mercredi 17 mars 2021

Tallinn - Jour 1 - Partie 1 - Au delà des mers

Comme je l'ai expliqué tantôt, notre périple à Tallinn commence à Helsinki, que nous allons bientôt quitter en traversant la mer Baltique: l'Estonie, c'est juste en face!
On récupère donc nos bagages à la gare et on tente de soutirer quelques tickets de tramway à la machine. 


Nous avons eu de la chance car notre guide à vélo de ce matin nous a demandé sur quelle compagnie de Ferry nous avions réservé, et il nous a bien indiqué que le port d'embarquement n'était pas - comme nous le pensions - celui du centre ville... on a failli se tromper pour de bon!
Mais nos déboires ne sont pas terminés: une fois sur place on s'aperçoit qu'il y a 2 terminaux. Google Map et le n° noté sur nos billets nous indiquent que le notre serait le Terminal 2.



Mais une fois sur place, notre ferry ne semble pas indiqué sur les panneaux, et il n'y a pas non plus beaucoup de voyageurs. On attend un peu puis on finit par demander et surprise: notre départ se situe à l'autre terminal!
Bon alors il va falloir courir un peu, parce que le temps a passé et que le départ est dans... houla! Dépêchons nous...


Nous arrivons pile poil avant la fin de l'embarquement... sauvés!


Il faut dire qu'il est immense cet embarcadère, tout comme notre paquebot qui possède pas moins de 12 étages avec 800 places de parking (d'ailleurs les voitures sont en train d'embarquer par l'arrière).
Le bateau fait 212 mètre de long et peut accueillir 2850 passagers, avec plusieurs restaurants, un espace VIP, un supermarché, des salles de jeu, etc...
Et en plus, il y a du monde!


On va chercher tout d'abord à atteindre le pont extérieur afin de prendre quelques photos de la baie et du bateau. On est un peu déçus pour ce coup là: le seul emplacement disponible est un espace fumeur à l'arrière du bateau. En fait tout est fait pour que les voyageurs restent dedans, dépensent et mangent à profusion... bien sûr.


Mais nous pour l'instant nous allons rester un moment au frais sur le pont à observer la superbe baie d'Helsinki.



Je prends photo sur photo, avec toujours cette ligne d'horizon où la mer se fond dans le bleu du ciel...


Je pense que les mouettes vont également traverser avec nous. Ce sont des mouettes transfrontalières : quelques heures à Helsinki, puis quelques heures à Tallinn, puis quelques heures à Helsinki...


Notre ferry finit pas quitter la baie et la ville finlandaise s'éloigne à l'horizon... Bye bye Helsinki!


Pour moi c'est l'un des charmes incomparables de la capitale finlandaise: sa baie parsemée d'une multitude de petites iles. 



Certaines sont tellement petites qu'il n'y a qu'une modeste cabane et rien d'autre... un peu comme abandonnée au milieu de nulle part...


Nous finissons par retourner à l'intérieur. Pierre-André a repéré une 'sitting zone' avec des fauteuils dignes de ceux d'un avion et surtout... il a repéré la télé où est en train d'être diffusé un match de foot de la coupe du monde: France / Uruguay. Pas question de rater ça!
Le reste des passagers ne sont pas vraiment passionnés par ce sport j'ai l'impression. Ça ne va pas empêcher la France de l'emporter 2 à 0. Ils vont peut être le gagner ce mondial, qui sait?


Alors que la moitié des passagers pique un somme, et que les 6 gars à la table d'à côté sont en train de se bourrer la gueule bruyamment, je vais faire un petit tour de l'étage, voir les différents restaurants et jeter un œil dans la salle de jeux..


Bon, c'est pas tout ça, mais le temps passe... On arrive dans 20 minutes. Je décide de sortir une dernière fois sur le pont pour tenter d'apercevoir Tallinn se profiler au loin.


Voilà donc la ville que nous allons visiter dans les jours qui vont venir, avec ses multiples clochers, et le plus gros d'entre eux, celui de l'église Saint Olaf, qui guidait jadis les navires vers le rivage...


Tout le monde descend! 
C'est un peu la cohue car les gens se pressent tous vers la sortie, avec en fond sonore les annonces de l'équipage en plusieurs langues: finlandais, estonien, anglais, mais aussi chinois et japonais.


Il y a du vent sur le port de Tallinn, et de gros nuages dans le ciel... mais pour l'instant il ne pleut pas.
On doit encore marcher 25 minutes pour rejoindre le quartier de Kalamaja où se trouve notre appartement.


Tiens, les conducteurs ici sont moins polis qu'à Helsinki!
Nous longeons les remparts de la vieille ville que nous irons visiter plus tard. Voici déjà la flèche de l'église Saint Olaf dont je parlais tout à l'heure...



Nous entrons maintenant dans le vieux quartier de Kalamaja où se trouve notre logement.
J'ai eu plusieurs échanges avec la proprio sur internet: elle n'est pas disponible pour nous accueillir car elle travaille au festival de musique 'beer festival' qui a lieu en ce moment en dehors de la ville.



Mais elle a prévu le coup: la clé de l'appartement se trouve cachée sous un pot de fleur sur la terrasse derrière l'immeuble.
Bon on a un peu de mal à trouver, et en plus les voisins nous regardent d'un air suspicieux...
C'est un peu la chasse au trésor... trouvé!



L'appartement se trouve en sous sol, accessible directement depuis l'extérieur. 
C'est petit mais sympa. La déco est originale (avec un vieux sèche cheveux de salon de coiffure). Par contre on éteint la clim car il ne fait pas si chaud que ça.

-----------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------









Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire