Music in the sky

samedi 24 septembre 2011

Le château de Lenine

Estonie Jour 5 - Narva

Nous sommes arrivés à Narva dans la soirée. Logés dans un business hôtel, correct mais sans rien de particulier. Que dire de la ville de Narva ? Ma foi… je dirais que je lui trouve un charme … stalinien.


Fraichement installés dans notre hôtel, nous avons décidé d'aller à pieds à la recherche du centre ville, en quête d'un restaurant et d’un peu d’animation. La place de l'hotel de ville peut être? L’hôtel de ville en question est en effet un superbe bâtiment ancien en réparation en ce moment. Mais autour de ce batiment historique nous n'avons trouvé qu'une nuée d’HLM. Nous avons marché, marché dans tous les sens… la ville elle-même semble être un grand ensemble de vieux immeubles d’habitations. Dans un état plus ou moins déplorable, certains visiblement vides… C’est vrai que la ville a du être complètement rasée pendant la seconde guerre mondiale, pour être reconstruite à la va-vite par les soviétiques. Le contraste avec Tallinn et ses bâtiments riches d’histoire est saisissant.






Nous sommes finalement allés dans l'unique restaurant de la ville conseillé par mon guide touristique: King, dans une maison aux airs de petit château. On a assez bien mangé. Notez que l’endroit fait également hôtel.

La frontière russe

Narva se trouve pile poil entre l’Estonie et la Russie. Ça explique les HLM, et les rangées de camions qui attendent à l’entrée de la ville(certainement en attente d’un visa). Et puis ici plus de 90% des habitants parle russe. C'est le fleuve qui délimite le territoire des deux pays.
Quand on voit la queue à la frontière, et la méticulosité des douaniers, on se dit que ça ne doit pas être facile de passer de l’autre côté.




Mais rassurez vous nous allons rester en Estonie, car le but de notre visite se trouve juste à coté de ce poste frontière. Nous allons juste voir le château de Narva, qui parait il est l'un des plus beaux du pays.

Château de Narva

Le château a été construit au 13ème siècle par les suédois, tout juste au bord du fleuve Narva. Point stratégique car en face, sur l’autre rive, c’était la Russie. On aperçoit d’ailleurs côté russe le château d’Ivangorod, construit par le tsar de Russie à la même époque.
















Le château vaut vraiment le détour. Il apparait massif avec son immense tour de 50 mètres. De salle en salle (où on peut voir une intéressante exposition sur l’histoire de Narva, avec tout en haut une salle dédiée à la troupe de théâtre locale), on monte on monte… tout en haut ! La vue plongeante depuis la tour de garde est vraiment impressionnante… vous craignez le vide ? Ne regardez pas en bas. Tout autour de nous, les oiseaux virevoltent dans un ballet étourdissant, et en bas, la file des voitures… qui ne sont pas prêtes de mettre les roues en Russie !

video

Avant de partir, faites donc un tour dans la cour intérieure : avec les pièces spéciales que l’on vous a données à l’entrée, vous avez le droit d’acheter un petit quelque chose aux stands d’artisans médiévaux. Et si vous passez par le stand de la dentelle, n’oubliez pas de faire un petit ‘bonjour’ à Olga. Olga, c’est une fille de la région qui aime le crochet, et aussi la France. Nous fument surpris de la voir s’adresser à nous dans un très bon français. La première francophone de notre voyage ! On ne va pas la lâcher ! D’autant plus qu’elle est très sympathique, et qu’elle est très contente de pouvoir parler un peu cette langue qu’elle ne doit pas pratiquer souvent ici… Ses sites internet: ici et .


Voilà, la visite du château de Narva se termine par le jardin botanique. Ça devait être une très belle ville, Narva, pleine de vieux bâtiments comme celui-ci, avant qu’elle soit rasée par la guerre … En sortant du château, une statue de Lénine nous salue… bye bye mon pote !
Retour à notre voiture pour faire un dernier petit tour parmi les HLMs de la ville. Il y a d’autres monuments à visiter à Narva : le lion suédois, un cimetière, quelques églises… Nous allons voir finalement la cathédrale orthodoxe. Plus petite et moins bien entretenue que celle de Tallinn, elle n’en est pas moins jolie… le charme d'une vieille église pleine d'histoire... et toujours interdit les photos à l’intérieur.




Il est temps de quitter Narva. Ce ne fut pas la plus belle ville d’Estonie de notre voyage (comparée à Tallinn, Tartü,etc… c’est sûr), mais ça nous a permis de découvrir un autre aspect du pays, un aspect plus… soviétique (désolé je ne trouve pas d’autre mot).

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire