Music in the sky

samedi 22 février 2014

Guten tag Berlin!

Après Vienne, nous n'allons pas changer de langue mais nous rendre un peu plus au nord... une sorte d'Anscluss à l'envers (euh... non mauvaise référence...oubliez ça).
C'est une ville dont j'ai beaucoup entendu parler par l'un de mes collègues de travail, qui s'y rendait régulièrement, et qui adorait cette ville. Une capitale européenne beaucoup marquée par l'Histoire donc, mais qui a su devenir une ville dynamique et moderne... D'un autre coté, pas trop le choix: elle a été presque entièrement détruite par la seconde guerre mondiale!


Dans le parc Mini Europe que j'avais visité à Bruxelles, la capitale allemande était bien entendu représentée par un mini morceau du mur de Berlin, symbole de l'Allemagne divisée...


... et par la porte de Brandebourg, symbole de l'Allemagne réunifiée!


J'ai voulu faire ce voyage en plein été, pensant qu'en Allemagne bien sûr (c'est plus au Nord), il y fait plus froid. Et bien j'ai quand même eu pas mal chaud! C'est un climat continental. Peut être pas aussi chaud qu'en Espagne, mais si j'avais su, j'aurais laissé mes pulls à la maison!

Que voir à Berlin? Plein de choses bien sûr mais comme je l'ai dit l'Histoire avec un grand H a façonné la ville, avec le mur de Berlin dont on aperçoit encore le tracé, avec les derniers bâtiments communistes, avec le musée de la Shoah, mais aussi avec les quelques bâtiments datant de Frédéric le Grand et de la gloire passée de l'empire, ou avec le musée de Pergame, dédié à l'antiquité.


  • Dates du voyage: du 15 au 19 Août 2013 (5 jours). Comme je l'ai dit il faisait plutôt chaud. Le printemps ou l'automne seraient peut être plus cléments.
  • Pour y aller: par avion, le vol dure moins de 2h depuis Paris. Il n'y a pas de décalage horaire. L'aéroport est à 40 minutes du centre par bus. Arrivé à 21h à Berlin le 14 via Air France.
  • Pour se déplacer:  Je n'ai pas eu trop de mal avec le métro, même si il y a plusieurs zone, Berlin étant plutôt grand. Par contre je conseille vraiment le vélo. Je n'ai essayé qu'à la fin du séjour et je l'ai regretté un peu. Tous les hôtels en louent et ils sont très faciles à garer.
  •  Pour se préparer: le guide évasion Berlin de Hachette. Il n'est pas mal et donne bien une idée de la ville. J'ai choisi celui ci car il y a des itinéraires à pied dans chaque quartier. Peut être un peu trop fourni mais utile.
  • Pour y loger: on va rester dans le pas cher avec une auberge de jeunesse. Ne sachant laquelle prendre, je me suis fié à l'avis des utilisateurs de Tripadvisor - site très pratique - pour lesquels il s'agit de la numéro 1 des auberges de jeunesse dans Berlin: le Grand Hostel!


C'est vrai qu'il a l'air grand cet hostel, et sur leur site ils disent bien qu'il a été élu le meilleur d'Allemagne. Mais bon voilà... moi il m'a plutôt déçu!
Tout d'abord les points positifs sont qu'il est vraiment tout neuf et tout propre. Il est maintenu par toute une équipe dynamique super organisée. Tout a été prévu. Deutsche Qualität. Lits impeccables. Un bar si vous voulez prendre un verre. La possibilité de louer des vélos. Un local pour mettre ses bagages. A vendre à l'accueil: gel douche, mousse à raser, souvenirs, etc... En plus le bâtiment ancien est plutôt beau, avec du parquet au sol et tout...
Il y a pourtant plein de petites choses qui m'ont gênées: 
  • Tout d'abord l'emplacement: c'est grand Berlin mais le quartier où se trouve le Grand Hostel  est un peu excentré. Il y a un métro à coté mais c'est surtout un quartier résidentiel avec plein de bâtiments quelconques, et loin du centre ville (à pied). Je me rappelle m'être perdu plusieurs fois en tentant de trouver mon chemin pour rentrer.
  • La première nuit, alors que j'avais réservé dans une chambre de 4, ils m'ont mis dans une chambre de 5, l'hostel étant complet. Du surbooking dans un hôtel? Comment c'est possible? Et par la suite, on a rajouté un lit dans la chambre de 4, toujours du surbooking.
  • La chambre de 5 était coté rue, en face du métro aérien et devant la route... un peu bruyant. 
  • Et puis les meubles dans les chambres sont spartiates: juste une petite table et une chaise pour 4 lits.
  • Les portes des chambres s'ouvrent toutes avec un digicode, qu'il faut retenir. Même si vous vous levez pour aller pisser en pleine nuit, avec le cerveau à moitié endormi. Fausse bonne idée.
  • Le wifi n'était pas gratuit, comme à l'auberge de Vienne ou à celle de Bruxelles. Quelques euros pas plus mais c'est pour le principe quoi... 
  • Les salles de bain et les douches étaient mixtes. Je sais que les allemands sont adeptes du naturisme mais bon...
  • Les douches s'actionnaient non pas par bouton poussoir mais par détecteur de chaleur. Le genre de fausse bonne idée qui fait que l'on se retrouve avec la serviette toute mouillée car on a eu le mauvais réflexe de vouloir s'éponger avant de sortir de la douche. Ça n'a l'air de rien mais ça m'a vraiment énervé ce truc là. Et puis 3 douches seulement pour tout l'étage...
  • Tout ça ne sont que des petits détails mais je ne sais pas... je n'ai pas aimé l'ambiance un peu 'usine à backpacker'. En comparaison avec le Believe it or not hostel de Vienne, où l'ambiance était beaucoup plus sympa. Il y avait des petites fiches avec des bons plans, etc... 
En tout cas voilà. La meilleure auberge de jeunesse d'Allemagne? Mmm je ne crois pas.




samedi 15 février 2014

Photo du mois: Le froid et le chaud

Le thème de la photo du mois de Février, choisi par RenePaulHenry, ne me laisse pas le choix: il va falloir que je parle encore du Japon!


Le japon, un pays où les gens adorent se blottir bien au chaud dans une source thermale, en contemplant un paysage enneigé. Il y en a un peu partout dans ce pays où l'activité volcanique a laissé bien des traces. Mais avouez que ce japonais là est bien particulier: il s'agit de l'un des bébés singes de la tribu qui peuple les montagnes proches de Nagano, où se trouve le parc Jigokudani Yaen Koen: les habitants se sont aperçu que les macaques venaient se baigner dans ce bassin d'eau chaude, et ils l'ont aménagé spécialement pour eux.

La photo a été prise en plein mois de Novembre, alors qu'il commençait à bien faire froid. Et avec toute sa famille ce petit singe était en train de prendre un bain bien chaud (sous les yeux des photographes).
C'est-y-pas mignon?

Les autres participants: Elodie, Filamots, MauriceMonAmour, Morgane Byloos Photography, Thib, Nicky, KK-huète En Bretannie, Crearine, Testinaute, Lavandine, Arwen, princesse Emalia, LaRoux, Laurent Nicolas, Céline in Paris, Gizeh, Une niçoise, eSlovénie, Hypeandcie, Christophe, Frédéric, Viviane, Agnès, FloRie, SecretAiko, Claire, Dr. CaSo, Marie-Charlotte, Calamonique, La Dum, Béa, Josiane, Les bonheurs d'Anne & Alex, Vanilla, Oscara, The Singapore Miminews, Agathe, El Padawan, Ann, François le Niçois, Cécile - Une quadra, Trousse cadette, BiGBuGS, Fanfan Raccoon, Isaquarel, Sylvie, Xoliv', Mahlyn, Elsa, Proserpinne, Cynthia, Sephiraph, Un jour, une vie, Renepaulhenry, dreamtravelshoot, Ava, Violette, Thalie, Zaza, Krn, Chat bleu, Marmotte, Giselle 43, Anne, Maria Graphia, Galinette, Cécile Atch'oum, Isa de fromSide2Side, Nie, Mes ptits plats, Annick, Laulinea, Tuxana, AurélieM, Guillaume, MissCarole, Mamysoren, Bestofava, Lyonelk, Chloé, Djoul, The Parisienne, magda627, Homeos-tasie, La Messine, Pica Moye, Alice Wonderland, Lucile et Rod, Grenobloise, Mimireliton, J'adore j'adhère, Rythme Indigo, Akaieric, Ileana, Pixeline, CetO, Louisianne, Blogoth67, Lau* des montagnes, Marie, La Nantaise à Paris, Tataflo, Cekoline, LisaDeParis, A'icha, E, Alban, AnneLaureT, Woocares, Cricriyom from Paris, Gilsoub, Angélique, Sailortoshyo, Claire's Blog, La Fille de l'Air, Pilisi, Ti' Piment, Champagne, hibiscus, Dame Skarlette, Alexinparis, Stephane08, Cara, Lavandine83, scarolles-and-co, Mère débordée, DelphineF, Isa ToutSimplement, Eurydice

vendredi 14 février 2014

Vienne - La conclusion

Vienne, une très belle ville au climat agréable. Entre ses rues aux bâtiments anciens, ses musées, ses palais, sa cathédrale, son opéra, son parc d'attraction, ses parcs fleuris, ses pâtisseries et ses cafés... avec en prime cette atmosphère détendue... cette impression de tranquillité, de raffinement...

Voilà donc notre mascotte Schmulmul qui brandit fièrement le drapeau autrichien...


Je ne sais pas si c'est parce que le temps était serein, ou parce que j'ai pu tout voir ce dont j'avais envie, ou alors parce que j'étais bien luné, mais même mon petit problème de timing final ne m'a pas empêché de vraiment aimer Vienne, que je mets pour l'instant en number one de mes capitales.
Et il y a plein de moments agréables que je n'ai pas évoqué, comme cette petite sieste à prendre le soleil allongé dans un parc en dégustant une saucisse au fromage...


Et au niveau culinaire je n'ai pas non plus évoqué tous les plats que j'ai pu déguster. Enfin bon c'est le moment du bilan:



  • Le programme : 5 jours du 8 au 12 Mai 2013 (Believe or not hostel)
Jour 1: 
             > Café central
             > Quartier de Am Hof
             > Horloge Ankeruhr
             > Cathédrale Saint Etienne
             > Un bon Schnitzel
             > Eglise Peterskirche
             > Pâtisserie Demel
             > Haus der Musik
Jour 2:
             > Visite guidée en vélo
             > Jesuitenkirche
             > Leopold museum
             > Mumok museum             
Jour 3: 
             > Palais de Schönbrunn
             > Parc du palais
             > Zoo du palais
             > Café Sacher
             > Opéra
Jour 4: 
             > Marché Naschmarkt
             > Bâtiment Secession
             > Eglise Karlskirche
             > Musée du Belvédère
             > Maison Kunst Haus Wien
             > Maison Hundertwasser Haus
             > Parc d'attraction du Prater
             > Tour Donauturm
Jour 5: 
             > Hofburg: chambre du trésor
             > Stadtpark
             > Café Neko


  • Ce que j'ai raté:
            > L'horloge Ankeruhr: je suis passé devant plusieurs fois mais bon... en panne!
            > Le musée juif: il se trouve sur la place du mémorial des victimes du nazisme. C'est moins glamour que le reste des visites mais ça aussi ça fait partie de l'histoire de l'Autriche.
            > Kunsthistorisches museum: la ville a tellement de musées, il a fallu faire des choix. Celui ci était destiné à la peinture classique: Rubens, Vermeer, et la tour de Babel de Bruegel l'ancien.
            > Museum für angewandte Kunst: le musée des arts appliqués. Mon guide le plaçait dans les musées exceptionnels de Vienne. Ce n'est pas trop mon truc les arts appliqués mais juste par curiosité...
            > Musée de l'Albertina: spécialisé dans les artistes impressionnistes
            > Akademie des Bildenden Künste: pour le triptyque du jugement dernier de Bosch.
            > L'école d'équitation espagnole: même si certains disent que c'est un attrape touriste
            > Kunsthaus Wien: étant arrivé trop tard pour visiter le musée, j'aurais aimé en connaitre un peu plus sur Hundertwasser.
            > Nouvel Tower: entrevue de loin sur le bord du Danube, cette tour moderne doit avoir une belle vue sur la ville...
            > Une balade en bateau sur le Danube: on peut même se baigner dans une piscine flottante!
            > Le marché de Noël: il parait que c'est une véritable institution ici.
            > Il y a encore plein, plein plein de cafés à découvrir dont certains avec un passé aussi historique que ceux dans lesquels j'ai déjeuné.
            > Parmi les achats, il y a aussi le fameux cristal de Bohème, dont j'ai trouvé quelques exemples dans un magasin en fin de séjour.


  • Glopglop (ce que j'ai le plus aimé):
            > L'ambiance générale et les rues de la ville, les parcs, etc... L'impression d'être dans une ville musée pleine d'histoire
            > Les cafés et les pâtisseries
            > La cathédrale St Etienne, vraiment impressionnante.
            > Le musée Leopold, et celui du Belvédère.
            > J'ai bien aimé mon auberge de jeunesse aussi, même si je n'ai pas eu le temps de sympathiser avec les autres voyageurs.
            > La diversité des choses à voir et à faire: entre le parc d'attraction du Prater et le palais de Schönbrunn, les musées, le marché Naschmarkt, l'opéra, etc...
            > Et c'est une ville qui invite à la découverte rien qu'en se baladant dans ses rues au hasard on peut tomber sur des bâtiments intéressants, des vieilles devantures de magasin, etc...
            

  • Pas glop (J'ai moyennement aimé):
            > Cette saloperie de train 'City airport' qui m'a fait rater mon avion de retour (j'ai décidé que c'était lui le coupable).
            > Les abords du beau Danube bleu, pas si beau que ça.


Voilà donc pour cette capital autrichienne où je vous conseille d'aller. J'y retournerais bien moi... mais j'ai d'autres capitales à visiter en attendant!

Quelque dernières photos:

Dans mon assiette:

 
Les rues de la ville:



vendredi 7 février 2014

Vienne - Jour 5 - Partie 2 - Bin chat alors!

Presque 11h du matin et je marche... je marche je marche dans la ville une dernière fois... Je repasse derrière l'opéra, devant le musée de l'Albertina, j'aperçois au loin la Karlskirche... tiens encore un café dont je n'aurais pas essayé le petit déjeuner...Me voilà au Stadtpark sur les abord du canal du Danube. J'y étais déjà allé lors de ma visite guidée en vélo mais je n'avais pas pu photographier la statue dorée de Johann Strauss.


Sacré Johann... kitch jusqu'au bout!
Au milieu du parc il y a un genre de marché de producteurs du terroir. De quoi déjeuner sur le pousse en se baladant au bord du canal. J'achète aussi un peu de charcuterie pour ramener en France...

Une autre chose que je n'ai pas faite à Vienne c'est de prendre l'un des jolis tramways jaune. Mais bon le centre ville est assez petit pour être fait à pied alors... moi je continue à pied!


Me voilà donc reparti sur les traces de mon week end passé. Je rentre une dernière fois dans la cathédrale Saint Etienne...
Il est temps de rentrer récupérer mes bagages, mais au détour d'une ruelle je découvre un lieu que je n'aurais pas pensé trouver en Europe: un café à chat!



J'en avais vu un à Tokyo (souvenir, souvenir), et je suis content de voir que le concept s'exporte : Il y a plusieurs chats qui vivent dans le café, il y a d'ailleurs un sas pour qu'ils ne puissent pas s'échapper dans la rue. Les voilà donc qui se baladent de chaise en chaise, cherchant ou pas à se faire caresser par les clients... L'occasion pour moi de prendre un dernier dessert et un dernier café! J'ai l'impression que la propriétaire est japonaise, le café s'appelle d'ailleurs café Neko (qui veut dire chat en japonais).
Il pleut dehors... J'ai pas envie de partir!
Comme j'ai du déjà du le dire j'ai beaucoup apprécié Vienne... tellement apprécié que... j'ai raté mon avion!


Bon c'est vrai j'ai accumulé les choses à ne pas faire: tout d'abord j'ai estimé mon temps de retour à l'aéroport au plus juste: mon avion est à 18h20, y être à 17h20 suffira (ouais bien sûr). Le train 'City airport' que j'avais pris à l'aller met 16 minutes pour faire le trajet. Il faut que je passe à l'hostel avant récupérer mes bagages. Donc vers 15h30 fini les visites direction hostel.
Bon il pleut pas mal... ça me ralentit... j'arrive vers 17h10 pour prendre le fameux train 'City airport'. Un peu juste... très juste quand on pense qu'il n'y a que 2 trains par heure, que je viens de rater le premier et que le prochain est à... 17h40! Raaa je commence à paniquer.
J'aurais mieux fait à ce moment là d'aller prendre un taxi, qui m'aurait peut être déposé plus vite. Car quand j'arrive à l'aéroport à 18h j'ai beau foncer à toute berzingue, cela ne m’empêche pas de cafouiller, chercher l'endroit pour déposer mon bagage en soute, me perdre, finalement décider de tenter de prendre ma valise avec moi, et arriver devant le comptoir juste au moment où les stewards ferment leur guichet.
Et pas moyen de le leur faire ré-ouvrir bien sûr... Il ne me reste plus qu'à regarder l'avion s'envoler.


La suite n'est pas géniale non plus: bien sûr il n'échangent pas mon billet, bien sûr il n'y a pas d'autre vol avant le lendemain 18h, bien sûr le prix - quelque soit la compagnie - est à 800€ minimum.
Heureusement dans mon malheur je ne suis pas tout seul: je rencontre 3 autres parisiens qui ont raté le même avion que moi. Leur histoire est encore plus énervante: ils attendaient dans la salle d'embarquement, et n'ont pas vu le temps passer. Et quand ils ont relevé la tête... trop tard! Leur nom n'a même pas été appelé au micro!
Finalement, une des employés très serviable de l'information center de l'aéroport nous trouve une solution. En allant rentrant vers Vienne on peut prendre un train de nuit pour Strasbourg, puis le matin suivant le TGV vers Paris, cela ne nous fait 'que' 300€ par personne. Le train part à minuit trente et nous serons à Paris vers midi. Pas le choix: 12h de train et une journée de gâchée en plus. L'occasion tout de même de sympathiser et d'échanger nos impressions avec ces gens venus à Vienne pour visiter comme moi, faire des photos, etc...

Ça me servira de leçon: la prochaine fois je prévoirais d'être à l'aéroport plus tôt... et je vérifierais mon trajet deux fois!

Dernière balade:
Stadtpark:
 
Balade :


Neko café:

 
Le train retour: