Music in the sky

samedi 19 novembre 2016

Amsterdam - Jour 2 - Partie 3 - Red lights

"Rooooxanne... you don't have to put on the red light..."
C'est cette chanson que j'ai dans la tête alors que la nuit se fait peu à peu dans le quartier rouge d'Amsterdam, et que petit à petit l'ambiance se fait plus chaude...
C'est bien à la prostitution qu'il pensait Sting quand il a écrit cette chanson, et vous allez comprendre pourquoi il parle de "Lumière rouge".
Mais avant cela: une autre spécialité hollandaise...


Souriez... Cheese!
J'entre dans un magasin spécialisé dans les fromages (hollandais bien sûr) et dans lequel on peut gouter un peu à tout. Bon étant donné le quartier je ne m'attends pas à trouver le meilleur gouda du pays mais je finis par acheter un petit fromage... vert! Aromatisé au pesto vert. J'aime bien essayer des trucs...



 Jetons un œil au ciel: pour l'instant il ne fait pas encore nuit noire. Tiens vous avez remarqué les poulies qui sortent des toits des maisons et qui servaient jadis à monter les marchandises au grenier? On les voit bien...

La foule des touristes venus s'encanailler dans le quartier rouge a débarqué. Ils se pressent au devant des vitrines où les filles s'exhibent dans l'attente d'un client. On a l'impression qu'on vient voir un spectacle... ou qu'on visite un zoo...


Il y a vraiment beaucoup de monde, et les rues sont parfois étroites... comme celle en photo ci-dessous: on ne peut pas s'y tenir à deux. Et bien même dans cette ruelle on trouve des vitrines illuminées de rouge et des filles pas très habillées dedans...


Je délaisse un peu la fête du slip pour aller vers Nieuwmarkt, une grande place où se trouve l'ancienne maison de pesage (on y reviendra). Il s'y tient un autre type de fête, avec une buvette, de la musique, de la bouffe... et un petit manège.


Pour ma part je vais plutôt aller chercher un restaurant... car j'ai grand faim! Pourquoi pas un chinois, puisque la rue Zeedjik est juste là?
Désolé j'ai tellement faim que je n'ai même pas pris le temps de prendre en photo mon canard laqué!



Dehors le manège des touristes attirés par le rouge des néons continue de plus belle. Et je vais moi aussi y aller faire un tour, car ça y est: il fait nuit noire, et je vais pouvoir prendre plein de photos avec des effets de lumière, et les reflets des néons dans les canaux...


La nuit venue, le quartier change totalement de visage. Les canaux si romantiques et calmes la journée sont méconnaissables...
Pubs, Coffee shops, Boites de Strip Tease, Red lights...


Vous vous en êtes certainement rendus compte, photographier les dames dans les vitrines est interdit, et pour l'instant je m'y suis tenu. Mais le soir venu... c'est plus fort que moi! Alors de loin, sans me faire remarquer, je vais tenter de zoomer un peu et...



Bon ça va là c'est assez flou l'identité de la jeune fille est sauve.
Comme vous le voyez elle est là, en bikini, à quelques centimètres des passants qui la scrutent... Je suis le seul à trouver ça glauque?
T'as envie de lui dire: "Roooxanne..." même si elle ne s'appelle pas Roxanne.



Je continue mon chemin dans les rues illuminées et sombres à la fois... avec l'envie d'échapper à la foule.


Je fais le tour des canaux, et après quelques instants de calme je retrouve le Dam, où nous étions déjà allé ce matin... La fête foraine bat son plein et illumine elle aussi la nuit Amstelodamoise...


Voilà une nouvelle photo du lion qui garde la place, telle que je l'avais prise ce matin. La boucle est bouclée on peut officiellement clore cette journée!
Je prends un tramway nommé "il est temps de rentrer se coucher" et me voilà bientôt dans les bras de Morphée...

A demain!
----------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Balade de jour:
 Balade de nuit:

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire