Music in the sky

samedi 28 octobre 2017

Ljubljana - Jour 2 - Partie 1 - Suivre le torrent

Donc, comme je l'ai dit la dernière fois, j'ai passé une mauvaise nuit cette nuit là dans l'auberge de jeunesse. Tout d'abord à cause des gars qui discutaient sans gène dans le couloir à côté de la chambre, et puis je suis réveillé à chaque fois que l'un des voisins de ma chambre rentre se coucher, et le dernier est rentré vers... 6h du matin.
Le plus rocambolesque c'est quand vers 4h du matin le gars qui a un lit en diagonale du mien vient se coucher et que quelques minutes plus tard j'entend des bruits bizarres venir de son côté. Je jette un œil et le jeune ne semble pas être tout seul dans son lit et... Oh non! Vous n'allez pas faire ça!


Enfin bon!
C'est terminé tout ça! Une nouvelle journée commence et il fait très beau ce matin!
Réveillé de bonne heure, un frugal petit déjeuner dévoré à l'auberge et me voilà déjà à 8h50 devant le magasin de l'agence de voyage Pr1mo tours, où j'ai réservé mon moyen de locomotion pour la journée, je vous le présente en photo:


Il est pas beau mon joli vélo électrique? Oui électrique, parce qu'après tout nous sommes à la montagne, et la montagne ça grimpe... qui a dit 'fainéant'?
C'est la première fois que j'utilisais un vélo électrique, donc il fallait bien que j'essaie un jour! Et puis ça ne m'a coûté que 19€.
Le gars de l'agence était très sympa et m'a donné un plan des environs avec le circuit qui permet de faire le tour de ce que je veux voir. Il m'a même donné une bonne adresse de restaurant sur le chemin.


Et me voilà parti à travers les rues de Bled, au guidon de mon engin. Le moteur ne se déclenche que si je pédale. Il y a un bouton marche, et on peut contrôler la force du moteur qui m'aide donc plus ou moins selon mon désir...


Je commence bien sûr par me perdre dans des quartiers résidentiels, mais je finis par comprendre pourquoi: la route que je devais emprunter est en travaux, et il va falloir que je fasse le tour. Me voici donc sur un chemin quasi désert, qui passe à travers champs.
A un moment dans un hameau je manque même d'écraser quelques poules...



Et ça commence à grimper dur! J'aperçois un chat qui se promène au milieu d'un champ et puis d'autres voyageurs qui vont également à pied, certainement au même endroit que moi. Je ne dois plus être très loin. D'ailleurs voilà un panneau qui m'indique qu'il ne reste que 1.5km pour arriver à destination: les gorges de Vintgar!


Après une courte descente voici enfin la rivière Radovna, ainsi que le grand parking qui est déjà à moitié plein. Il y a un endroit pour attacher son vélo. L'entrée des gorges coûte 4€...


Quand en 1891 le maire du village voisin et l'un de ses amis cartographe découvrirent les gorges, ils décidèrent de les aménager afin de permettre à tout un chacun de venir observer la beauté de celles-ci. Un chemin de bois fut construit tout au long du torrent, accroché aux rochers qui surplombent la rivière.
Elles ne sont pas bien longues ces gorges, juste 2 km, mais le succès fut immédiat... jusqu'à aujourd'hui, car il y a déjà pas mal de monde ce matin...


Nous voilà donc partis pour de jolies photos de torrent déchaîné qui se débat au milieu d'un océan de verdure...
Faites attention où vous mettez les pieds, car l'humidité rend vite le terrain glissant.


Au début, les gorges sont encore assez larges pour pouvoir laisser entrer le soleil, mais au fur et à mesure qu'on progresse, tout devient plus étroit et plus sombre...


Les passerelles traversent plusieurs fois la rivière pour aller s'accrocher à la paroi d'en face, l'occasion d'observer de plus près le tumulte sous nos pieds...


Regardez moi cet énorme tronc d'arbre coincé dans le lit du torrent. Il semble se débattre, mais les rochers ne sont pas prêts à le laisser partir...


Les gorges sont de plus en plus étroites, puis finissent par s'élargir pour redevenir une paisible rivière ...


Sous l'eau, on aperçoit la silhouette de gros poissons qui tentent de remonter le courant à la recherche de nourriture...


Cette fois-ci nous revenons à la terre ferme, mais le voyage n'est pas terminé...


Il y a une première petite cascade, avec un pont sur lequel doit passer un train... des fois... mais bon on va pas rester là à l'attendre...


Le chemin s'arrête enfin en haut de la cascade de Sum, haute de 16 mètres. On passe carrément au dessus de celle ci sur une passerelle, juste pour voir le petit arc en ciel qui se forme avec l'écume... superbe!


Par un petit chemin boueux (attention de ne pas glisser... oups! C'était moins une), on peut accéder au pied de la chute, et prendre à nouveau une superbe photo.
Je ne vais pas remonter par le petit chemin, je vais prendre l'escalier de béton de l'autre côté de la rivière, c'est plus sûr.


J'ai un petit creux. Un esquimaux à la fraise en regardant le paysage tranquillement, puis il est temps de repartir par le même chemin. Sur la plage, les visiteurs ont construit petit à petit des cairns de pierres, ça vous dit de laisser un caillou?


Bon, bien sûr, maladroit comme je suis, je manque de faire s'écrouler le cairn d'à côté avec mon sac à dos...
Plus loin, il y a un crucifix dans un appontement rocheux...


Et puis, au détour d'une photo, je croise... Mustafa!
Bin... qu'est ce qu'il fait là? Il m'avait envoyé un courriel me disant qu'il ne revenait à Bled que demain! Sauf qu'il l'a écrit hier soir, et que donc demain c'est aujourd'hui! Si j'avais su, je l'aurais contacté ce matin, mais bon comme je n'ai pas internet mobile avec mon téléphone...
Lui il doit encore finir la visite des gorges, et je l'aurais bien accompagné... mais de toute façon on sera obligés de se séparer parce que moi je suis en vélo et lui à pied.
On décide de se donner rendez vous ce soir à 19h à Bled, pour échanger nos réactions sur cette journée.


Alors, à ce soir!
Moi j'ai faim je vais chercher un restaurant...

--------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------