mercredi 14 mars 2018

Riga - Jour 5 - Dernières orgues

Réveil de plus en plus lent...
Ce matin: muffin chocolat pomme au petit déjeuner. On discute un moment avec mon hôte, et cette fois-ci pour la dernière fois. Elina me dit qu'elle doit faire un voyage à Paris en Novembre, organisé par AirBnb pour récompenser les hôtes les mieux notés.


Ce matin je n'avais rien prévu, juste faire quelques achat de souvenirs, mais elle me conseille d'aller écouter le mini-concert d'orgue de la cathédrale, qui parait-il est impressionnant.
Elle me conseille aussi sur mes achats, et me fait goûter le fameux "Balsam", cet alcool typique d'ici, qui a quand même un fort goût de médicament.



Bon! Je boucle ma valise et je m'en vais en essayant de ne pas trop traîner...
Premier arrêt: le magasin bio en face du centre Hareh Krishna, pour un paquet de tisane.
Deuxième arrêt: Magasin de souvenirs pour acheter quelques babioles.



Et puis, sur le chemin, je m'arrête aux étals qui vendent des bijoux en ambre. Il y a de gros gisements d'ambre dans les pays baltes et on en trouve un peu partout ici... pour pas cher!
Sans oublier une petite bouteille de balsam pour le paternel.



Il est 11h15, l'heure de visiter le Dom, la grande cathédrale. Je prends aussi comme prévu un ticket pour le "piccolo concerto", le concert d'orgue qui a lieu à 12h et dure 20 minutes.


Construite en 1211, la cathédrale protestante est la plus grand église des pays baltes. Elle a été beaucoup modifiée au cours des siècles, on peut donc y reconnaître du romane et du baroque, et des murs peints en blanc, comme souvent dans les églises protestantes.
C'est très lumineux pour une cathédrale...


La chaire date de 1641. Il parait que pendant l'époque soviétique, les messes étaient strictement interdites, y compris dans la cathédrale.


Les jolis vitraux sont assez récents: ils datent de la fin du 19ème siècle, chacun ayant été financé par un riche donateur.


On peut accéder aussi au cloître, dans lequel j'étais déjà venu l'autre soir pour un concert.


Dans un coin, il y a les restes d'un atelier d'apprentissage pour enfants. Un atelier de fabrication de briques sculptées, apparemment...


Il y a aussi toute une collection de vieux canon... là je vois pas vraiment le rapport.


Le concerto est sur le point de débuter, je retourne dans la cathédrale. Apparemment l'orgue est en rénovation, on ne peut donc pas en apercevoir tous les tubes. On ne peut pas non plus voir l'organiste, dont la console est cachée derrière la rambarde. Elle saluera néanmoins son public à la fin (c'est une femme).
La cloche retenti pour demander le silence. Ça va commencer.


Tous assis religieusement, le nombreux public se laisse envahir par la puissance des orgues qui résonnent dans toute l'église. On a même l'impression que le sol vibre sous la force du son.
L'orgue possède quand même 6778 tuyaux et est le 4ème plus grand au monde.
Dommage que je n'ai pas enregistré le son. Un petit aperçu sur Youtube.


Avec ce concert, le voyage se termine en beauté. Elina avait raison: c'est quelque chose  à ne pas manquer quand on vient à Riga. J'ai assisté à d'autres concerts d'orgue dans des églises depuis (à Prague par exemple) , mais aucun ne m'a laissé un souvenir aussi inoubliable...


Bon! Il va falloir que je fonce un peu pour ne pas perdre de temps: j'ai un avion à prendre.
J'ai juste le temps de déjeuner en vitesse au restaurant LIDO du coin (qui fait self service), avec une dernière soupe froide de betterave rouge (j'adore!).
Pas le temps pour un dessert ni un café, je passe à l'appartement récupérer ma valise et dire au revoir à Elina, puis je vais prendre le mini bus 222 en direction de l'aéroport.


Je m'endors presque en route, mais me voilà à 14h à destination. J'ai amplement le temps pour un cheesecake et un café latté avant l'embarquement.
Voilà c'est fini!
Je vous en dirais plus durant la conclusion, mais j'ai bien aimé ce voyage à Riga. Je n'en attendais pas beaucoup, mais ce fut bien agréable!
--------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------




Aucun commentaire:

Publier un commentaire