mercredi 24 juin 2020

Stockholm - Jour 5 - Partie 2 - Villages de Suède

Pour la suite de cette journée, je vous propose de quitter le centre ville en allant prendre le vieux tramway 7N et retourner sur l'île de Djurgarden.
Voici justement la station de tram'.


Le temps passe... toujours pas de 7N en vue. Il y a un affichage qui détaille les prochaines arrivées, et ils sont tous notés comme 'retardés', 'retardés', 'retardés'... Les autres voyageurs - tout comme moi - finissent pas comprendre que le fameux tram ne viendra jamais.
Il ne nous reste plus qu'à y aller à pieds... 15 minutes sur une promenade arborée qui longe les quais, ça n'est pas si désagréable que ça!
Notez qu'ils sont en train d'installer les barrières pour le futur passage du cortège du roi, d'ici 2 heures...


Au fur et à mesure nous approchons de Djurgarden, il y a de plus en plus de monde. Et je crois que nous allons tous dans la même direction...
L'île de Djurgarden, c'est un peu la campagne en pleine ville!


Nous y voilà donc!
Je passe par le jardin public, où comme partout dans la ville règne une ambiance de farniente. Pique nique et bronzette...


Je suis tout de suite attiré par ce bosquet de fleurs généreuses, pour le plus grand bonheur de mon objectif...


De jolies fleurs... y'a que ça de vrai!
Mais au loin j'entends un bruit de fanfares du côté de la route... allons voir.



Tout un tas d'orchestres de toutes sortes défilent au milieu de la chaussée, prêts à fêter ce jour comme il se doit...
Je décide de les suivre.


Je m'en doutait: ils se rendent bien tous au même endroit, Skansen. C'est le le musée en plein air des villages de Suède, destination finale du cortège royal de ce soir et où doit avoir lieu le concert officiel et la liesse populaire.


Je prends un moment pour admirer ce défilé bon enfant: il y a là des fanfares de gamins, de soldats, d'handicapés... chaque association a voulu être de la fête.
Ils entrent à Skansen par une porte spéciale. Pour le public, l'entrée se trouve de l'autre côté alors je fais le tour. J'aurais pu me taper l'incruste, mais bon...


Le musée de Skansen se trouve sur une large colline et, comme le musée des villages à Bucarest, expose différentes maisons traditionnelles du pays, avec diverses reconstitutions et animations folkloriques.
 Il est 17h45 et la caissière m'indique bien que ce soir l'endroit reste ouvert plus tard mais que les attractions s'arrêtent bien à 18 heures: pas de démonstrations d'artisans, et l'on ne peut entrer dans les maisons. Tant pis! Je contenterais de ma balader dans le parc...


Autour de la scène du concert il y a déjà beaucoup de monde. Ça se bouscule et les petits drapeaux jaune et bleu virevoltent...
Je décide d'aller un peu plus loin pour attendre l'arrivée du cortège.


Je trouve une place au bord de la route en compagnie d'autres gens qui comme moi espèrent bien voir passer le roi, la reine et la princesse.
Il suffit maintenant d'attendre un peu...


30 minutes plus tard: la tension monte, je sens une agitation dans le public... Voilà les cavaliers! Et voilà le carrosse du roi Charles!
Mais? Il me fait signe de la main? Le bonjour de France, votre altesse!


Dans le carrosse suivant, c'est la princesse Victoria (future héritière du trône) et sa famille qui ont pris place. Ils sont suivis par toute leur garde royale, qui repart une fois les festivités commencées...



J'envisage un instant d'aller assister au concert et aux discours, mais il y a décidément trop de monde, on ne peut même pas se mettre en face de la scène...


Mieux vaut laisser tomber et partir à la découverte du parc et de ses maisons traditionnelles. D'autant plus qu'il n'y a plus grand monde dans les rues...


Skansen fut créé en 1891 par Artur Hazelius, un passionné de culture populaire qui parcourut le pays afin de récupérer et de sauvegarder ici des habitats datant du XIVème siècle jusqu'aux années 1920.


C'est un peu dommage que l'on ne puisse plus entrer dans les maisons, car certaines sont bien jolies...


Voici le beffroi qui surplombe toute la colline. Il était déjà à cet endroit avant la construction du musée car il date de 1730.



Il n'y a vraiment pas grand monde à cette heure ci, sauf peut être ce paon à la recherche de quelques miettes abandonnées par des touristes distraits...


Les maisons sont toutes fermées, mais je crois que l'on peut aller faire un tour du côté du mini zoo. Peut être que les animaux ne seront pas déjà couchés?


Et en effet, les voilà: les bisons, les chouettes, les phoques...
Ce sont tous des animaux insulaires de la Suède.


Oh! Le joli petit marcassin!
Où est ta maman mon petit?


En chemin, on peut continuer notre balade parmi les multiples paysages du parc, comme cette cabane des montagnes avec sa superbe vue sur l'horizon...


En Suède il y a bien sûr des élans...


... mais le pays est plus connu pour ses troupeaux de rennes, sans lesquels le père Noël ne pourrait pas distribuer tous ses cadeaux.


Ce bébé Renne est vraiment mignon avec sa fourrure blanche, vous ne trouvez pas?


On retrouve notre ami le paon (ou l'un de ses camarades) qui aime tellement se faire photographier...


Mine de rien c'est grand et spacieux ce parc, même si il n'y a pas autant de maisons traditionnelles que dans le parc de Roumanie.


Il ont vraiment eu le sens du détail dans la reconstitution. Avec son petit jardin, son petit ruisseau et son chemin, on jurerait que j'ai pris cette photo dans un vrai petit village de montagne.


Cette cabane correspond à l'habitat des Samis, un peuple de nomade lapons qui vit de l'élevage des rennes.


Ils ont même installé ici un ancien funiculaire (ou 'Bergbanan'), le plus ancien de Suède et encore en état de marche (enfin aux heures d'ouverture du parc).
Il fut construit en 1897 pour l'exposition universelle de Stockholm.


Là il y a carrément un vrai potager où l'on cultive des légumes et des fruits... on s'y croirait.
Il parait qu'ils ont même des poules, chèvres et un troupeau de mouton.


Il est 19h45, et le spectacle est maintenant terminé: la famille royale est rentrée dans son palais, et la plupart des spectateurs aussi... enfin... dans leur maison plutôt.
Ne restent que les métallos en train de démonter la scène et de ranger les chaises...


Par contre le restaurant cafétéria juste en face de la scène est encore ouvert. Pourquoi ne pas dîner ici? Je choisis alors un truc tout simple, et une spécialité suédoise qui plus est: des meatballs. Avec un rocher coco en dessert.


Voilà, je finis ma journée tranquillement, attablé à la terrasse du restaurant presque vide. En levant les yeux au ciel, nous apercevons des avions qui paradent, un peu comme pour le 14 Juillet, mais en moins impressionnant.
Une belle journée... qui n'est pas terminée pour autant.
--------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------





Aucun commentaire:

Publier un commentaire