Music in the sky

samedi 16 juillet 2016

Budapest - Jour 5 - Dernier bain

Dernière (petite) journée à Budapest. C'est le moment de terminer tout ce que l'on a laissé dans le frigo (jus de fruit, thé glacé, yaourt...) et de ranger ses affaires dans son sac (après tous ces voyages, je sais faire ça comme un pro).
Je commence par aller faire un tour au marché d'à côté pour acheter un saucisson à ramener en France. Vite fait car la matinée va être courte...

"Bin ça! Faut que j'en parle à ma femme..."

Vous saviez que Peter Falk était d'origine hongroise? Et bien moi pas du tout jusqu'à ce que je voie cette statue de l'inspecteur Columbo rue Miksa Falk, à côté du pont Margit. J'étais pas là pour ça, j'étais juste en train d'attendre mon tramway pour traverser le fleuve... sous la pluie, vous avez remarqué le parapluie sur la photo? Bon ça va c'est juste une petite pluie fine...


De l'autre côté du pont, nous voici dans le quartier pas très touristique de Rozsadomb. De vieilles rues et de vieux immeubles un peu délabrés, et des trottoirs défoncés. Tiens en passant sur le pont, ils ont représenté sur le pilier la couronne du roi de Hongrie. Vous savez, la couronne sur laquelle la petite croix est tordue? Et bien même en statue ils l'ont gardée tordue... marrant!


J'ai un peu du mal à me repérer par rapport à mon plan. J'entreprends de monter la rue qui mène au jardin des roses , la rue Gül Baba qui est dédiée à ce derviche tourneur ottoman que l'on surnommait le "père des Roses".
Puis je m'aperçois que je n'aurais certainement pas le temps d'aller me balader, surtout si je veux prendre un "dernier bain" comme l'indique le titre de cet article.
Je rebrousse donc chemin...



Je continue dans la grande rue, où il semble y avoir des tas d'hôpitaux pour vrais curistes. Oui, de vrais curistes, pas les touristes que j'ai pu rencontrer dans les autres bains thermaux... des petits vieux quoi!
Je cherche le Spa Véli Bèj, mais au bout d'un moment je m'aperçois que je suis allé trop loin: j'ai dû passer devant sans le voir. Je reviens sur mes pas, je tourne et retourne...
Au passage, je remarque une affiche du spectacle que je suis allé voir la veille à l'opéra. Vous vous rappelez, les danseurs qui s'affrontaient dans une joute sportive?


Je finis par trouver l'entrée du Veli Bèj, cachée derrière un autre établissement thermal, le Lukacs. Je suis un peu étonné, parce que normalement ce bain turc daterait de 1570, et aurait été construit par le grand vizir Mustapha Sokollu. Mais à la place... je trouve un bâtiment moderne!


En fait le vieux bain turc se trouve à l'intérieur de l'immeuble de verre, qui ressemble à un institut de soin... et il a été entièrement rénové.
Tout ça lui enlève un peu de son charme. Mais, une fois dedans...


A l'accueil, l'employée m'avertit qu'il vont fermer à midi. Ça tombe bien, car je ne compte pas m'éterniser! On passe par les vestiaires... et nous voici dans le bain!
Il n'y a pas grand monde (4 à 5 personnes) et visiblement un escalier permet d'accéder à une piscine plus haute qui appartient aux bains Lukacs, qui se trouvent donc tout contre.


L'eau du bassin principal est chaude, et celles des 4 autres bassins qui l'entourent vont de froide à très chaude. A certains endroits de la structure, des vitres sont censées montrer des choses découvertes lors des fouilles mais la buée empêche de voir quoi. Il y a aussi cette plaque votive conservée depuis l'époque turque.
C'est vrai que l'aspect 'rénové' gâche un peu l'ambiance. Je crois que je préférais le bain Kiraly (celui du 2ème jour), lui aussi de style turc mais qui avait conservé son cachet...


Voilà!11h45 il faut partir. Un peu déçu par ce dernier bain...
J'ai juste assez de temps pour déjeuner à la cafét' du spa où ils font des trucs un peu bizarres: des tartines de pâté recouvertes de fromage gratinées au four.
C'est pas mauvais. Ça a le goût du... des tartines de pâté au fromage gratinées au four!


Allez on se dépêche: à pied jusqu'au tram, puis métro. Récupération de valise, et puis taxi jusqu'à l'aéroport où finalement j'ai pleeeein de temps libre pour dépenser mes derniers forints. Et je vais bien me débrouiller car il ne me restera plus rien...


Et puis, l'avion s'envole au dessus des nuages... au dessus des nuages! Le soleil! Enfin le soleil!! Youhou!!!!
Tu m'as manqué tu sais?

------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Tramway et métro:
Rozsadomb:


Véli Bèj:


1 commentaire:

  1. J'aurais aimé connaître cette ville, et je trouve ces photos originales. Chris

    RépondreSupprimer