Music in the sky

samedi 21 septembre 2013

Vienne - Jour 1 - Partie 1 - Premier tour

Debout de bon matin... pressé de découvrir la ville! C'est plus difficile de se lever le matin d'habitude: ça c'est l'effet vacances. Je laisse tout le monde dormir et je quitte l'auberge de jeunesse. Comme je l'ai dit tantôt mes petit déjeuners seront pris dans l'une des traditions viennoises les plus célèbres: les cafés viennois.


C'est l'un des endroits les plus respectés ici: le café où se rencontraient jadis les intellectuels de tout bord, les gens de la haute société qui depuis des siècles viennent déguster leur café dans le calme. Certains de ces lieux sont de véritables institutions, comme le Café central qui est notre café du jour. Ouvert en 1876, je crois que c'est l'un des plus luxueux que j'ai du faire pendant ce voyage. Il a connu ses heures de gloire dans les années 1900 en accueillant tous les intellectuels en vogue.
Des garçons toujours très aimables (pas comme certains garçons parisiens, si vous voyez ce que je veux dire) avec leur tablier blanc de rigueur , un croissant, une boisson chaude et tout le temps devant soi pour lire le journal ou rêvasser... c'est ce que nous n'avons pas! Bin oui on a encore plein de choses à visiter!


Alors en route: nous sommes dans le quartier de Am Hof ("à la cour"), appelé ainsi à cause du premier duc d'Autriche qui y avait installé sa cour. Une partie de la place étant en travaux, celle ci fait pâle figure. Je fais tout d'abord un petit tour du quartier, puis je décide de sortir mon ipod de ma poche et j'appuie sur play. En effet, avant de partir, j'avais téléchargé un audioguide MP3 sur ce site. A partir d'un plan fourni, on sélectionne le numéro noté sur le plan et une voix féminine vous explique en français tout ce qu'il y a à savoir sur l'endroit. Mine de rien c'est très bien fait, avec souvent des anecdotes intéressantes. Je le conseille!


Je décide de m'attaquer au ring: cette avenue qui fut construite au début du 20ème siècle, sur les ruines des anciennes fortifications de la ville. Sur le plan, elle entoure le centre historique et on voit bien la différence entre la partie intérieure et les palais impériaux de la vieille ville, et la partie extérieure et ses parcs et bâtiments administratifs. On passe tout d'abord devant l’hôtel de ville (Rathaus en allemand), qui de loin (et de près aussi) fait penser à une église gothique du moyen age (mais qui date quand même de 1870). Il y a je ne sais quel événement publicitaire avec concert juste devant qui nous gâche un peu la photo. Dommage...


Dans le parc attenant on peut apercevoir une réplique de la statue qui se dresse tout en haut du beffroi... un chevalier de bronze. Gothique jusqu'au bout.

Juste à coté c'est le palais Epstein, le parlement autrichien qui fut construit sous le règne des Habsbourg pour accueillir tous les représentants du conseil du Saint Empire Romain Germanique (rien que ça). Afin de légitimer la puissance de l'empire, l'architecture s'inspire des temples de la Grèce antique, la civilisation qui a inventé la démocratie. Et on peut dire que c'est réussi: d'impressionnantes statues dorées, une fontaine colossale et des colonnades partout...


En face le souvenir d'une autre époque de l'histoire de l'Autriche avec le Volksgarten, un petit parc très agréable. Mon guide audio me raconte qu'il fut créé par Napoléon lorsqu'il envahit le pays, car la ville était encore à cette époque entourée de fortifications. En détruisant une partie de celles ci pour y construire un parc, il s'assurait de toujours trouver une brèche lors d'une future campagne. Il y fit exposer une statue de Thésée ramenée d'Italie, avec le petit temple qui va avec. La statue a été déménagée depuis dans un musée mais le temple est toujours là:


Il est à peine 11h et on a déjà pas mal marché. Je quitte le ring pour pénétrer un peu plus au centre, pour aller vers le principal palais de la ville: Hofburg, le palais impérial (1220). J'y repasserais d'ailleurs plusieurs fois durant le séjour, la raison principale étant qu'il est quand même très grand: plus de 18 bâtiments et une vingtaine de cours, 2600 pièces. Il comprend plusieurs musées et mon audioguide me dit même que la petite fenêtre en haut à gauche serait celle du bureau du président de la république.


Pour l'instant nous voici dans l'une des plus célèbres de ses cours, celle où se trouve la porte des suisses. C'est la partie la plus ancienne du château et la porte en question en était alors la principale porte d'entrée, au dessus des douves. Son style bien particulier, différent du reste du bâtiment, en témoigne.


Bon, je pourrais peut être visiter la salle des trésors, ou bien les appartements royaux, mais aujourd'hui nous allons seulement nous balader. Je ressors du palais pour aller voir l'église au nom étrange de Minoriten Kirche. Mais avant je jette un œil sur le bâtiment de la chancellerie: ce serait dans celui ci que le 12 Mars 1938 Hitler aurait mis en place l'Anschluss....


Des Habsbourg à Hitler, en passant par Napoléon, on débute par une visite au cœur de l'Histoire aujourd'hui...



Le café central et le palais Ferstel:


 

Am Hof:


L'hôtel de ville:


Le parlement:

 

Le temple de Thésée:
 

Hofburg:

 

Minoriten Kirche:


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire