Music in the sky

vendredi 2 août 2013

Bruxelles - Jour 2 - Partie 2/2 - Bulles et Gudulle

Ce qui est bien dans Bruxelles, c'est que les monuments à visiter ne sont pas loin les uns des autres (mis à part peut être le domaine de Laeken). Par exemple pour aller de la Grand Place au Centre Belge de la Bande Dessinée: sur le plan on a l'impression que c'est loin mais en fait, 10 minutes de marche suffissent. Et on a l'impression d'avoir totalement changé de quartier: des immeubles modernes et massifs partout, et la statue de Gaston Lagaffe qui nous montre le chemin...


Le superbe bâtiment date de 1903 et est l'oeuvre de l'architecte Art Nouveau Victor Horta. Il a été transformé en musée de la Bédé en 1989, et son premier conservateur fut même le célèbre Bob de Moor. Se succèdent sur 2 niveaux des expos sur la bédé principalement belge, avec des biographies d'auteur et par ci par là des décors de bédé reconstitués. Encore une fois je suis assez déçu: la scénographie n'est pas vraiment ludique, il  y a plein d'extraits de pages d'hebdomadaires (Tintin, Spirou, etc...) qui ne peuvent être lues en entier... En fait le musée a l'air un peu vieillissant et mériterait d'être repensé. Enfin c'est mon avis... Il y a quand même quelque trucs sympas.


Retour dans la rue, mais pas pour longtemps, car il me reste à visiter la grande cathédrale de Bruxelles: Saint Michel et Sainte Gudule. J'avais déjà aperçu sa silhouette noyée au milieu des buildings d'affaire mais une fois devant son parvis elle n'en est pas moins impressionnante. Sa construction a débuté en 1226 sous Henri I duc de Brabant, et durera 3 siècles. Elle est dédiée à Sainte Gudule, patronne de la Belgique qui, sans se laisser décourager par son prénom un peu ridicule, vécut une vie de piété et de prière...


L'intérieur est assez sobre: des murs et des colonnes de pierre blanche, peu de couleur. Mais ce qui attire le regard ce sont surtout ses immenses et superbes vitraux flamboyants et colorés. Certaines scènes sont remplies de petits détails, parfois sanguinolents, avec un mouvement très expressif... les ancêtres de la bédé belge?
Un autre élément exceptionnel, la chaire en bois sculpté (datant de 1699, Henri François Verbruggen), avec un socle représentant un ange menaçant des pêcheurs de son épée, avec un squelette représentant la mort derrière... on a l'impression qu'il est en mouvement!



Voilà, le soleil se couche peu à peu. Il ne nous reste plus qu'à profiter de cette dernière soirée pour se balader dans la ville... Ses monuments illuminés, et tous ces endroits que je ne vous ai pas encore présenté: Les serres du jardin botanique, la place de Brouckère  et l’hôtel Métropole, l’îlot sacré et ses petites rues, le quartier branché de la Halle St Géry, la place Royale, le jardin du mont des arts d'où l'on peut apercevoir la flèche de l’hôtel de ville... On ne pourra pas tout voir, on ne pourra pas tout faire....


... mais on fera encore quelques visites sympa demain. Allez au dodo!


Un magasin plein de schtroumphs
Une statue dans la ville
Voilà Gaston... c'est par là!
Une annexe du CBBD
Le batiment de Victor Horta
La vraie deuch de Boule et Bill
Sous une superbe verrière
Les origines de la bédé
Au début c'était juste de la caricature
Et puis, Little Nemo...
On peut pas se prendre en photo avec Tintin?
Avec Milou au moins
Un japonais qui s'est perdu...
Avant ce batiment était un magasin de tissus
Hergé était un chineur?
Le buren de Jacobs
Il y a aussi des bédés en Flamand
Un numéro spécial de Tintin magazine
Boule et Bill... et Caroline
L'homme qui tire plus vite que son ombre
Ce fouilli ne peut appartenir qu'à Gaston
Première apparition
Les idées noires de Franquin
Ailleurs en ville... l'adresse de Tintin! Je sonne?
Dans le magasin de Tintin... intéressant!
Au fond de la rue... Ste Gudule
Beaucoup de clarté à l'intérieur
Lapidation et tortures...
L'orgue suspendue
Avec au fond un superbe vitrail...
qui représente Jésus acceuillant les fidèles au paradis
Un chaire très sombre
Détail de la chaire... ça fait froid dans le dos.
Pauvre petit
On l'aperçoit à peine entre 2 immeubles...
Au loin le sacré coeur
Le jardin botanique
Je ne me rappelle plus du nom de cette église
Place Brouckère
Gauffre ou frites?
Halles St Géry
La place du mont des arts, avec la place royale au fonds
Une étrange horloge
Place royale. Le palais est juste derrière.
Le musée d'art... à faire
C'est l'heure des illuminations sur la grand place.

1 commentaire:

  1. Je continue la visite avec ces belles photos et ces beaux montages.
    Lorsque ce musée a été ouvert à l'époque, je m'y suis précipitée et je n'ai pas du tout été déçue. Ils avaient gardé toutes les structures métalliques des anciens magasins de tissus, dont j'ai oublié le nom, très connu à Bruxelles. Ma mémoire s'en va c'est comme cela hélas !

    Le début de la visite m'a comme vous semblé étrange. Ensuite je m'y suis plongée avec délectation. Les statues dans les rues n'y étaient pas en 2004 lors de mon départ de la capitale, elles sont sont installées petit à petit et j'aimerais tant les découvrir.

    Pour ce qui concerne le Sacré Coeur, je ne sais si nous parlons du même bâtiment lorsque nous nous trouvons en bas du Jardin Botanique, nous avons une grande vue sur la Basilique de Koekelberg, qui a elle seule a toute une histoire et son environnement est magnifique. Bruxelles une ville hétéroclites et les photos de nuit sont vraiment très belles. Mon avis quant à la Cathédrale Sainte Gudule, son extérieur a disparu au profit des bâtiments aux alentours, hélas ! Mais l'intérieur pour moi est grandiose. J'ai eu la chance d'assister à une cérémonie spéciale, qui est l'ordination de dix prêtres dans cette cathédrale. Ce fut grandiose et m'a ainsi permis d'avoir une autre vue de l'intérieur mise en avant par cette célébration peu commune. En Belgique comme en France, il y a moins de prêtres, à la différence près que ceux-ci en Belgique sont payés par l'Etat ainsi que d'autres institutions. Il ne reste que le curé ou prêtre. Les vicaires ont disparu et ont été remplacé par les laïques qui font pas mal le reste du travail lors des célébrations. Je ne vais pas à l'église, mais j'ai vécu une période de quatre ans aux environs de mes 44 ans au sein d'une paroisse où je m'étais impliquée à fond. Cela se passait à l'Altitude Cent, le plus haut point de Bruxelles soit 100 mètres où j'ai le plus souvent habité dans les environs. :) L'église pas très belle et en béton surplombe la capitale et vous pouvez la voir depuis l'autoroute en venant de Paris.

    Le Métropole est des plus célèbres établissements de Bruxelles à la Place de Brouckère situé en face du cinéma l'UGC où je me rendais souvent le samedi matin au ciné pour ensuite aller boire un excellent café en face dans cet hôtel complètement art-déco, et fauteuils en cuir. Il vaut la visite. Les halles Saint-Géry, ont pris de plus en plus d'importances et ont été mises en avant les dernières années où j'ai habité Bruxelles. Elles avaient été complètement abandonnées et ce quartier est devenu complètement un espace branché de la capitale, de par ses bistrots, ses restaurants, ses boutiques à la dernière mode, ses design. Une belle découverte grâce à mon fils qui y a travaillé dans un de ces restaurants-brasserie pendant ses études de sculpture à l'Abbaye de la Cambre.

    RépondreSupprimer