Music in the sky

samedi 27 mai 2017

Lisbonne - Jour 4 - Partie 3 - Un tramway nommé 28

Nous sommes dans le train qui nous ramène de Sintra à Lisbonne, et moi et mes deux compères devisons de ce que nous allons visiter demain... qui sera notre dernière (demi) journée au Portugal. C'est décidé ce sera un musée.
Et le tramway 28 que nous avons croisé plusieurs fois lors de notre séjour, sans avoir le temps d'y monter, celui qui est ancien, et qui passe par l'Alfama, le Chiado, etc... Pourquoi ne le prendre ce soir?


Quand nous arrivons Praça di Rossio, il fait encore jour mais on sent que le soleil ne va pas tarder à faire sa révérence...
Le départ du tram nommé 28 se trouve praça do Martim Moniz, pas loin d'ici, mais sur le chemin, nous sommes attirés par un étrange petit magasin vers lequel plein de monde se presse... à moins que nous n'aillons été attirés par une forte odeur de cerise...


Dans ce petit estancot, on ne vend que de la Ginjinha maison. Dégustation au verre ou achat en bouteille. Le patron, derrière le comptoir, manie les cerises qu'il a fait macérer dans l'alcool.

D'après la petite histoire, le Ginjinha de Lisbonne a été inventé ici même, dans ce petit magasin. C'est un galicien qui il y a presque 100 ans adapta une recette de sa région en mélangeant des cerises amères, de l'alcool du sucre et d'autres ingrédients secrets.
Cela a plu et c'est devenu l'une des boissons préférée des lisboètes... et des touristes.



Bien sûr, Fred et Florence ne résistent pas à la tentation. Quand à moi qui ne boit pas d'alcool, je me contenterais de sentir un peu les effluves qui se dégagent des verres... non merci!
Le soir venu, les gens sortent profiter de la fraicheur. Il y a une petite brocante improvisée...
Lisbonne, ville de la tolérance...


 Une fois sur la place Martim Moniz, force est de constater que nous n'avons pas été les seuls à avoir eu l'idée de prendre le tramway 28: plein de touristes sont là pour nous accompagner... super!
Quand arrive enfin notre joli véhicule, on se retrouve debout dans les allées d'un tramway bondé... ambiance métro aux heures de pointe...


En plus, tout au long du parcours de nouveaux venus viennent encore gonfler les rangs des sardines dans la boite!
Dans ces conditions, ne comptez pas sur moi pour faire de belles photos du paysage. Tout ce que je peux photographier, c'est ça: 


Sur le coup, j'avoue que j'ai pensé à une arnaque, et je me dis que les locaux doivent éviter la ligne 28, de peur de tomber sur la tribu des touristes que nous sommes...
Mais gardons patience: nous avons prévu d'aller jusqu'au bout de la ligne avant de faire demi  tour et petit à petit qu'on arrive au bout, le tramway se vide.
Ça y est: nous sommes au terminus...


Nous ne sommes plus qu'une poignée de touristes. Le chauffeur lance un "Everybody out!" et nous laisse attendre quelques minutes devant le cimetière, pendant que certains des touristes se prennent en photo sur les marches du tram.


Sur le chemin et de loin, j'ai vu des gamins qui s'accrochaient au marche pied du tram afin de ne pas payer le voyage. Je me rappelle que j'avais déjà vu ça lors de mon précédent voyage à Lisbonne... il y a presque 10 ans.



 Enfin bon, même pas le temps de pisser, le 28 repart, moins bondé qu'à l'aller et je m'installe juste derrière le chauffeur.


C'est vrai que le vieux tram ne manque pas de vigueur, et il passe parfois dans de petites rues exiguës, à 5cm des murs... une vraie prouesse du conducteur qui manie sa manivelle à merveille.


Cette fois-ci on n'ira pas jusqu'au bout du chemin: on décide de descendre au mirador de Santa Lucia et d'aller diner dans le quartier de l'Alfama...


Pour être honnête, je suis pas très fan de la cuisine portugaise: c'est souvent de la viande grillée servie avec du riz et des frites...
Enfin bon, les rues du quartier de l'Alfama  sont vides et les habitants sont assis dehors à papoter entre voisins. Visiblement il a encore fait très chaud aujourd'hui ici. Pour le coup passer la journée à Sintra c'était une bonne idée...


Du coup on ne sait pas où aller chercher notre restaurant pour ce soir. On va jusqu'au bout d'une rue jusqu'à ce qu'il n'y ait plus de choix, puis on revient sur nos pas pour s'arrêter devant un restaurant qui a l'air sympa et est spécialisé dans les grillades.


Le chef est installé dans sa bulle, aux commandes de son grill et la patronne, qui parle bien français, prend nos commandes. Ça a l'air de bien marcher car ils ont une terrasse presque pleine.
Nous on s'est installés à l'intérieur... il fait sacrément chaud à côté de ce grill!


Bœuf grillé, grosses tranches de porc grillé, et un riz aux haricots et chorizo. Je ne prend même pas de dessert tellement c'est copieux!

Le ventre plein, nous repartons tranquillement dans les rues de la ville. C'est notre dernière soirée à se perdre dans les rues de Lisbonne...
On s'arrête un instant au mirador de l'église de Graça pour prendre un dernier café, puis on décide de rentrer, non sans avoir une dernière fois perdu notre chemin (enfin ce sont surtout Fred et Flo qui veulent toujours aller dans la mauvaise direction)...


---------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Ginjinha:


Trawmway 28:

   

Alfama:

 

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire