Music in the sky

samedi 1 mars 2014

Berlin - Jour 1 - Partie 1 - Out of Berlin

Moi et ma manie de ne pas commencer par l'essentiel. Pour notre premier jour à Berlin nous allons... sortir de Berlin!


Lever aux aurores (7h du mat'... ça c'est les vacances!), la journée débute par un petit déjeuner dans le restaurant 'Grand ma' qui se trouve à coté de l'hostel. Un buffet rempli de toast, omelette, jambon, yaourt, fruits... de quoi se remplir le ventre!

Le métro est de couleur jaune à Berlin, et il m'emmène jusqu'à la station Olympia Stadium, où il y a...bin un stade olympique:


L'un des rares bâtiments de l'Allemagne nazie gardé intact et encore utilisé de nos jours: le Stade des Jeux de Berlin de 1936, construit par l'architecte Werner March.
Encore utilisé pour des représentations sportives, il a été également conservé en l'état comme témoignage de la démesure du 3ème reich.
Tout d'abord les dimensions du stade: construit sur une colline, l'intérieur du stade a été creusé pour donner une illusion d'optique: de l'extérieur le stade parait petit, de l'intérieur il est immense! Une prouesse technique pour l'époque. 74000 places tout de même!



Les souvenirs de la propagande nazie ont été également conservés: la torche de la flamme olympique, l'énorme cloche qui a sonné le début des jeux, les sculptures faisant référence aux jeux grecs et l'architecture style 'empire romain' de l'endroit. Dire qu'Hitler a foulé ces gradins, et que c'est ici que l'athlète noir Jessie Owens a fait un pied de nez à la supériorité de la race blanche!
On peut également se baigner dans la piscine olympique d'époque et grimper en haut de la tour du carillon, où se trouve la cloche qui a sonné l'ouverture et la fermeture des jeux... et n'a plus été utilisée depuis. Une fois en haut, à 77m du sol, on peut admirer l'horizon, avec la ville de Berlin au fond, et puis la colline Teufelsberg, où se trouve un ancien centre de la NSA abandonné.


Suite du voyage: une petite balade en forêt. Enfin petite... toute la colinne de Teufelberg à traverser quand même! Avec du recul je me dis que j'aurais du reprendre le métro mais bon...


Je prend l'allée Jessie Owen sans courir je ne suis pas un athlète moi), je passe devant l'une des cités radieuses de Le Corbusier, puis je traverse le quartier résidentiel et je pénètre dans la forêt de Grünewald. Je marche je marche... Je commence à me demander si je ne me suis pas perdu... Mais non! Je croise des tas de joggeurs. Cette forêt me fait un peu penser aux forêts qui entourent Paris, notamment à celle de Fontainebleau, avec ses dunes de sable...


Un petit bain dans le petit lac du Teufelsee (traduction: 'le lac du diable'!) et me voilà reparti. Encore 45 minutes de marche pour arriver à la station de train. Heureusement que j'ai pris un bon petit déjeuner ce matin!

Le métro:

 

Le stade olympique:


Le carillon:


Teufelberg:



Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire