Music in the sky

samedi 23 septembre 2017

Helsinki - Jour 5 - Partie 2 - Dernières suées

Je quitte la Finlande d'ici quelques heures, mais j'ai encore deux-trois trucs à y faire...
A commencer par manger: c'est que c'est quand même l'heure de déjeuner!
Mais plutôt que d'aller à la recherche d'un énième restaurant hors de prix, on va plutôt prendre un repas vite fait dans les stands du petit marché du port.

A propos, vous savez comment ça se dit, "restaurant", en finlandais? Ça se dit "Ravintola".




Bon, ce qu'ils proposent n'est pas des plus ragoutants. Ça a l'air gras et roboratif. Je finis par prendre un "Poro delight": saucisse et boulette de Renne, patates et un peu de confiture d'airelle. Je m’assoies en compagnie des autres touristes sur les tables ombragées du stand. Au niveau gout c'est plutôt Bof Bof.


Et pour le dessert, ce sera un peu meilleur: une des barquettes de fruits qu'ils vendent ici: cerises, framboises ou myrtilles?
Bon elles viennent d'Espagne pour la plupart. Les fraises de Finlande sont plus chères, mais c'est celles là que je choisis. Mmmm...
Il y a deux petits bateaux accostés au port. Dans le premier il y a une vieille dame qui y vend son poisson fumé. Et dans le second, une jeune homme vend des pommes de terre comme on les vend ici: pleine de terre...


Un petit coup de métro, arrêt Sörnainen.
Notre dernière visite à Helsinki sera consacrée au Sauna Kotiharju: la dernière séance sauna du voyage!
Il se trouve dans une rue au calme, en face d'une place abritée de grands arbres tous verts. Il n'ouvre qu'à 14h et je peux donc m'étendre un peu sur un rocher du parc en face. Il fait un beau soleil, vous avez remarqué?


Devant l'entrée, deux gros attendent: un jeune et un vieux. Le plus jeune est l'employé et le plus vieux le premier client de la journée (je serais le deuxième).
Une grosse dame blonde sort: c'est la "laveuse/masseuse" du sauna et c'est certainement elle qui a dû allumer le feu. Car oui le Kotiharju est le dernier sauna public encore chauffé au bois.
C'est officiellement ouvert!


Je loue une serviette et je vais me déshabiller. Il y aura peu de monde: 3 ou 4 vieux bonhommes et 2 jeunes passés en coup de vent. Après tout, il n'est que 14h.
J'apercevrais aussi au moment de partir le barbu du sauna de la veille: un vrai professionnel du sauna ce gars...

 Donc comme il y a peu de monde, je vais pouvoir à un moment ou à un autre me retrouver seul dans le sauna et prendre quelques photos...




Comme vous pouvez le voir le poêle à bois qui chauffe la pièce est très ancien. Les bûches sont stockées juste contre le poêle, tous ça dans la salle du sauna. L'ouverture pour mettre de l'eau sur la braise (et faire plus de vapeur) est très haute et il faut viser juste avec la petite casserole pour pouvoir l'atteindre.


Le sauna est grand mais il est super chaud. J'ai vraiment du mal à y rester plus de 4 minutes. Peut être suis je fatigué? Je fais trois alternance entre sauna et extérieur, peut être un peu trop. Je sortirais de là avec le visage tout rouge et cela brûlera pendant tout le reste de la journée.
Dans un coin du sauna il y a un petit thermomètre. Allons voir quelle température il fait... quoi? 100°C ?


Je rencontre un vieux monsieur sympa dans le sauna qui parle très bien anglais. Il est finlandais mais vit dans le Missouri et ne revient ici que l'été. Il parait que l'hiver dernier il a fait plus froid dans le Missouri qu'en Finlande!
Il me raconte les anciens saunas de son enfance, où il n'y avait pas de cheminée pour évacuer la fumée: il fallait attendre que la fumée se soit dissipée pour pouvoir entrer dans la pièce, sinon on n'y voyait rien et on toussait.



Il parait selon lui que dans ce sauna ils pratiquent encore une tradition finlandaise qui ne se fait plus de nos jours: les saignées. Ça doit être la spécialité de la grosse dame qui attend dans la salle des douches à côté de la table de massage.
Ne comptez pas sur moi pour essayer. D'ailleurs c'est l'heure de repartir! Je salue le monsieur et prend congés.
Une sympathique rencontre ... c'est ça aussi le sauna traditionnel finlandais.



Une fois dehors, je jette un œil à mon plan pour voir si je peux rentrer à l'appartement à pied. Après tout nous sommes toujours dans le même quartier: Kalio.
D'ailleurs je pourrais en profiter pour aller jeter un œil dans l'église de Kalio, que j'ai aperçue maintes fois au bout de la rue en rentrant.


L'intérieur de l'église est assez moderne. Elle fut construite en 1912 dans un style Art nouveau / romantisme national: c'est tout ce que raconte mon guide à son sujet.
Je ne m'attarde pas et je rejoins l'appartement où m'attend mon hôte, Caroline. On échange quelques mots au sujet de mon séjour puis il est temps de dire merci et de prendre sa valise.
Il est 16h30 et voilà le bus qui m'amène à l'aéroport.
Et lors de l'embarquement il va se passer quelque chose d'extraordinaire, de jamais vu: l'avion va décoller avec 20 minutes... d'avance!


Retour à Paris et changement d'ambiance. Je sors du métro et sur la place de la République, une autre surprise: il fait chaud et il y a des concerts tous les soirs sur la place en ce moment. Ça me change de l'ambiance calme et du froid de la capitale finlandaise...

--------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------







vendredi 15 septembre 2017

Helsinki - Jour 5 - Partie 1 - Retour à l'eau...

Ils sont bizarres ces finlandais. Chez nous, quand on fait des travaux dans une rue on préfère les faire en journée, pour ne pas déranger les gens qui dorment... Et bien pas ici: le marteau piqueur a résonné jusqu'à 1h30 du matin dans la rue à côté. Ils sont fous ou quoi?


Enfin bon... ça ne m’empêche pas de me lever tôt ce matin. La journée sera courte alors "no time to lose". Mon gros sac, prêt à reprendre l'avion cet après midi, a un ventre tellement rond que je vais bientôt l'appeler "bouboule".
Finalement il fait un beau soleil aujourd'hui (ils n'ont prévu de pluie que l'après midi).


La halle du marché d'Hakaniemi est ouverte, pour une fois, et je décide d'aller y faire un tour (c'est pas bien grand), et même d'y petit-déjeuner dans le café qui est à l'étage: cupcake banana et peanut butter, et brioche à la cannelle et rhubarbe. Avec tout ça, je ne vais pas manquer d'énergie!
Les boutiques du marché sont en train d'ouvrir les unes après les autres, mais je n'ai rien à acheter alors je poursuis mon chemin.


Métro en utilisant pour la dernière fois mon pass de 4 jours qui expire à 9h30. Et puis comme souvent... on se retrouve sur le port!


Après un détour par un magasin de souvenir où je trouve un Tshirt avec un panneau "attention croisement de rennes", je décide de tenter une dernière fois ma chance avec une attraction touristique que j'ai vainement tenté plusieurs fois de visiter les jours passés: je veux parler de la cathédrale orthodoxe Uspenski...


Et une fois de plus elle est fermée... mais elle ouvre à 9h30! Dans 15 minutes! Et je ne suis pas le seul touriste à attendre.
Bon, les 15 minutes passent vite et nous voilà à l'intérieur.


La cathédrale fut construite en 1868 alors que le pays était sous domination russe. Beaucoup de notables russes étaient à l'époque stationnés à Helsinki et c'était leur église. Elle est de style byzantin et d'après mon guide serait l'église orthodoxe la plus importante d'Europe occidentale.


Comme vous le voyez, la cathédrale est haute et lumineuse, et elle me fait penser à d'autres églises de ce style que j'ai visitées. Il y a quelques éléments à photographier, même si les icônes et iconostases ne valent pas en beauté celles que j'ai vu en Bulgarie.
Tout comme les autres visiteurs, je ne m'attarde donc pas et je descends au port... où mon bateau m'attend (façon de parler).


Le marché du port est franchement 100 fois plus animé que ces 3 derniers jours (le week end de la saint Jean étant définitivement terminé). Il y a plein de nouveaux stands ouverts... et plein de clients!
Mais ne nous laissons pas distraire: j'achète un billet à 24€ pour faire une croisière commentée d'1h30 de la baie, une idée qui m'est venue hier soir quand je ne savais plus quoi visiter.


Nous voilà donc sur le pont de notre navire (enfin de notre bateau mouche pour être exact), et nous nous éloignons peu à peu du port d'Helsinki.


Les commentaires sont préenregistrés et diffusés par haut parleur, et ne sont pas évidents à suivre car ils sont en 4 langues simultanées (Finlandais, Suédois, Anglais et Russe) et je louperais plusieurs explications faute de ne pas avoir pu repérer si elles étaient en anglais ou en russe ou autre.


Mais pour le reste, cette balade sur l'eau fut impeccable. On navigue entre les îlots isolés et les îles plus importantes comme Suomenlinna.


Nous longeons les rives, et partout la nature, des forêts... Les commentaires au micro expliquent qu'on est à 10 minutes en voiture du centre ville et que donc beaucoup de citadins viennent habiter ici...

 Riquiqui ce sauna...

Il parait qu'une fois le bateau a croisé une famille de rennes qui nageaient entre deux îlots.


La navigation continue et nous passons d'un île à l'autre, avec toujours autant de bleu et de vert...


Il y a plusieurs petits ports sur notre chemin... On se croirait vraiment loin, très loin de la ville...


 On longe pas mal de maisons installées au bord de l'eau. Certaines sont anciennes, en bois et colorées. D'autres sont de facture plus modernes et ressemblent à des maisons d'architecte. Mais elles ont toutes un point commun: la petite cabane au bord de l'eau, qui renferme le sauna avec l'échelle pour pouvoir se jeter dans l'eau froide après une suée...


On passe devant le manoir d'un comte célèbre, et de celui du commandant de Suomenlinna (par contre je ne me rappelle plus quelle était la photo associée désolé).


Un instant de détente donc que cette balade sous le soleil entre les îles. Il n'y a rien d'autre à faire qu'à se laisser aller et observer le paysage...


La péniche emprunte plusieurs passage étroits, notamment un genre de petit canal entre deux îles, au bout duquel deux pêcheuses à la ligne sont en train de nous saluer. Bonjour, mesdemoiselles...


Franchement il y a certaines maisons qui font vraiment envie. Avec le bateau devant la maison et tout... Y'en a qui ont de la chance quand même.


Le bâtiment ci-dessus a été construit par une communauté d'artiste finlandais désireux de créer un peu loin de la ville un endroit propice à leur travail créatif.


Parfois on aperçoit des gens venus se prélasser en famille sur la plage et profiter du soleil... Ça fait envie... Par contre, je ne vois personne à l'eau... elle est si froide que ça?


L’île Korkeasaari, juste en face d'Helsinki, a été transformée en zoo et on y accède par cet unique pont. Comme ça les animaux ne peuvent pas s'échapper... à moins de savoir bien nager.


La baie d'Helsinki est parsemée d'une infinité de petites îles. Les paquebots comme celui-ci n'ont que 2 étroits chenaux pour accéder au port.


Notre excursion va bientôt s'achever. Nous passons devant l'usine de raffinerie de charbon que l'on aperçoit aussi du port, et à côté il y a les bateaux brise glace municipaux qui doivent être bien utiles en hiver.


Nous voilà donc presque rentrés au port.
Faire un dernier tour de la baie, je pense que c'était finalement une bonne idée pour clore ce voyage, et ça montre vraiment l'une des particularités de la ville d'Helsinki: une ville tournée vers la mer, une ville tournée vers la nature. Je ne pense avoir trouvé ça dans aucune des autres capitales européennes que j'ai visitées...


Mais tout n'est pas encore terminé! Il nous reste encore quelques heures avant de quitter la ville et nous allons bien en profiter...

--------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Marché:


Port:


Uspenski:


Croisière: