs et cours du monastère sont tous décorés d'un frise d'azulejos bleu et blanc, et chaque scène décrite est unique et différente des autres.


Il y a également une chapelle au centre des deux cours, qui est richement décoré et dont tous les murs sont également recouverts de faïence.

Et puis au fond il y a le panthéon royal de la dynastie des Bragance. C'est là que sont enterrés les rois du Portugal... quand même! Il y a un autre panthéon qui se trouve pas loin - et dont nous avons aperçu le dôme en nous baladant tout à l'heure - mais on y trouve des sépultures d'hommes célèbre (comme à celui de Paris).


Suivons le chemin des azulejos et montons à l'étage si vous le voulez bien...


C'est par là!

 Le cloitre est célèbre également pour sa série d'azulejos qui dépeignent les fables de la Fontaine, qui apparemment étaient très connues ici aussi au XVIII ème siècle (date de construction du monastère).


Les commentaires (en français) permettent de détailler l'histoire de chaque fable. J'avoue que je ne les connais pas toutes, mais d'un autre côté Jean en a écrite plus de 240 tout de même!
Mais certaines me disent quelques choses, comme celle de l'homme qui s'est fait ami avec un ours: alors qu'il dormait son ami l'ours voulut chasser avec une pierre la mouche qui tournait autour du visage de son copain... et lui écrasa la tête!


C'est l'occasion de découvrir de nouvelles fables dont la morale est toujours aussi efficace:
 Le renard dit au coq qui était perché sur sa branche: "L'entente entre tous les animaux vient d'être votée, viens ici qu'on s'embrasse!" Et le coq de répondre "Je vois là bas deux chiens qui viennent nous annoncer la bonne nouvelle, nous allons tous nous embrasser!" Et le renard trouve alors une excuse pour s'en aller, pris à son propre piège...



L’âne complimentait un buste de pierre, pensant qu'il s'agissait d'un homme, mais le renard, voyant la scène, bouscule le buste qui révèle une tête creuse. "Bien des gentilhommes sont comme ce buste!"
Je passerais bien des heures à me les remémorer toutes, mais il va falloir y aller...
On emprunte les escaliers pour monter d'un étage!


J'aimerais bien avoir des escaliers comme ça chez moi... ils font ça chez Leroy Merlin?
Nous voilà sur le toit de l'église Sao Vicente de Fora qui jouxte le cloitre. Le toit de l'église est plat et a été emménagé en terrasse pour pouvoir observer le panorama.
Et oui encore un panorama... cela ne fera que le troisième en une demi journée!


J'aime bien la photo ci-dessous: on voit les azulejos du cloitre et au fond la ville de Lisbonne!


Voilà c'est tout pour cette première partie de la journée. On commence à prendre nos marques et on se demande si on aura le temps de tout voir...
Et regardez! Revoilà le tramway 28 là bas!


----------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Rues:

Mirador Da Senhora do monte:

   

Mirador de Nossa Senhora da Graça: 

 Igleja Sao Vicente de Fora:


   

Rues:

   

Cloitre:


 

1 commentaire: