Music in the sky

samedi 14 janvier 2017

Amsterdam - Jour 5 - Ne pas oublier

Aujourd'hui est le dernier jour de notre périple à Amsterdam. Et généralement je laisse toujours un peu de vide dans mon planning sur ce jour là. Ce jour là je fais le "reste à faire": ce que je n'ai pas eu le temps de voir ou faire les autres jours. A commencer par... une grasse matinée!


Enfin pas trop quand même: j'ai ma valise à faire, et je dois dire au revoir à Lisa, mon hôte, qui en profite pour me donner quelques derniers conseils pour ma dernière journée.
Reste à faire n° 1: acheter du fromage de Hollande! Et je ne vais pas aller bien loin car Lisa m'a conseillé d'aller au marché Dapper qui se trouve à côté de l'appartement. Les marchants sont en train d'installer leurs étals et je m'arrête devant le fromager.
Il y a le choix (il y a aussi du fromage français, du morbier par exemple), et je demande si ils ont un fromage typiquement d'ici. Le fromager, pas sympa pour deux sous, me demande "Are you french?" en faisant la gueule.
Je lui achète quand même une part de fromage et je m'en vais prendre mon train pour le centre ville...


Après avoir laissé ma valise à la consigne de la gare centrale, me voilà fin prêt pour une dernière journée de découvertes.
Sans oublier de sortir mon parapluie, car bien sûr il pleut...
Rue Zeedjik. Les services de nettoyage de la ville sont en plein travail, à ramasser toutes les saletés des fêtards de la King's day. Bouteilles de bière, ballons oubliés par terre, sacs poubelles... y'a du boulot!



 Cette statue de vieille dame sur ce banc... est ce que ce ne serait pas en l'honneur de cette dame de l'armée du salut qui avait pris la défense des prostituées du quartier? Vous vous rappelez de cette histoire que la guide nous avait racontée lors de la visite sur l'histoire de la prostitution?


 Je commence à bien connaitre le quartier, qui est franchement plus sympa quand les touristes ont vidé les lieux. Même ces dames ne se sont pas encore mises au travail...


Je décide de retourner visiter l'Oude Kerk. Cette église a été transformée en musée et salle d'expositions mais elle a également une grande valeur historique.
Tiens, revoilà le soleil! On en profite pour faire une photo. Souriez mademoiselle Oude kerk!


Comme son nom l'indique ("vieille église"), c'est bien la plus ancienne église de la ville. Elle fut construite en 1306 et est dédiée à Saint Nicolas, le patron des marins.


C'est une église catholique qui, comme d'autres églises ici, a été reconvertie par les protestants qui y ont donc supprimé toutes les dorures, peintures, vitraux et statues. Mais pas tout: les peintures du plafond, trop hautes, n'ont pu être saccagées.


Il y a aussi autre chose qui a été conservé, ce sont les stalles médiévales en bois où s'asseyaient les moines, et qui se trouvent en face du chœur. 


Sur chacun des sièges, un relief sculpté évoque une fable populaire de l'époque. Ce qui est amusant, c'est que certains reliefs sont un peu... grivois. Par exemple là, sur celle ci, cette jeune fille semble vraiment être en train de faire... popo.


Je vais donc rester un moment à les observer une à une, en essayant de comprendre la signification de chacun des reliefs...



Mais il y a d'autres choses à voir dans cette église. Comme dans beaucoup d'églises célèbres, il y a plein de personnes enterrées sous ses dalles. Il y a par exemple la première femme de Rembrandt.


Comme vous pouvez le voir, il y a aussi en ce moment une exposition d'art contemporain dans l'église. Je crois que ce sont les œuvres de l'académie des beaux arts. Certaines œuvres sont intéressantes... mais bon y'a pas mal de trucs bizarres...


Dehors, c'est toujours une succession de nuages et de soleil qui nous attend. Et les rues sont toujours aussi désertes. Les fêtards ont laissé la place à des... sacs poubelles. Et regardez moi le canal comme il est sale!


Me voilà devant le bâtiment du Waag, place du nouveau marché. Je m'attendais à voir un vrai grand marché ce matin mais il n'y a rien que des ouvriers qui rangent les tentes de la fête foraine de la veille. Peut être que d'habitude il y a bien un marché mais qu'il est annulé à cause des festivités?


Le Waag fut construit en 1488 en tant que porte de défense de la ville. Mais à la fin de sa construction, la ville avait déjà franchi la porte et on décida de la reconvertir en maison de pesage. Elle fut donc utilisée par les marchants pour vérifier le poids de leur marchandise.


 Le Waag servait également de lieu de réunion pour les guildes de la ville, et chaque guilde possédait sa propre entrée pour l'édifice. Ci-dessus, voyez la porte de la guilde des maçons, où l'on voit bien les outils associés à la profession.


Je décide de suivre l'une des balades guidées décrites dans mon guide . Je passe d'abord pas des rues avec des magasins et des immeubles modernes, sans grand intérêt. La Zuiderkerk fermée, l'université... et puis enfin je retrouve mon chemin vers le Bloemenmarkt.


Le Bloemenmarkt est un marché (flottant) où l'on vend toutes sortes de bulbes de tulipes. Il y en a de toutes les couleurs, de toutes les formes. Je ne suis pas un fin jardinier mais... j'aime bien les tulipes. J'hésite à ramener des fleurs... mais qu'en ferais-je?


Et oui, vous avez bien lu. Ils vendent aussi des graines de cannabis. J'hésite aussi à en ramener... mais qu'en ferais-je?
Je vais me contenter d'acheter une jolie petite paire de sabots miniatures... ça aussi c'est une spécialité hollandaise!


En face du marché, il y a un magasin de fromage, avec des recettes bien appétissantes: ce fromage au gout fromage de chèvre et lavande, il est fait pour moi!


Avec toutes ces pérégrinations il est déjà 13h. Je décide d'aller dans mon restaurant préféré d'Amsterdam: le Hoefje Claes. Ça ne fera que la 3ème fois que j'y vais en 4 jours! Et en plus je vais gouter à une nouvelle spécialité: jambon, fromage et croquette.
Le restaurant est plein de touristes japonais, et j'ai une très bonne table bien située à côté de la fenêtre, dans un cadre ancien tout en bois.
Bon appétit!


Un dernier espresso et me voilà dehors. Je chausse mes jolies lunettes roses fluo et je marche un peu au hasard...
Et c'est comme ça que je me suis retrouvé dans la cour du Begijnhof.


 Il s'agit d'un ancien couvent où exerçaient des nonnes qui avaient fait vœux d'enseigner aux pauvres. Épargnées par les réformes protestantes, elles purent continuer à habiter les lieux et survécurent ici jusque dans les années 60. Depuis les maisons sont louées à des jeunes femmes catholiques.


Il y a une petite église au centre de la cour et à côté il y a cette tombe fleurie. Il s'agit de celle d'une nonne très appréciée du couvent mais qui demanda à ne pas être enterrée dans l'église car elle était issue d'une famille protestante et pas catholique.


La petite église du milieu est fermée, mais il y en a une deuxième cachée dans l'un des bâtiments de la cour: rappelez vous qu'il fut un temps dans le pays où les lois interdisaient aux catholiques de faire la messe dans des lieux que l'on pouvait identifier comme des lieux de culte depuis l'extérieur (comme pour l'église dans le grenier de l'autre jour).


Il y a un tableau qui évoque le 'miracle d'Amsterdam'. On raconte que l'on donna un hostie à un malade qui ne put l'avaler. La bonne de la maison jeta alors l'hostie dans la cheminée, mais cette hostie fut retrouvée intacte une fois le feu consumé.
Drôle de miracle...


Je continue ma balade. Au fond d'une rue, on entre dans un couloir moderne. C'est l'entrée du musée D'amsterdam, que je n'aurais malheureusement pas le temps de visiter. Néanmoins, sans pénétrer dans le musée, on peut déjà en observer quelques œuvres dans ce couloir avant de ressortir de l'autre côté.


 Ça ne se voit pas en photo, mais les yeux de ce grand automate bougent. Il a été récupéré dans une vieille fête foraine et représente Goliath (de David et Goliath).
Il y a aussi des œuvres modernes comme les carrés de tapis sur lesquels nous marchons, qui évoquent les différents tissus exotiques qui ont transité par le port d'Amsterdam.


Le type sur cette peinture me dit quelque chose. Ah oui! C'est l'arrivée de Napoléon à Amsterdam.


 Je continue ma balade dans les rues de la ville, et je me retrouve presque à mon point de départ: l'Oude Kerk. Je sais qu'il y a la possibilité de prendre un ticket pour visiter la tour de l'église, et monter tout en haut du clocher. L'occasion d'avoir une dernière vue plongeante sur la ville.
Je prends donc un billet (10€). La prochaine visite est à 16h30 (dans 20 minutes), juste le temps pour moi d'aller boire quelque chose au café de l'Oude Kerk.
Et c'est à ce moment là qu'il m'arrive une de ces mésaventures qui vient tout gâcher. Je regarde ma montre... c'est l'heure il est 12h30... 12h30? Je crois que ma montre n'a plus de pile.
La véritable heure c'est 16h39. Et j'ai raté le début de la visite guidée du clocher. Et bien sûr l'employée de la caisse refuse de me rembourser mes 10€...



Bin quand ça veut pas!
Mais je ne vais pas me laisser abattre: je vais utiliser l'un des conseils de Lisa. Selon elle, pour avoir l'une des plus belles vues sur la ville (et gratuitement), il faut aller au bar du dernier étage de l’hôtel Double Tree, qui se trouve du côté de la gare. Alors allons y.


Le café est select mais ils vous laissent accéder tranquillement à la terrasse.
C'est vrai qu'on a une vue dégagée sur Amsterdam, et on voit même l'autre côté du fleuve (qui est caché par la gare centrale).


Au loin j'aperçois des éoliennes. Ce sont les premières que je vois et pourtant, les Pays bas étant connus pour leurs moulins, il doit y avoir assez de vent pour en mettre partout.


D'ici on ne distingue pas vraiment tous les monuments de la vieille ville. On ne voit pas les canaux mais on peut repérer les flèches des églises, et la grande roue qui se trouve sur la place du Dam...


Enfin bon voilà mon voyage qui se termine...
Je me balade encore un peu en prenant quelques dernières photos, puis je vais récupérer ma valise à la consigne, je m'achète un sandwich et je rejoins le Thalys direction Paris...


Ce fut un voyage court mais fourni, plein de choses à découvrir. J'ai fait plein de jolies photos... il faudra que j'y retourne!

-----------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

marché:
 Balade:
 Oude Kerk:
 Nieuwmarkt:
 Bloemenmarkt:
 Balade:
 Begijnhof:
 Musée Amsterdam:
 Balade:


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire