dimanche 30 septembre 2018

Athènes - Jour 8 - Partie 2 - Nuit sur Athènes

Nous voilà arrivés à Athènes... enfin pas tout à fait car il faut se coltiner les embouteillages. Et en plus... les transports en commun sont en grève pour le weekend. Notre bus finit pas prendre un raccourci par de petites rues...
On est presque dans les temps et nous allons d'hôtel en hôtel pour déposer les voyageurs. Soit disant il faut donner un pourboire au chauffeur et au guide... moi je l'ai pas trouvé génial ce guide donc il n'aura rien de ma poche!


Home sweet home! Après toutes ces heures restés assis, nos jambes nous démangent, on laisse donc nos affaires à l'appartement et on repart en balade. Direction le mont Lycabette, question de prendre quelques photos de la ville de nuit!


Il y a quand même plus (beaucoup plus) de voitures dans les rues que les jours précédents. Les restaurants de Kolonaki sont aussi plein de monde.


Ça monte toujours autant pour aller au funiculaire qui ne passe que toutes les 1/2 heures et que nous attendrons bien 10 minutes.


Une fois en haut, c'est l'instant photo! C'est aussi le moment où je regrette de ne pas avoir pris mon trépied qui me permettrait d'avoir de belles photos de nuit bien léchées... Mais de toute façon je manque de patience. Les vrais photographes, eux, peuvent rester des heures pour une bonne photo.


C'est une soirée tranquille sous le ciel étoilé, avec les ruines des temples antiques qui brillent dans la nuit...


Nous ne sommes pas seuls sur les lieux, plein de touristes ont eu la même idée...


On se demande si on va dîner au restaurant du mont Lycabette ou redescendre, mais ça a l'air cher alors on attend le prochain funiculaire (pendant 30 minutes).
Pour le repas, on retournera dans la petite allée de l'autre jour pour trouver notre bonheur dans un restaurant au nom évocateur: 'meat, meat, meat'! En sortant, mon envie de crêpe sera satisfaite avec une crêpe orange chocolat, dévorée sur le chemin du retour...


On tombe sur la relève de la garde qui, c'est confirmé par l'officier, se fait bien 24 heure sur 24. Nous rentrons à l'appartement où je me penche sérieusement sur la rédaction de mon compte rendu de la journée. J'en profite pour demander à Frédéric et Pierre-André ce que le guide Georgios a raconté tout au long de la journée, alors que moi j'avais laissé tombé l'idée de tenter de suivre ses explications . Et bin il a dit des tas de choses! Je ne sais pas pourquoi moi j'ai eu tant de mal à comprendre ce qu'il disait...
Bon c'est peut être un peu tard mais voici ce qu'il en résulte (avec quelques photos d'Athènes la nuit, car je n'ai pas de photo de reste sur les monastères) :



Dans la première église, le seuil de la porte d'entrée est très bas pour que personne ne puisse y entrer à dos de cheval: d'une part pour empêcher les turcs de le faire et d'autre part parce que c'est annonciateur de fin du monde.
Les églises sont orientées toujours d'Est en Ouest, avec la fresque de sortie du tombeau sur le mur Est. Au sol de la salle principale, le sceau au centre de la pièce symbolise le centre du monde. Et au dessus, l'immense lustre est agrémenté d'une grosse boule blanche symbolisant un œuf et donc la naissance.


A la sortie de la pièce, la date de construction est inscrite en toutes lettres en grec ancien qui diffère du grec actuel et des chiffres romains. Il y a également une icone qui n'est visible par personne car elle est cachée derrière l'iconostase.


Le musée du monastère était l'ancien réfectoire à l'époque où il abritait 200 moines, qui faisaient des "tours de garde" pour ne pas dormir tous en même temps (il n'y avait pas la place pour 200 lits dans le monastère). Aujourd'hui l'endroit n'est plus habité que par 12 monesses. Parmi les manuscrits il y en a un écrit sur une peau de veau car les papyrus étaient interdits par les turcs.
Je me rappelle qu'il avait parlé de peau de veau mais la raison m'avait totalement échappée. J'avais vraiment un problème avec la façon de parler du guide dont je n'ai pas compris la moitié des explications!

--------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------


Aucun commentaire:

Publier un commentaire