Music in the sky

samedi 2 avril 2016

Copenhague - Jour 3 - Partie 3 - Retour à Disneyland

Un petit trajet en train danois, et nous avons quitté l'atmosphère calme de Roskilde pour l'agitation de Copenhague.
Il semble qu'il ai plu ici, alors qu'à Roskilde seuls quelques nuages avaient osé entrecouper le beau ciel bleu...


Bien sûr j'arrive trop tard pour pouvoir visiter l’Hôtel de ville, celui ci fermant vers 17h... mais après tout je m'en fiche: je commence par prendre quelques photos de la gare centrale, qui ressemble plus à un château qu'à une gare, avec ses briques rouges et ses tourelles, vous ne trouvez pas?


Puis je retourne sur la place de L’Hôtel de ville prendre en photo ce gros pavé de pierre: c'est le kilomètre 0, le point à partir duquel partent toutes les routes du Danemark.


Je me relaxe un instant en buvant un délicieux Chai Latte dans un salon de thé repéré la veille, et je réfléchis à ce que je vais faire maintenant...
C'est décidé: ce soir je retourne au Tivoli! Bin oui il me reste 3 tickets de manège à écouler...
Ouais! Toutes les excuses sont bonnes pour retomber en enfance!


D'autant plus qu'il y a vraiment moins de monde que l'autre jour, et que là le ciel se dégage pour laisser entrevoir un très beau ciel bleu... et ça change tout. Ça rend même la soirée agréable... très agréable.


Je décide de commencer par faire plein de manèges avant de passer aux photos et au diner...
Je mets mon sac à dos et mon reflex dans une consigne payante et puis... Youpiii! Enfin libre...
Je vais commencer par le plus ancien des manèges: les montagnes russes, qui date de l'époque d'ouverture du parc (1843), et qui en est un peu l'emblème donc.



Ils ont quand même dû changer les wagons depuis 1843!
J'utilise mes 3 tickets restants. Bien sûr le Rollercoaster est moins impressionnant que ceux que l'on fait aujourd'hui, mais une partie se fait dans le noir (comme à Space mountain) et à un moment on a l'impression que le wagon va traverser une chute d'eau mais l'eau s'écarte au dernier moment.
Comme vous le voyez le décor imite les montagnes, et sur chaque train il y a un employé assis un peu plus haut que les autres, et qui fait mine de "conduire" le train... et puis ça monte et ça descend.
Il est plutôt sympa ce petit manège...


Pour les manèges suivants je vais prendre un pass à la journée. Je m'aperçois que j'aurais dû acheter un pass dès le début l'autre jour, plutôt que d'acheter des tickets au compte goutte. En plus l'entrée du parc est incluse dans le prix...
Par contre je ne crois pas que le pass fonctionne pour jouer aux différents jeux d'adresse comme celui ci où on peut gagner des peluches. Là je crois qu'il faut payer...


Mais bon les jeux d'adresse c'est pas trop mon truc: je préfère monter dans le Monsoon, le bateau qui va d'avant en arrière, avec les jets d'eau sous nos pieds...


Plutôt moyen le Monsoon.
Et puis je ne peux pas ne pas monter sur l'attraction la plus haute, celle qui se voit de loin: le Star Flyer!
Les chaises balançoires vous montent tout en haut à 80 m, et l'on a une superbe vue sur la ville (si on oublie sa peur du vide). J'adore! Dommage que l'on n'ai pas droit aux appareils photos, mais on peut toujours aller voir le ride sur Youtube ici.


Il y a aussi la Golden Tower, où vous êtes assis sur des sièges à 100m de haut et on vous laaaache d'un coup. Une fois en haut, mon cœur se met à battre plus fort mais au final la chute est tellement atténuée que l'on ne ressent rien du tout... un peu déçu.
J'aurais peut être mieux fait de monter dans les petits avions qui font des looping... sur la vidéo Youtube ça a l'air de bien bouger.
 

Au fait, je ne vous ai pas expliqué pourquoi le titre de cet article évoque Disneyland. On raconte que c'est en visitant le Tivoli que Walt Disney aurait eu l'idée de construire son fameux parc. Quand on se balade au bord du petit lac, avec le bateau pirate, les jets d'eau et la chaumière, la ressemblance paraît évidente...


Je pense que cette statue au centre du parc doit être celle de Georg Carstensen. C'est ce lieutenant qui en 1840 convainquit le roi de construire un parc d'attraction ici. Le premier jour, le parc accueillit 3600 visiteurs; le dimanche suivant ils en vint 10000 pour atteindre 175000 visiteurs à la fin de la saison!
C'est ce qui s'appelle un succès...
Bien sûr depuis le temps les manèges ont changé, mais certaines attractions sont restées, notamment les montagnes russes que nous avons faites au début, mais aussi le spectacle de pantomime (que l'on ne verra pas).


Bon 21h15 il serait temps de trouver un restaurant. Dans le parc il y en a plusieurs, et il va falloir que je choisisse. Ce sera le Groften, qui semble avoir un petit air 'guinguette' et qui date quand même de 1910.
Je demande à la serveuse ce qu'il y a dans le $¤{é@§... ce serait un genre de hachis parmentier de porc "typically danish", me dit-elle.


 En effet plutôt danish comme plat, et franchement bourratif. Mais c'est assez bon, accompagné de ses dés de betterave rouge.


La nuit est presque tombée et ce soir comme nous sommes en semaine le parc ferme plus tôt. Je prends donc quelques dernières photos, mais avant de sortir je vois que les montagnes russes sont encore ouvertes... un dernier petit tour en wagon avant de reprendre notre chemin?


Bon voilà... "On ferme!" semble être ce que veulent dire les annonces au micro que je comprends sans même savoir parler le danois.
Le soleil est bel et bien couché, mais moi je vais attendre encore un peu avant d'aller au lit... c'est mon dernier soir à Copenhague et je veux bien me balader encore un peu...


Alors je marche... seul
dans les rues qui se donnent
et la nuit me pardonne
je marche seul
en oubliant les heures...
(C'était l'instant Jean Jacques Goldman )


 Je reconnais les rues, je reconnais les bâtiments illuminés, la place de l'Hôtel de ville, la rue Strogget, le bâtiment de la bourse...


Tiens... une affiche annonçant une comédie musicale sur la petite sirène (Havfrue en danois). Ils ont bien choisi leur ville chez Disney. Et je n'ai pas l'impression non plus de l'avoir vu jouer ailleurs...


En passant à côté de la bibliothèque de l'université, on aperçoit les livres sur leurs étagères. Il y a plein de bâtiments que je n'ai pas pu visiter à Copenhague. 4 jours c'est finalement un peu court pour visiter une ville...


La ville n'est pas aussi illuminée qu'espérée. Il y a bien le théâtre national et ses allures de temple grec, et le "Magasin du nord", mais ce n'est pas non plus aussi illuminé que Paris... et puis les rues sont bien vides.


J'arrive au port de Nyhavn où la foule de la journée a bel et bien disparu... mais il y a toujours le même chanteur des rues avec sa guitare. Il doit être là depuis cet après midi... ou depuis la veille même!


J'aurais presque envie d'aller jusqu'à faire un dernier bisou à la petite sirène... mais à vrai dire je suis un peu fatigué et c'est quand même un peu loin. Je crois que c'est bel et bien fini pour aujourd'hui!



Je prends le métro jusqu'à la station Enghave puis je rentre enfin me coucher... C'est quand même 1h du matin!
Demain il nous restera juste une matinée pour profiter de la ville et notre week end danois sera terminé... Mais nous allons en profiter un maximum de cette dernière demi journée vous verrez!


--------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------


Gare et Place Hôtel de ville: 

Tivoli:

   

Copenhague la nuit:

 

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire