lundi 12 juillet 2021

Paris - Jour 1 - Partie 2 - La plus belle avenue du monde

Si je ne m'abuse l'Arc de Triomphe se trouve tout en haut de l'une des plus larges avenues du monde: Les Champs Elysées!
Ne comptez pas sur moi pour vous chanter la célèbre chanson, j'ai autre chose à faire: sortir mon smartphone de ma poche afin de chercher s'il y a des restaurants intéressants dans le coin...


Il n'y a rien de tentant... Je vais marcher, je trouverais bien quelque chose!
Je me balade donc sur l'avenue, le cœur ouvert à l'inconnu, avec l'envie de dire bonjour à n'importe qui... Non s'il te plait Joe on avait dit plus tard la chanson.


Tiens, un tag footballo-patriotique à même le bitume: "Liberté, Egalité, Mbappé".


Les drapeaux bleu blanc rouge sont également déjà dressés tout au long de l'avenue...
Je crois qu'il y a un restaurant dans le drugstore Publicis, tout en haut des champs. Je n'y ai jamais mis les pieds. C'est en fait un vrai drugstore où l'on vend journaux, livres et tout un tas de trucs... mais pas de restaurant.


J'échoue finalement dans la boutique de Nespresso, et pas seulement pour un café en fin de repas mais aussi pour déjeuner: le menu est signé Dalloyau.
Alors... je vais déguster une spécialité typiquement française (Marcel Proust en parle dans l'un de ses romans): un véritable croque monsieur


Ça me rappelle ceux que me faisait ma maman... je crois que ça fait au moins dix années que je n'en ai plus mangé!
Et en plus, on est en terrasse sur les Champs Elysées, avec vue sur l'Arc de Triomphe au fond.


Il est temps de reprendre la route. Je suis toujours aussi en retard (de 2 heures) sur mon planning mais on s'en fout: on est là alors prenons en photo les vitrines des magasins de luxe qui s'affichent sur les champs.


Cartier par exemple... toujours aussi cher. 
A 24200€ la montre, tu dois toujours avoir les yeux dessus de peur de la perdre, ta montre. Et du coup, tu n'es jamais en retard... malin.


Mais il n'y a pas que des magasins pour milliardaires sur l'avenue. Je trouve un magasin de souvenirs très bien placé et qui plus est vend ce que je cherche: un bracelet en plastique et des cartes postales.
Il y a aussi des cinémas, des fast food (MacDo et Quick), Celio... et même un Monoprix.


Vous avez vu ces voitures de luxe? J'ai vu dans un reportage à la télé que ce sont de jeunes gens qui proposent aux touristes -contre rémunération- d'aller faire un petit tour dans Paris. Et quel meilleur endroit que les champs pour attirer le client?



C'est là que se trouve aussi le LIDO, qui est à mon avis le meilleur cabaret de Paris.
Malheureusement le spectacle n'est pas prévu dans notre programme (je m'y suis pris trop tard) mais c'est un incontournable de tout voyage dans la capitale.
A l'origine c'était une piscine qui fut transformée en 1936 en cabaret et obtint très vite le succès qu'on lui connait.



Plus bas se trouve un autre emblème des champs: le restaurant Le Fouquet's, créé en 1899 par monsieur Louis Fouquet. Il devint le restaurant attitré des aviateurs de la guerre de 14-18, puis de toute l'industrie cinématographique...
Je vais jeter un œil au menu: c'est cher. 
Mais en fait tout ce qui se trouve dans le coin est cher(mon croque aussi n'était pas donné).
J'aurais peut-être pu déjeuner ici?


Juste en face se trouve Louis Vuitton, le passage obligé de tout touriste chinois qui se respecte. 
Je suis surpris qu'il n'y ai pas la queue devant l'entrée. On en profite?


Je fais un petit tour mais à vrai dire je ne me sens pas à mon aise dans ce magasin. Tout est cher et pas forcément beau...
Les vendeurs sont aux petits soins et offrent le champagne aux clients... en tout cas à ceux qui achètent... et il y en a!


Je serais peut être un peu plus à mon aise dans la boutique du PSG (même si je n'aime pas le foot).
Ils vendent des Tee shirt avec écrit en gros "Ici c'est Paris". Il ne faut le porter que quand on est à Paris, sinon ça ne marche pas...


L'originalité des produits dérivés est impressionnante. On peut supporter l'équipe parisienne... dés le berceau! Peut être qu'ils font aussi les costumes de mariés... ou les cercueils?


Il y a toujours du monde sur les Champs Elysées, même si j'avoue que les vrais parisiens comme moi n'y vont jamais. Il y a d'autres lieux plus sympa pour faire ses courses. Ici c'est vraiment le coin à touristes...


Sur les Champs Elysées, il ne faut pas non plus rater les showrooms automobiles, notamment celui de Renault.


C'est une vitrine publicitaire plus qu'un véritable lieu de vente. D'ailleurs ils proposent différentes activités pour présenter leurs produits.
On peut par exemple se faire photographier au volant d'une véritable formule 1.


Moi je suis plus intéressé par les nouveautés des voitures électriques ou par cette réplique de la première automobile construite par mr Renault: la type A, qui a une puissance de... 1 cheval!
Pour se faire de la pub, il avait tenté (et réussi) de monter la pente de rue Lepic avec son tacot... c'est vrai qu'elle monte cette rue on la tentera à pieds d'ici quelques jours.


Avant il y avait également un showroom Citroën et un autre Peugeot dans l'avenue mais ils ont fermé tous les deux.


En passant ce joli portail puis une allée de gravier et d'arbustes, on découvre le luxueux magasin de la marque Abercrombie & Fitch, presque caché. Quand il a ouvert ce magasin, il y avait une longue file d'attente pour y accéder...


Mais aujourd'hui il n'y a carrément personne à l'intérieur.
Cela doit être un ancien hôtel particulier car la déco est assez typique de la belle époque.
J'essaie une veste mais franchement c'est cher et en fait... plutôt moche!


Revenons plutôt sur les champs où ils ont déjà installé les tribunes pour le défilé du 14 Juillet et où tous les arbres arborent un drapeau bleu blanc rouge.
Dire que je serais là ce jour là parmi la foule...


Une photo indémodable: les Champs Elysées au milieu des voitures, avec d'un côté l'Arc de Triomphe et de l'autre l'obélisque de la Concorde...


Dans le square du carré Marigny, les parisiens se prélassent au soleil dans l'herbe. J'aimerais bien en faire autant, mais bon...
Le joli bâtiment blanc, c'est le théâtre Marigny, anciennes Bouffes parisienne, ouvert par Offenbach pour présenter ses opérettes.


Même le célèbre théâtre de Guignol est en vacances... dommage je n'y suis jamais allé.


Je m'aperçois que j'ai oublié d'aller faire un petit tour du côté du Grand Palais, de l'autre côté de l'avenue. 
Construit en 1897 pour l'exposition universelle, c'est un immense espace de 240 mètre de long et 45 mètre de haut surplombé d'une verrière de 8500 tonnes de verre et d'acier.  Une prouesse technologique pour l'époque...



Et juste devant voici la célèbre statue du Général de Gaulle en marche, qui m'inspire ces paroles: "Paris outragée, Paris martyrisée... mais Paris visitée!"


En passant à côté, je tente de prendre en photo l'intérieur de la grande verrière à travers la vitre. J'y ai déjà pénétré plusieurs lors d'évènements spéciaux... ils y ont même installé des manèges (avec une grande roue) pendant les fêtes de Noël. C'est vrai que c'est un espace impressionnant (mais fermé aujourd'hui).


Au bout de la rue on aperçoit le pont Alexandre III et le dôme des Invalides au fond. Nous n'avons malheureusement pas le temps de nous y rendre...
Inauguré lui aussi pour l'exposition universelle en 1900, le pont était sensé honorer l'amitié franco-russe et fut le premier pont à bénéficier de l'éclairage au gaz.



Attention! 
Je manque de me faire rouler sur les pieds par un type en segway qui participe à une visite guidée et s'arrête tout comme moi devant le Petit Palais
L'entrée du musée est gratuite, alors si vous le voulez bien on va y faire un petit (tout petit) tour.



Comme vous l'imaginez, il fut lui aussi construit pour l'exposition universelle et tient son nom de 'petit' par comparaison à son immense voisin. Il a été transformé en musée des Beaux Arts par la ville de Paris.



Au centre de l'édifice, il y a un genre de petit jardin intérieur bien agréable pour se reposer et boire un verre...



Le musée abrite aussi tout un tas de statues et tableaux qui ont l'air bien intéressants... je reviendrais peut être un autre jour? De toute façon j'habite dans la même ville...


En sortant, n'oublions pas de saluer la statue de Georges Clémenceau, qui fait face à celle de De Gaulle.
Les deux statues sont complémentaires: l'homme fort de la guerre de 14-18 fait un pas en avant, tout comme l'homme fort de la guerre de 39-45.


Jetons un dernier coup d'œil sur les champs avant de les quitter. 
Nous allons maintenant bifurquer sur la gauche pour changer un peu de quartier, mais nous n'aurons pas beaucoup de chemin à faire avant de trouver encore plein de choses intéressantes à découvrir...
-----------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------




Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire