samedi 12 septembre 2020

Bratislava - Jour 3 - Partie 1 - Du fond de la vallée

Réveil à 6h45 (!!!!) mais bien sûr je me réveille juste avant la sonnerie.
Vite: douche et petit déjeuner (les petites prunes sont très bonnes), puis en route vers l'arrêt de bus.
On a déjà nos tickets et on n'oublie pas de composter.
Direction: la gare centrale...


A cette heure-ci, la gare est pleine de monde (c'est l'heure de pointe) mais ce sont plutôt les banlieusards qui viennent en ville. Nous, on fait l'inverse!


On achète nos billets (préalablement réservés), et nous voici en avance dans notre train, presque seuls dans la cabine...
En chemin nous serons rejoins par un contrôleur, puis il laissera sa place à des retraités en partance pour une journée de randonnée... 
C'est que nous allons loin, bien loin de la ville...


J'aimerais bien pouvoir (comme certains) finir le reste de ma nuit... mais je n'ai pas sommeil.


Le paysage à travers les vitres n'a rien d'exceptionnel: une succession de champs et de routes... 
On traverse quand même la ville de Trençin et son beau château perché.


Nous voici arrivés à destination: Zilina. Avec bien entendu 15 minutes de retard (tradition slovaque).
Un petit tour aux toilettes et je reçois enfin un message de Michal, notre guide pour la journée.
Le SMS dit juste: "Where are you?".
Pour cette journée d'excursion en dehors de la capitale, nous avions en effet décidé de réserver visite guidée dans les Tatras (la principale chaîne de montagnes de la Slovaquie) avec l'agence Beautiful Slovakia, dirigée par ce jeune homme dynamique...



Nous arrivons finalement à sa rencontre et nous embarquons dans sa belle Mercedes noire C200. Notre voyage se déroulera donc dans le confort de cette voiture, même si pendant toute la première partie de la journée le téléphone de Michal n'arrêtera pas de sonner: l'un de ses associés est en voyage organisé en Autriche et leur bus est tombé en panne. Il va donc leur falloir payer le taxi aux touristes pour prendre le relais, et pour combler le tout la voiture envoyée en renfort est percutée sur l'autoroute... le métier de voyagiste n'est pas de tout repos!



Mais tout finira par s'arranger et notre guide pourra s'occuper entièrement de nous. 
Et en chemin dans la merco ça discute de tout et de rien: football, natation, etc... Michal a beaucoup voyagé, notamment en France: il est déjà venu 5 fois à Paris, mais il connait aussi la Champagne et les Gorges du Verdon.


Nous faisons notre premier arrêt devant le mémorial des partisans de 1944 - le bataillon Foch - un groupe de résistants français, venus aider les partisans slovaques lors de la reconquête contre les nazis.



On est donc un peu surpris de voir qu'une partie des inscriptions est écrite en français sur le monument, et il y a même une plaque offerte par des lycéens de Lyon.


Je pense qu'en sachant que nous étions français, Michal a eu l'idée toute particulière de nous amener ici... il s'adapte c'est sympa!


Depuis le mémorial on aperçoit également les ruines du château de Tbrno qui surplombent la vallée. La Slovaquie étant située en plein centre des routes commerciales du moyen age, il y avait alors dans tout le pays plus de château par habitant qu'en France, afin surtout de se protéger des invasions ottomanes...


On voit également d'ici le bac qui permet de traverser le Vah. Ce serait le plus long fleuve du pays. On y Vah?


Avant de reprendre la route, jetons un œil sur l'usine Kia juste en face, pour nous rappeler la forte concentration de constructeurs automobiles implantés dans le pays. Ici la main d'oeuvre est bon marché et qualifiée...




Notre trajet suit le cours du fleuve Vah et longe les pentes des montagnes, toutes vertes des ses innombrables forêts sauvages...



Comme vous pouvez le constater il y a beaucoup de nouvelles routes construites dans le pays, souvent grâce aux financements européens, ce qui permet d'augmenter les échanges et l'industrie. Contrairement aux tchèques, les slovaques ont investi massivement dans leur réseau autoroutier...


Le temps prévu aujourd'hui est plutôt nuageux. Espérons que cela ne gâchera pas trop mes photos...


Les montagnes qui apparaissent de chaque côté de la route ne trompent pas: nous entrons dans le pays des stations de ski et des moutons, qu'on élève ici plus pour leur fromage que pour leur viande...


C'est d'ailleurs dans une authentique bergerie que nous allons déjeuner ce midi: une partie de l'ancienne bergerie a été transformée en restaurant où l'on sert bien sûr le très bon fromage produit sur place...


... mais au fond du restaurant on peut toujours avoir un vue sur l'étable où l'on traie les bêtes. Bon en ce moment les moutons sont en plein pâturage.


C'est donc l'occasion de déguster... du fromage pané! Miam! Et en boisson, je crois que je deviens un grand fan de kofola.


On a bien mangé ici... C'est une adresse sympathique. 
Au début j'avais envisagé de louer une voiture et de faire comme à Chypre: visiter un peu le pays où il semble y avoir de beaux paysages et de jolis villages. Mais cela aurait pris trop de temps...


Avant de reprendre la route, nous pouvons aller faire un petit tour à la mini ferme qui a été installée sur les lieux pour les touristes. Ça fait toujours plaisir aux enfants ces trucs là...


Alors il y a: le lapin...


... les redoutables oies (attention à vos mollets), les moutons et les chèvres...


... et ce cochon bien grassouillet! 


Il y a aussi une échoppe où on peut acheter plein de trucs. Les brioches fourrées ont l'air bien appétissantes: j'en achète une au nutella et une au fromage. Ils vendent bien sûr des fromages de la bergerie, de toutes sortes et de toutes formes: certains ressemblent à des spaghettis. Bon par contre niveau goût, après dégustation... c'est pas le fromage du siècle.


Mais reprenons nos affaires... en route!
On va s'enfoncer maintenant encore plus loin dans les montagnes à la recherche de quelques villages cachés et secrets...

-----------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

 



Aucun commentaire:

Publier un commentaire