Music in the sky

dimanche 15 février 2015

Photo du mois de Février: Coup de coeur

Filamots de Bordeaux nous propose le thème de la photo du mois de Février: Coup de cœur

"A partir de la date du 15 janvier jusqu'au 15 février, trouver une photo dans n'importe quel domaine, pas de restriction et pour laquelle vous avez un véritable coup de cœur. Si le temps est absolument horrible dans votre région, je vous suggère d'aller piocher dans les archives de vos photos. Le défi serait d'essayer de sortir et de faire la photo le mois à venir, si possible, photo coup de cœur."

J'ai joué le jeu et j'ai regardé autour de moi quand j'étais de sortie, et j'ai trouvé ça:


C'est une photo prise Place de la République, à Paris. Pour montrer qu'il n'y a pas que les victimes d'attentat terroriste dont on honore la mémoire Place de la République.
Je passe souvent à cet endroit puisque c'est sur mon chemin retour du travail, mais je n'avais jamais pensé à prendre en photo ce vélo.
Voilà... ce n'est peut être pas le coup de cœur attendu mais bon c'est venu comme ça...

Autres coups de coeur ici:

Voyager en photo, Marmotte, Estelle, Gizeh, Nanouk, magda627, Loulou, Dr. CaSo, Lau* des montagnes, Tuxana, Christelle, Julia, Yvette la Chouette, Pixeline, Agathe, A chaque jour sa photo, Lavandine, Tofashionandbeyond, Aude, Isaquarel, Mimireliton, DelphineF, Philae, Arwen, MissCarole, Eva INside-EXpat, Brindille, Rythme Indigo, Agnès, Destination Montréal, Tambour Major, Lyonelk, Giselle 43, Sandrine, Calamonique, Frédéric, Céline, Akaieric, Renepaulhenry, Ava, Christophe, Autour de Cia, Alexinparis, Iris, Utopique-Lily, princesse Emalia, Fanfan Raccoon, Laurent Nicolas, Salon de Thé, Guillaume, Nicky, Krn, Champagne, Woocares, Blogoth67, Blue Edel, Josiane, Thalie, Wolverine, Josette, MauriceMonAmour, Cricriyom from Paris, La Fille de l'Air, Gilsoub, MyLittleRoad, Jülide-Trognon de pomme, Claire's Blog, Philisine Cave, Tataflo, Milla la galerie, Homeos-tasie, A'icha, Xoliv', Sinuaisons, François le Niçois, Angélique, Amy, Testinaute, Bestofava, Chloé, Laulinea, BiGBuGS, Les bonheurs d'Anne & Alex, Alban, Dame Skarlette, Chat bleu, Marie, Pilisi, El Padawan, KK-huète En Bretannie, Cara, Isa ToutSimplement, Laurie, CécileP, Luckasetmoi, Mamysoren, Eurydice, CetO, Cocazzz, Céline in Paris, Lavandine83, Galéa, Morgane Byloos Photography.


samedi 14 février 2015

Sofia - Jour 2 - Partie 2 - Une balade en ville

Nous voilà revenus de notre petite escapade en "banlieue" de Sofia. A bord du tramway qui nous ramène en centre ville, nous voyons peu à peu le soleil revenir. Ovcha Kupel tramway n° 5.


Bien que nous ayons déjà fait un tour de tous les principaux monuments la veille (avec le free tour), nous avons quand même quelques endroits à visiter, à commencer par l'intérieur de la cathédrale Sveta Nedelya.
Ce qu'il y a de plus impressionnant dans une église orthodoxe, ce sont les icônes présentées sous verre: les croyants se succèdent et embrassent goulûment la vierge ou le saint représenté. Ça ne se voit pas sur la photo, mais la vitre est couverte de traces de bouches... pas très hygiénique tout ça!


Au fond de l'église, l'iconostase toute dorée brille de milles feux. Là aussi les icônes accrochées au mur sont visitées et embrassées. La religion orthodoxe la religion du bisou...


Et en plus, nous avons la très grande chance de pouvoir assister à une cérémonie de mariage: sous nos yeux, Raven et Monica vont se dire 'oui' (ou plutôt 'da').


Toute la famille et les amis sont là. La cérémonie est simple mais typique: il y a une chorale au fond de l'église, qui semble répondre au pope qui vocifère tout un tas de phrases rituelles. puis il remet les anneaux aux mariés après les avoir agités dans tous les sens (les anneaux, pas les mariés).


Un peu à l'écart, les copines de la mariée, haut perchées sur leurs talons, observent la scène avec envie et n'hésitent pas à commenter: "Monica semble avoir déjà un petit ventre à mon avis le mariage a déjà été consommé..."


Nous voici dehors, sur les traces de notre parcours de la veille. Voilà la mosquée Banya Bashi, encore plus belle photographiée de ce coté de la rue...
Et nous, nous nous rendons au marché couvert sur les conseils de mon guide petit futé. C'est juste à côté...


Au final, il est un peu décevant ce marché. Le bâtiment n'a rien d'exceptionnel, et à l'intérieur pas vraiment de magasin typique. En plus c'est plutôt vide...
Le guide parle aussi d'un marché plus typique car en plein air pas loin d'ici. En effet le quartier est assez dépaysant, plein de vieux immeubles qui ont l'air très beaux mais qui tombent en ruine. Quand le pays sera plus riche ce quartier deviendra certainement très agréable pour y vivre... Un peu comme le marais à Paris, qui dans les années 70 était un coupe gorge avant de devenir le quartier de bobos qu'il est aujourd'hui...


Quand au marché aux femmes (c'est le nom de ce marché), il est fermé en soirée. Nous tenterons de revenir un autre jour si vous le voulez bien.
Pour ce soir, il ne nous reste plus qu'à traîner pour rentrer à notre auberge... regarder les prix des chaussures dans les vitrines (28 leva -14€ - pour une paire d'Adidas!)...
A propos... savez vous comment on écrit 'Mac Donald's' en cyrillique? La réponse ci-dessous:


Retour en ville:


 

St Nedelya:

 

Marché couvert:

 

Marché aux femmes:




dimanche 8 février 2015

Sofia - Jour 2 - Partie 1 - Du coté de Boyana

Premier réveil bulgare. Première douche bulgare. Premier petit déjeuner bulgare... avec du yaourt bulgare svp! De quoi se préparer pour une nouvelle journée de découverte.
Normalement cette journée devait être consacrée à une petite balade dans la montagne Vitosha, mais voilà avec la pluie je crois que les chemins de randonnée risquent d'être boueux et glissants. On va quand même se diriger vers Vitosha... on ne sait jamais?


Yvo, le jeune patron de l'auberge de jeunesse, nous propose de nous y amener avec sa voiture: il rentre chez lui et habite dans le coin. Nous voici arrivés devant l'entrée du parc où se trouve la petite église de Boyana. De l'extérieur, la petite chapelle de brique ne paye pas de mine, et pourtant celle ci a été inscrite au patrimoine mondial par l'UNESCO.
Consacrée aux saints Nicolas et Pantéleïmon, elle date du 11ème siècle et ce qui en fait un élément exceptionnel, ce sont ses fresques intérieures, splendides et uniques pour l'époque.


La chapelle est tellement petite qu'on ne peut y entrer à plus de 10 personne, il faut laisser son sac à l'entrée, et ne pas rester plus de 10 minutes: attention le gardien  veille! Et bien sûr... photos non autorisées.
Les fresques du 19ème siècle sont tout bonnement fascinantes . Les couleurs, les traits des visages, les mouvements et toutes les audace de l'artiste peintre... à certains endroits ça m'a fait penser à du Salvador Dali, à du Hokusai ou à du Gustav Klimt. Il parait que l'artiste, très fier de son travail, avait dissimulé sa signature à un endroit caché de la pièce.
Enfin bon 10 minutes c'est court, et nous voilà repartis... un petit coup d’œil vers la montagne Vitosha, toujours sous la brume.


Bon, puisqu'on est dans le quartier, autant faire l'autre attraction du coin, le musée national d'Histoire. Il suffit de marcher un peu...


Nous traversons des quartiers de maisons en construction, avec des chantiers visiblement interrompus, et puis d'autres en cours, mais où le port du casque ne semble pas obligatoire.
Et il y a ces affiches bizarres sur les poteaux (j'en ai également vu en ville): ici quand une personne décède, l'avis de décès doit être affiché devant la maison (et pas dans les journaux comme chez nous). On en voit donc un peu partout...


Nous voilà arrivés devant le fameux musée. D'emblée l'architecture fait un peu... soviétique! C'est parce qu'il s'agit en fait de l'ancienne résidence gouvernementale du chef du parti communiste, reconvertie en musée en 2000. Il couvre l'ensemble de l'histoire du pays depuis les premières traces de Thrace jusqu'à l'époque communiste. 
A commencer par le jardin dans lequel les anciennes statues romaines avoisinent les vieux hélicoptères de l'armée rouge.


A l'intérieur, les immenses et luxueuses pièces de la résidence s'imposent à nous: escalier de pierre, plafond de bois massif, lustres brillant de mille feux... cela justifie déjà la visite.


Les premiers habitants de la Bulgarie furent les Thraces, dont il reste encore beaucoup de vestiges en cours d'étude, notamment via des tumulus, de genres de petites collines artificielles servant de tombe pour les personnes importantes. Nombre de bijoux y étaient enterrés, et le squelette qui est exposé dans cette salle croule encore sous les métaux précieux car les visiteurs ont pour habitude de lui jeter des pièces comme porte bonheur...


Sous domination romaine, le talent des artisans bulgare était connu de toute l'Europe. Surtout dans le travail du métal. Le trésor du musée, c'est cet ensemble de gobelets et de vases en or, découverts en 1949 à Panagyurishté. Superbe...



Et puis cet autre petit travail plein de minutie et de finesse: il s'agit d'une boucle d'oreille en or sculpté!


Et ce ne sont que quelques exemples parmi tant d'autres... L'époque chrétienne également fut une époque dorée... mais là l'or se retrouvait plutôt dans les icônes, les objets liturgiques et les panneaux peints pour raconter la vie des saints, comme sur celui ci qui raconte la vie de Saint Georges...


Le premier étage se concentre plus sur une Bulgarie plus... moderne. Tout d'abord avec une exposition de costumes traditionnels bulgares, qui montre que même si la Bulgarie n'est pas un grand pays, chaque région se distingue dans ses costumes. Et de très belles robes, pleines de broderies et de fleurs...


On a bien dû y passer 2 à 3 heures dans ce musée, mais ce fût très intéressant. Déjà 14h30 et nous voilà repus de culture... mais affamés quand même alors il va falloir trouver un restaurant et vite!
Voilà donc un petit centre commercial, avec un concept intéressant (peut être à importer en France): un centre de lavage de voitures couplé à un restaurant, et au nom sympathique de Bubbles.
D'autant plus qu'il font un super bon dessert (dont je ne me rappelle plus le nom), un genre de mille feuille biscuité... Mmmm!


Pour digérer, une petite marche pour nous rendre à l'arrêt de tramway de Ovcha Kupel (qui n'est pas la porte à coté).
Nous traversons donc la banlieue de Boyana, replie d'HLM plus ou moins en ruine mais habités... ambiance banlieue soviétique. C'est là qu'on s'aperçoit que le pays est quand même pauvre et pour chaque bulgare c'est un peu la débrouille pour survivre. On voit même passer des ferrailleurs, venus récupérer quelques babioles avec leur cheval...



PS: Au fait, vous savez comment on dit 'Merci' en bulgare? On dit 'blagodaria'. Sauf que je me suis aperçu qu'ici les gens préféraient dire... 'merci'! Bin alors pour une fois que le français s'exporte!


Eglise de Boyana:

 

Chemin du musée:

 

Musée national d'Histoire:

 

Retour: