Music in the sky

samedi 26 avril 2014

Berlin - Jour 3 - Partie 1 - A vélo sur un mur!

J'avais eu un excellent souvenir de ma balade touristique guidée en vélo à Viennes, et donc je me suis dit que puisque Berlin était une ville aérée, pleine de parcs et d'espace, il fallait en profiter!


J'ai donc réservé un 'guided bicycle tour' avec Berlin on bike, l'un des organismes spécialiste de ce genre de visite à Berlin. Mais j'ai choisi une visite un peu particulière puisque j'ai choisi le 'Wall tour', entièrement dédié au mur de Berlin. J'ai déjà la chanson dans la tête "All in all it's just another brick in the wall..."

Le magasin de Berlin on bike, d'où partent les tours et où on peut louer les vélos, se trouve dans le quartier de Prenzlauer Berg, dans un endroit appelé la Kulturbrauerei, la brasserie des cultures. Il s'agit d'une véritable brasserie vieille de plus de 100 ans qui a produit de la bière jusqu'en 1967, et a maintenant été transformée en centre culturel avec cinéma, salles de concerts, etc...Avec ses cours intérieures et ses vieilles maisons de brique, on dirait un genre de petit village en plein Berlin... 


En plus le quartier a l'air sympa (magasins bios, restaurants...). Plus sympa que le quartier de mon auberge de jeunesse! Rendez vous à 10h50 pour payer et choisir son vélo. "Quel type de vélo voulez vous?" Bin... Je sais pas moi! De préférence un vélo qui roule. Avec des freins si possible.

Notre guide s'appelle Georges, il est black et la visite se fait en anglais. Sympa et beau parleur, on sent dans ses explications qu'il aime sa ville. Notre groupe est composé de 8 personnes, toutes étrangères: un couple de polonais sympas et une chinoise curieuse. Nous voilà partis en file indienne sur nos vélos, en s'arrêtant à plusieurs endroits (de préférence à l'ombre) pour écouter les histoires de Georges. Le parcours suit le tracé de l'ancien mur de la honte qui a presque totalement disparu, et comme nous le voyons la vie a repris ses droits, mais notre chemin sera pourtant jalonné de témoignages de ce temps où la ville était coupée en deux. 

Premier arrêt: le MauerPark. 

Le parc qui jouxte le stade pourrait paraître assez banal si on n'y voyait encore debout l'un des pans du fameux mur. Le guide nous explique alors l'histoire du mur et comment il fut construit. J'avais toujours pensé que le mur séparait le pays en 2 mais en fait Berlin Ouest était entouré par Berlin Est et accessible seulement par avion, ce qui est assez flippant quand on y pense.


2ème arrêt: le Mémorial du mur

Ici une partie du mur a été conservée en l'état. En l'état c'est à dire non taguée comme celle de l'arrêt précédent.  Le No man's land entre les 2 murs a été également reconstitué, avec la vigie coté Est où se tenaient les gardiens avec ordre de tirer à vue. D'après le guide, on ne sait pas exactement le nombre d'allemands qui se sont fait tuer en tentant de passer de l'autre côté. Et les soviétiques faisaient tout pour décourager les prétendants. Une église pas loin d'ici a été complètement détruite car elle était trop proche du mur. Quand aux tombes du cimetière, elles ont été déplacées.
Certains allemands ont tout de même tenté par tous les moyens de s'échapper. Au début c'était facile, certaines maisons se trouvant pile sur la frontière: on rentrait par la porte coté Est pour ressortir par la fenêtre coté Ouest. Et puis il y a ce long tunnel creusé dans une cave qui a permis à 63 allemands de s'échapper. Mais années après années l'étau se refermait inexorablement...
Un petit musée permet de voir depuis sa terrasse le mur vu d'en haut. Il y a également une exposition que nous n'avons pas le temps de voir. A peine le temps de boire une limonade et nous voilà repartis... à bicyclette (ça y'est maintenant c'est Yves Montand que j'ai dans la tête).


3ème arrêt: Norhaven - Un quartier résidentiel au bord de la Spree

Au milieu de ces HLM se dresse un ancien poste de garde. C'est le repaire de mr Devlin, un vieux monsieur qui s'est donné pour mission de conserver ce lieu en souvenir des souffrances que la DDR lui a fait subir à lui et à sa famille. Normalement il fait visiter l'intérieur aux touristes en échange de pourboire mais là un autre groupe est déjà en cours de visite et nous devrons nous contenter de son histoire. Le père de mr Devlin était engagé dans un parti politique chrétien quand le mur a été construit. Surveillé de près par la Stasi, un jour il a répondu à une annonce d'un particulier souhaitant vendre ses meubles. Il se trouve que cet homme vendait ses meubles afin de trouver l'argent pour passer à l'Ouest. Arrêté, mr Devlin fut alors accusé d'être son complice et emprisonné. Sa femme accoucha pendant qu'il était derrière les barreaux. Il raconte aussi la mort de son frère soldat pour laquelle l'armée ne lui avait pas donné la cause, et qu'il découvrit lui même en ouvrant le cercueil: une balle dans la tête. Il raconte que sa propre fille à l'école était questionnée pour savoir si son papa avait un comportement suspect. Depuis ce temps cet homme garde beaucoup d'amertume envers le passé et a décidé de se battre pour que ce poste de garde ne soit pas démoli.


Voilà la balade se termine. Nous n'avons pas le temps de faire le tour complet du mur et nous finissons devant le Bundestag. On a en fait pas mal pédalé... et failli se perdre plusieurs fois aux feus rouges... on a même plus roulé que parlé du mur finalement. C'est vrai que Berlin est grand et j'avais plus apprécié ma visite de Vienne à vélo parce que justement la capitale autrichienne est plus petite et on avait fait plus d'arrêt.
C'était quand même sympa, et puis cette balade à vélo m'a donné des idées... plutôt que de continuer à souffrir avec mes ampoules aux pieds, peut être que finalement visiter Berlin à vélo serait une bonne option? Je laisse quand même mon vélo au magasin de location (ça m'obligerait à revenir pour le rendre ce qui me ferait faire un détour).


J'ai faim (à 15h tu m'étonnes!) mais je ne vais pas manger dans ce café dont la déco 'Mauer-vintage' a l'air assez engageante. En fait je me suis assis et j'ai attendu 5 minutes. Les serveurs faisaient comme si je n'étais pas là... Je suis donc reparti. Heureusement car j'ai trouvé un peu plus loin un café bien plus sympa tenu par de jeunes bobos. L'endroit fait également hôtel: Raja Joseppi. La tarte au citron est un délice, et la serveuse souriante avec ses ailes tatouées dans le dos.


Me revoilà devant les vestiges du mur visité ce matin. Le tracé a été représenté par des barres de fer rouillées plantées dans le sol, et on voit les ruines de l'église évoquée plus haut.


On peut rentrer dans la partie du mur qui a été reconstituée. On peut même... toucher le mur. Il n'était pas si haut que ça. Si j'osais je tenterais bien de passer de l'autre coté...


En fin bon, assez parlé du mur de la honte. Qu'est ce qu'on fait maintenant? Oui je sais on marche on marche... Pourquoi ne pas aller au quartier de Scheunen viertel tout proche?


L'endroit est devenu un quartier branché... on a du mal à s'imaginer que ce quartier était un ghetto juif avant la guerre. Je cherche la synagogue... sans la trouver. Je cherche encore... mais où elle se cache? Il y a de vieux immeubles de charme, des restaurants, des cours intérieures avec des magasins et des cafés... Et ces gros tubes roses qui traversent les rues...


Je tourne, je vire... Pff!!! Et je ne prends même plus de photos. Je crois que je commence à fatiguer. Il est temps pour moi de prendre le large... de faire le mur...

Le parti pirate:

 

Kulturbrauerei:

 

Premier arrêt: Mauer park

 

2ème arrêt: le Mémorial du mur:

 

3ème arrêt: Norhaven 

 

Près du mémorial du mur:

 

Scheunenviertel:


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire