Music in the sky

vendredi 1 mai 2015

Sofia - Jour 6 - Partie 2 - Le croissant...

Nous sommes toujours à Plovdiv où, après le mini défilé de l'armée bulgare, nous descendons de la colline pour aller à nouveau nous promener dans les rues paisibles de la ville d'en bas... encore plus paisibles aujourd'hui car nous sommes jours fériés, et le soleil de printemps invite à la flânerie... allez on descend!


Notre première destination sera la mosquée de Zoumaya avec ses murs de brique et de pierre. Nous étions passés devant lors de la visite gratuite en nous promettant de revenir pour visiter l'intérieur.


Elle date du XIVème siècle et est toujours en activité. Déjà de l'extérieur, sa façade en boiserie lui donne beaucoup de charme. L'intérieur est également superbe. Comme dans chaque mosquée, il faut se déchausser à l'entrée et les femmes doivent se couvrir. A cette heure ci la mosquée est vide et calme... elle n'en parait que plus impressionnante.


Les murs blancs sont décorés de frises et de fleurs, et le tout baigne dans une lumière empreinte de paix et de... spiritualité.


Une fois sortis, nous continuons notre balade dans l'avenue piétonne Knyaz Alexander. Un grand et beau soleil dans le ciel nous accompagne et les plovdivois (?) se baladent en famille en faisant les magasins...


Je crois vous avoir dit que Plovdiv était construite sur 3 collines? Notre auberge se trouve sur la colline Nebet tepe, et bien nous allons maintenant grimper sur Sahat tepe, la colline d'en face. Pour cela, il faut passer derrière le théâtre de marionnettes (une spécialité d'ici, malheureusement pas de représentation aujourd'hui)...


Sahat Tepe a été transformée en parc, fréquenté par quelques bandes de jeunes qui font des choses de jeunes. Nous, nous nous contenterons de nous asseoir sur un banc pour observer la ville en dessous, au pied de la fameuse tour de l'horloge (qui aurait plus de 300 ans et qui sonne encore).


En face de nous, la colline Nebet tepe où l'on distingue bien le théâtre romain...


De l'autre coté, sur la 3ème colline de la ville, on aperçoit la statue d'Aliocha, symbole de l'armée soviétique. 


Un petit bain de soleil et nous voilà redescendus... Tout ce beau temps ça donne faim! Ça vous dirait une salade de fruits à la chantilly à la terrasse d'un restaurant? 
Et en bonne compagnie en plus, car nous sommes surveillés par toute une famille de chats... bonjour mon minou! Un peu de chantilly?



Nebet tepe:
 

Mosquée Zourmala:

 

Rues de Plovdiv:

 

Colline Sahat tepe:

 

Salade de fruits:


samedi 18 avril 2015

Sofia - Jour 6 - Partie 1 - Viva Bulgaria!

Aujourd'hui n'est pas un jour comme les autres en Bulgarie. Car aujourd'hui, en ce 6 Mai 2014, nous sommes la Saint Georges, et Saint Georges... est le saint protecteur de la Bulgarie! Le 6 Mai est donc la fête de l'armée, et c'est un jour férié. En quelque sorte, nous sommes un peu le 14 Juillet bulgare... sauf qu'on est le 6 Mai.


Déjà à 8h du matin, pour bien marquer l’événement, les cloches des 2 églises toutes proches sonnent à tour de rôle d'une façon très... énergique! A nouveau pas de grasse matinée aujourd'hui!
Une douche et un petit déjeuner plus tard, nous voilà partis sous un ciel grisâtre et froid. Nous n'irons pas bien loin car la première visite de la journée sera consacrée au Musée d'Ethnographie qui se trouve juste au coin de la rue...


Comme vous pouvez le constater, le musée est installé dans une authentique maison traditionnelle de style renaissance bulgare (comme plusieurs autres demeures du quartier): la maison Kouyoumdjioglu (wow quel nom!). Et donc bien entendu le lieu est déjà superbe...


Bon, ce n'est pas un immense musée mais le nombre d'objets exposés (plus de 40000) et la scénographie lui donnent tout son intérêt: chaque pièce est destinée à un corps de métier différent: le tissage, les costumes, le travail des métaux, les tapis, les bijoux... Comme nous en avions déjà eu l'aperçu dans le musée d'Histoire à Sofia, la réputation et l'habileté des artisans bulgares n'est plus à faire...
Ci dessous des boucles de ceintures finement ciselées... superbe, non?


Il y a aussi des pièces reconstituées comme celle d'un salon traditionnel bulgare, où les invités s'asseyaient pour déguster un café en bonne compagnie...


Une fois dehors, nous continuons tranquillement dans les rues de la vieille ville... on ne s'en lasse pas! Il y a quelques commerces qui vendent des antiquités et de la brocante... nous flânons un peu sans rien acheter, puis nous nous arrêtons un instant pour prendre un café...


Avouez que le cadre invite à la flânerie... Mais pour ce qui est des festivités d'un jour de fête nationale, il n'y a pas grand chose. Nous en avons la confirmation au bureau d'information touristique: pas de défilé militaire, pas de bal des pompiers! Tssss...
Déjeuner au froid en terrasse au restaurant qui se trouve tout en haut de la colline, à coté de la forteresse en ruine, Nebe tepe. Une vue toujours aussi belle sur la ville...


Et c'est à ce moment là qu'ils sont arrivés... les 4 hélicoptères de l'armée, avec leur drapeau... Ah bin tout de même! On est loin du défilé du 14 Juillet, mais ça suffit pour marquer le coup. Enfin je trouve...



Musée Ethnographie:
 

Vieille ville:

 

Nebe tepe: