Music in the sky

vendredi 18 mars 2016

Copenhague - Jour 3 - Partie 1 - Nos ancètres les vikings

Aujourd'hui une journée ensoleillée nous attend... enfin une journée ensoleillée danoise c'est à dire avec quand même quelques nuages! Ça ne va pas nous empêcher de suivre notre programme: ce matin lever à 7h30 comme d'habitude, petit déjeuner avec quelques viennoiseries dans l'appartement désert comme d'habitude, mais ce matin, nous allons quitter Copenhague pour la journée. Alors commençons par aller prendre le train...


 Bon encore faut-il trouver le bon train. Je commence par aller à la gare la plus proche de l'appart', mais aucun train ne va à Roskilde. Je finis par aller à la gare centrale où là aussi mon train n'est affiché sur aucun panneau. Personne au bureau d'information de la gare et je dois donc faire la longue file d'attente aux guichets de vente où l'employé finit par me donner la plateforme de mon train. Départ dans 7 minutes...
Et 20 minutes plus tard: Roskilde!


Alors qu'y-a-t-il de spécial à Roskilde? Tout d'abord elle fut capitale du pays jusqu'en 1445. Ensuite il y a cette splendide cathédrale gothique classée patrimoine mondiale par l'UNESCO, et devant laquelle il y a un shooting de photos de gamins habillés en soldats de plomb. Mais la visite de la cathédrale de sera pour plus tard car elle est fermée.
Pour l'instant on va prendre ce chemin qui passe entre deux maisons et qui est bordé de tilleuls...

Le chemin longe un parc dans lequel des mères viennent pique niquer avec leurs enfants. On dirait même qu'on fête un anniversaire...
Revoilà la route et après le rond point le petit port du fjord de Roskilde, et le fameux musée: le musée des vikings!


En 1962 on a découvert au fond de la vase des milliers de petits fragments de bois, qu'il a fallu ré-assembler comme un puzzle pour découvrir 5 drakkars vikings. Les danois ont donc construit un musée pour exposer les épaves reconstituées, avec diverses activités attenantes: c'est à la fois un musée, un centre pédagogique et un centre de recherche sur les techniques vikings de construction de bateau.



Et d'ailleurs, parmi les activités du musée, il y en a une qu'il ne faut surtout pas rater: la balade en bateau viking! Justement, une expédition est tout juste en train de se préparer à partir, et il manque un rameur. Mettez votre casque à pointe les gars, on y va.... Hey hooooo!


 Plus sérieusement, on va plutôt enfiler un gilet de sauvetage, ce sera plus utile... et moins ridicule. C'est un petit bateau et on doit être huit rameurs dans cette embarcation. Notre guide et capitaine du jour arbore fièrement un béret, une barbe et quelques boucles d'oreilles, mais c'est en vrai viking qu'il nous explique la marche à suivre: d'abord comment enfiler la rame dans la corde, comment plonger la rame dans l'eau, comment tirer en cœur, etc... Je retiens pas tout mais on verra ça en route.
C'est parti!  Je suis surpris par le peu de force que cela demande: ça rame presque tout seul, le plus difficile étant de se synchroniser avec le rameur de devant pour que nos rames ne se croisent pas et que je ne lui tape pas ma tête contre son dos.


On se débrouille pas mal... on est déjà vachement loin regardez: on aperçoit le port au loin et la cathédrale au dessus...
C'est le moment de ranger les rames et de laisser faire le vent. Même la voile a été faite à l'ancienne!


Le capitaine donne la barre à l'un d'entre nous, puis il lève la voile avec son assistante et installe une deuxième personne pour diriger le gonflement des voiles. Les autres moussaillons doivent eux aussi participer en s'asseyant d'un coté ou de l'autre du bateau pour faire contrepoids...



Nous allons rentrer au port à la voile, en la changeant de coté selon le vent, tout comme le faisaient les vikings d'antan...

C'est un sentiment bien agréable, de voguer doucement, sous le soleil, tranquillement, bercé par les vagues et ce petit vent qui nous pousse vers le rivage...


 Malheureusement notre sortie en mer ne dure que 50 minutes... j'aurais aimé que ça dure un peu plus. Et ça fait aussi un très bon souvenir de vacances... Moi j'ai déjà vogué sur un drakkar comme un vrai viking, tout le monde ne peut pas en dire autant!


Suite de la visite...
Le musée des navires vikings n'est pas un vrai musée: il n'y a en fait qu'un grand hangar comprenant les fameux drakkars reconstitués, mais il y a aussi tous les bateaux qui sont amarrés autour, qui sont pour la plupart des reconstruction de bateaux traditionnels, et il y en a un certain nombre...


Pénétrons dans le hangar contenant les restes des bateaux retrouvés. Chacun de ces 5 bateaux a été reconstruit à l'identique par les chercheurs et la réplique flotte dans le petit port du musée.
La plus grande des épaves proviendrait de Glendalough, en Irlande. Pour prouver que le bateau était bien un bateau viking, les chercheurs du musée ont organisé une expédition à bord de la réplique du musée, pour aller de Roskilde à Glendalough, et dans les conditions d'époque bien entendu...


Certains des bateaux exposés avaient été coulés exprès par les vikings: lestés de cailloux, ils servaient de 'frontière' sur un fleuve en empêchant le passage. On pouvait également les déplacer pour laisser passer les autres bateaux.
La petite exposition sur l'Histoire et le mode de vie des vikings est également très intéressante. On y explique par exemple comment les vikings ont peu à peu disparu face à l'arrivée du christianisme. Leur mode de vie était également basé sur les expéditions guerrières, qui devinrent de plus en plus difficile avec les moyens de défense de plus en plus perfectionnés des autres peuples...


Intéressant aussi la description de l'incinération d'un grand chef viking. Pendant plusieurs jours le drakkar du chef est sorti hors de l'eau et disposé sur une colline. Son corps est installé dessus à l'intérieur d'une tente. On sacrifie alors poulets, chevaux et bœufs que l'on égorge et que l'on dispose dans le drakkar. Une esclave est amenée pour qu'elle boive, chante et danse autour du cadavre. Puis tous les généraux de la tribu vont la violer les uns après les autres et elle sera elle aussi égorgée et disposée dans la barque.
Enfin, le fils du défunt arrive nu en marchant à reculons et il enflamme le bateau à l'aide d'une torche.
Ce n'est qu'une fois qu'il ne reste plus que des cendres que l'on construit un tumulus de terre avec une plaque commémorative.
Et bin...


Le musée est assez sympa. Il n'y a pas énormément à voir mais plein d'animations pour les enfants, notamment la possibilité de se déguiser et un jeu de dame viking.
Il y a aussi des choses à voir dehors... tout d'abord cette drôle de bouteille à la mer géante....


... et puis tous ces bateaux vikings. Ils ont pour la plupart été construits sur place. D'ailleurs voilà un chercheur en plein travail de reconstruction...


 Il y a aussi des activités qui tournent autour des bateaux: un ferronnier, un... comment ça s'appelle le gars qui fabrique des cordes... un cordelier?


Et il y a bien sûr diverses activités pour les enfants. L'hiver venu, l'activité ne s'arrête pas car les constructions de drakkar peuvent se continuer dans des hangars tout à côté...


Je fais un petit tour des embarcations. On peut même monter s'asseoir dans le plus grand des bateaux...
Avant de reprendre mon chemin, je vais déjeuner au petit restaurant-snack du musée où il y a des choses pas mal du tout. C'est même plutôt raffiné pour un endroit qui ne fait que des sandwichs.


Bon! Finis ton expresso c'est l'heure de reprendre la mer!  Enfin non la route je veux dire...
Avant de partir, je vais faire un tour dans le petit port attenant, dans lequel c'est la fête aujourd'hui: il y a un festival de Jazz, avec plein de musique et de spectateurs...


Au revoir petit oiseau !
------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Roskilde:

Petit chemin:
   



Balade en bateau:
   
Musée:
 




Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire