mercredi 2 décembre 2020

La Valette - Jour 5 - Partie 2 - La ville blanche

Nous attendons notre bus n° 201 qui va nous mener vers notre prochaine destination, la ville de Mdina.
En fait on aurait pu faire plein d'arrêts sur cette ligne de bus car celui-ci passe par pleins d'endroits que j'aurais souhaité visiter, mais malheureusement nous n'avons pas le temps: avec en plus des bus qui ne sont pas extrêmement fréquents, nous serions restés coincés sur l'un des sites à un moment ou à un autre...


Pour commencer il y avait le site archéologique du temple d'Hagar Quim, juste au dessus des falaises de Zurrieq, plus grand que ceux que nous avons visité il y a deux jours et classé au patrimoine mondial de l'humanité par l'UNESCO. Son parking est déjà plein de bus de touristes...
Mais notre bus continue déjà sa route en traversant plein de villages inconnus...


Voici la petite ville de Siggiewi qui a l'air bien attrayante, avec son église et ses maisons de pierre blanche. C'est ici que se trouve l'ancien palais d'été de l'inquisiteur, devenu depuis la résidence du premier ministre maltais.


Depuis les vitres du bus j'arrive aussi à prendre en photo les superbes falaises de Dingli, sur lesquelles on aperçoit des touristes scrutant l'horizon. J'aurais bien aimé moi aussi...


Nous arrivons enfin vers midi dans la ville de Mdina  - notre destination - et plus précisément devant les fortifications de la citadelle dont nous commençons par contourner...


Voici donc un plan de cette vieille ville, fermement protégée par ses fortifications, et où toutes les maisons semblent se serrer les unes contre les autres.
Suite à un tremblement de terre en 1693, les remparts et une partie de la ville furent restaurés par un architecte français à la demande du grand maître de l'ordre de Malte, pour lui donner son aspect actuel....


Bien avant en 1565, lors du grand siège ottoman, et alors que la ville était presque pratiquement désarmée (le plus gros des troupes étant allé rejoindre les chevaliers pour défendre La Valette), les responsables de Mdina eurent une idée pour dissuader les troupes ennemies de tenter de prendre la ville: on demanda à tous les fermiers et fermières de la région de revêtir de faux uniformes de soldat et de parader un fusil à la main. Croyant que les gens de Mdina étaient plus nombreux et mieux armés que prévu, l'armée ottomane préféra passer son chemin...



Prenons donc nous aussi d'assaut la citadelle, en suivant le flot des touristes qui franchissent la porte principale. 


Il y a pas mal de monde qui visite Mdina aujourd'hui... pas de 1er Mai pour le tourisme!


Nous commençons donc par une première balade dans les rues de la citadelle. 
Mdina est appelée la 'ville silencieuse', à cause du calme qui y règne. C'est aussi l'une des moins peuplée avec 300 habitants seulement...


Tout comme pour La Valette et la plupart des villes ici, les maisons sont construites avec cette pierre blanche si caractéristique...  mais ici le style de la ville n'a rien à voir avec celui de la capitale.
Plus léger, plus élégant...
On reconnait même sur certains édifices l'inspiration du style Renaissance "normand", comme pour le Palazzo Falson, à gauche...


Nous connaissons déjà le nom de notre restaurant de ce midi, il est écrit dans tous les guides touristiques que nous avons: le Fontanella Tea Garden.
Installé sur les remparts, avec une vue sur la vallée en dessous, autant dire que c'est un lieu très apprécié...


...et donc il y a du monde.
On n'aura pas droit à une table avec vue mais on nous trouvera une (petite) table dans un coin de la terrasse.
La spécialité de ce salon de thé, c'est bien sûr la multitude de gâteaux que l'on peut voir en photos sur la carte. Mais ils font aussi des sandwichs et des tourtes. On commandera aussi des pastizzi, genre de chaussons aux pois ou au fromage, à partager.
Et bien sûr je ne peux pas résister à l'envie de commander une part de gâteau, à l'orange en l'occurrence...



Une fois notre repas terminé, nous pouvons continuer notre balade en faisant quelque pas sur les remparts...


Mdina se situe à 185 mètres au dessus du niveau de la mer, ce qui permet d'avoir une vue stratégique des environs. C'est ce qui explique que l'endroit fut fortifié dès l'époque des phéniciens puis à nouveau par les romains. Grâce à cela elle résista en 1422 à 18000 turcs venus pour la soumettre, et fut ainsi nommée 'ville remarquable' par Alphonse d'Aragon. 
Son importance diminua néanmoins avec l'arrivée des chevaliers de Saint Jean et la construction de La Valette...


Après encore quelques pas dans les jolies rues de la ville, il faut que nous nous mettions en route pour notre visite suivante, qui se trouve en dehors de la citadelle... et donc quitter Mdina pour Rabat, puisque Mdina n'est que la partie de la ville située dans les remparts. 


Sur le chemin nous faisons un arrêt au magasin de souvenirs où j'achète de la confiture de figue de barbarie et un genre d'infusion à la Caroube (aucune idée de quel goût ça a la caroube).


Nous entrons donc dans Rabat, dont le nom signifie 'faubourg' en langue maltaise.
Les rues ont ici aussi un certain charme, différent de celui de Mdina, plus populaire... mais tout aussi photogénique.

-----------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------




Aucun commentaire:

Publier un commentaire