vendredi 21 février 2020

Prague - Jour 6 - Un dernier coucou à Kepler

Dernier réveil praguois. Dernier petit déjeuner accompagné du strudel de Martina...
Dehors la neige tombe...
Quand à Florence, elle nous a envoyé un SMS pour confirmer qu'elle est bien rentrée en France.


Nous retrouvons le froid des rues de Prague vers 10 heures, avec peu de temps car notre avion décolle à 15 heures. On a donc décidé de visiter le musée Kepler, qui semble ne pas être bien grand.
On passe bien sûr par la place de la vieille ville, mais on n'a pas vraiment le temps de patienter en attendant les automates de la vieille horloge ...


Même le dernier jour, je continue de remarquer des choses nouvelles, comme ce magasin de marionnettes...


Au milieu des figures traditionnelles se cachent quelques personnages plus originaux, comme ce Michael Jackson très souriant.


La neige s'est arrêtée mais il n'y a pas encore la foule dans les rues de Prague.
10 heures, c'est encore trop tôt pour certains touristes...


L'entrée du musée Kepler est juste indiquée par une plaque au dessus d'un porche de la vieille ville.


En effet le musée se trouve bien caché au fond de la cour, et il est assez petit: une seule salle d'environ 30m². La dame de l'accueil nous fait quand même payer l'entrée à 60 kcz.


Dans la salle, un certain nombre de panneaux explicatifs expliquent la vie de ce grand astronome et scientifique, en détaillant certains de ses travaux.
Les plus connus sont les 3 lois de Kepler:
- La première qui pose que les planètes tournent autour du soleil en suivant une trajectoire elliptique
- La loi n° 2 précise que la surface balayée par chaque planète dans l'ellipse est toujours constante dans le temps
- La troisième loi concerne les périodes: Le carré de la période sidérale d'une planète est directement proportionnel au cube du demi-grand axe de la trajectoire elliptique de la planète... bon là je sens que je vous ai perdu.


Mais Johannes Kepler a aussi réalisé des travaux plus terre à terre comme celui sur la volumétrie optimale des tonneaux de vin. Ainsi que des études sur la forme des flocons de neige, études qui ont directement inspiré la cryptographie.


Quand à l'homme, Kepler était d'un naturel juste et droit, ne faisant aucune concession avec la Science. Initié aux mathématiques par sa propre mère, il prit sa défense devant les tribunaux quand celle-ci fut accusée de sorcellerie.


Sa vie privée fut également tourmentée: il se maria deux fois et eut un certain nombre d'enfants, dont plusieurs moururent en bas ages.


Il est bientôt 11h15 et bien sûr, même si cette salle est petite, je n'ai pas eu le temps de lire tous les panneaux. Mais il faut partir.
Dans les rues, il y a plus de monde que tout à l'heure...


Nous n'avons plus trop de temps, il faut rentrer à l'appartement mais au  passage j'achète un dernier gâteau à la broche pour le déguster une fois revenu en France.
Une fois à destination, on tape à la porte sur le seuil pour discuter une dernière fois avec Martina avant de prendre nos bagages et partir...
Son accueil fut bien sympathique, et elle semble aussi satisfaite de nous (contrairement aux touristes russes qu'elle n'apprécie pas beaucoup).


On n'a rien oublié? OK c'est bon on y va. Une petite marche vers la gare centrale nous attend, valises en main. Une fois sur place, il faut encore trouver l'arrêt du bus Airport Express et faire la queue derrière les touristes qui comme nous vont prendre leur avion (le bus est presque plein).


14h. Nous voilà à l'aéroport. On dépose nos bagages et on cherche un endroit pour déjeuner, mais il n'y a pas grand chose à part la brasserie que voici. Il me reste 460 kcz: c'est assez pour un coca, une saucisse et un pretzel. L'addition tardera à venir, et on va faire mine de se dresser pour partir afin de mettre la pression au serveur... C'est à dire que l'on voudrait dépenser nos dernières couronnes au magasin de souvenirs d'à côté avant de prendre notre avion!



On finira finalement par (presque) nous débarrasser de toute notre monnaie...
Et nous voilà maintenant dans l'avion qui nous ramène en France, et qui survole des paysages tout blancs de neige.


Ce fut un voyage... glacé mais plein de découvertes. Prague est une très belle ville, très photogénique...

--------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------


Aucun commentaire:

Publier un commentaire