Music in the sky

samedi 12 juillet 2014

Berlin - Jour 4 - Partie 1 - Pergame

Un dimanche matin à Berlin. J'ai décidé de ménager mes pieds aujourd'hui: je vais louer un vélo. J'ai un peu du mal avec des vélos de style hollandais: quand on s'arrête de pédaler, le vélo stoppe net!


C'est sympa le vélo à Berlin. Surtout un dimanche matin très tôt, quand les rues sont vides. Tiens, des Trabant! J'en ai vues à plusieurs reprises dans les rues. Je crois qu'il y a un musée de la Trabant quelque part dans Berlin. Je n'aurais malheureusement pas le temps d'y aller. J'ai vu qu'il était également possible de louer des visite guidées de la ville au volant d'une Trabant. Aaaah si j'avais plus de temps...


Je passe devant le fameux Checkpoint Charlie, le seul point de passage resté ouvert entre les deux Berlin pendant la guerre froide, et où a été conservée la petite cabane de contrôle. Et en grand, la photo du soldat... "Vous pénétrez dans le secteur américain"

C'est cool la balade en vélo... je vais nettement plus vite qu'à pied. En plus ma première tâche de la journée sera de trouver un endroit pour prendre mon petit déj, et il se trouve que j'ai faim:


Voilà donc un petit déjeuner 'viennois'. Tout ce qu'il faut pour me donner des forces pour affronter le reste de la journée, c'est à dire... les musées!
S'il y a une ville pleine de musées, c'est bien Berlin. Rien que dans les musées 'essentiels', j'ai été obligé d'en enlever un certain nombre de mon programme, faute de temps: le musée de la gare de Hamburg, le musée d'Histoire, le neues Museum, la neue Nationalgalerie, la Gemäldegalerie, le Kultur Forum, celui de Checkpoint Charlie ... il y a même un musée de la saucisse!

Mais bon on va commencer par quelque chose de plus classique, et pour cela direction Museum Insel, littéralement 'l'île aux musées', qui contient pas moins de 5 musées!


Classée au patrimoine historique par l'Unesco, cette île en plein centre de Berlin, sur le fleuve Spree, a été transformée au 19ème siècle par Frédéric-Guillaume III pour y abriter plusieurs musées, et nous allons commencer par le plus connu, et le plus spectaculaire: le musée de Pergame.
Bon l'entrée du musée est en travaux, mais le plus important est à l'intérieur. Après avoir déposé son sac dans une consigne, et pris un audioguide (gratuit) à l'accueil, nous pénétrons dans la première salle, et nous tombons nez à nez avec ça:


Le musée de Pergame a été créé pour accueillir des reconstitutions d'édifices antiques, et en premier lieu celle du temple de Pergame, en face duquel nous nous trouvons. Élevé au 2ème siècle avant J.C. à Pergame, en Turquie, l'autel a été reconstruit ici avec le plus d'éléments possibles trouvés sur place. Et surtout la frise qui en faisait le tour, et qui représente une légende antique: la déesse Athena envoyant ses enfants massacrer les géants (qui ne sont pas géants, mais représentés avec des queues de serpent en guise de jambes). L'expressivité des géants qui agonisent et supplient est impressionnante de précision. Les corps s'entremêlent, se déchirent... on pourrait rester un moment à les regarder.


Une reconstitution miniature de la ville de Pergame, avec le temple en son centre, permet de se rendre compte de l'importance de celui-ci. Tout était fait pour impressionner le visiteur qui venait découvrir la ville.


Le temps de s'asseoir un moment sur les marches, de se dire que l'on est assis sur des marches qui ont été foulées par des grecs antiques il y a plus de mille ans, et nous repartons vers la 2ème salle du musée. Et nous tombons nez à nez avec ça:


Une nouvelle reconstitution, celle de la porte de l'Agora de Milet (120 ans après JC), et qui fait pas moins de 17m de haut. D'autres éléments sont disséminés dans la pièce, notamment une splendide mosaïque.
Bon là on se dit qu'on a son compte, qu'on ne peut pas faire mieux, et pourtant dans la salle suivante nous tombons nez à nez avec ça (je sens que je me répète) :


Nous voici en plein Babylone avec la reconstitution de la porte d'Ishtar. Toute de céramique vêtue, elle fut construite par Nabuchodonosor II vers 600 avant JC pour impressionner les visiteurs venus prêter allégeance au grand roi. Dragons, Taureaux et Lions ornent ses murs. Et là aussi, une miniature est là pour nous montrer que ce que l'on voit n'est qu'une toute petite partie du bâtiment originel. Immense!


C'en est fini des reconstitutions pour l'instant, néanmoins l'intérêt de ces reconstructions monumentales est bien d'éveiller la curiosité du visiteur, et les salles qui suivent, consacrées à la civilisation des Étrusques - très souvent méconnue, et à laquelle faisait partie Nabuchodonosor  II - n'en est pas moins intéressante.


Passons à l'étage supérieur du musée: il est quand à lui dédié aux arts islamiques, et il n'en est pas moins intéressant, et cette section a également droit à sa reconstitution: voici la façade du château Omeyyade de Mschatta. Mon audioguide raconte qu'elle a été découverte en plein désert, et certainement ne fut pas terminée, et abandonnée au milieu de nulle part. Ça ne se voit pas sur la photo, mais chaque motif sculpté est différent des autres, alors qu'ils semblent tous identique vus de loin.


Entre autres joyaux, la visite se termine par la chambre d'Alep, une salle de réception entièrement couverte de boiseries sculptées qui appartenait à la demeure d'un riche marchand chrétien de la ville d'Alep. Écrits arabes et scènes bibliques chrétiennes et juives y sont gravés  pour accueillir chaque visiteur de la demeure avec respect, quelque que soit sa religion...
Voilà c'est fini. Une visite très intéressante, avec de très bonne explications dans l'audioguide. Et j'y ai passé plus de 3h! Et bon... ce n'est pas terminé...

Balade en vélo:

Checkpoint Charlie:

 

L’île aux musées:

 

Temple de Pergame:

 

Porte de Milet:
 

Porte d'Ishtar:

 

Exposition étrusque:
 

Musée d'art islamique:

 

Chambre d'Alep:


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire