dimanche 7 février 2021

Zagreb - Jour 3 - Partie 2 - Quitter Zagreb

Novi Zagreb. Nouvelle ville créée sous les soviétiques pour loger la classe laborieuse. Des immeubles d'habitation, des écoles, des centres commerciaux...  Depuis les années 2000 les autorités ont tenté de réhabiliter le quartier en y installant le musée que nous avons visité ce matin mais aussi le grand stade Arena et de grands centres commerciaux.


Et bien sûr tout ça relié au centre ville par des tramways tout neufs. Le nôtre ne va pas tarder à arriver...


14 heures. Nous voici de retour dans le centre ville de Zagreb, avec en tête bien sûr l'idée de chercher... un restaurant pour déjeuner.


Pierre-André se rappelle alors du Wurst bar que nous avons aperçu hier matin en se baladant dans les rues de la ville basse. Bonne idée!
Pour mes amis ce sera donc des saucisses agrémentées de frites. Moi je vais tenter le sandwich au 'pulled pork', très bon mais un peu petit, alors je vais compléter avec un croque acheté dans le restau d'à côté.


Sur la route du retour vers l'appartement, je m'autorise un arrêt au glacier de la place du Ban pour une double boule cerise choco.
Mais il ne faut pas trop trainer: on doit encore préparer nos sacs puis repartir en direction de la station de tram qui va nous mener jusqu'à la gare routière, en banlieue de la ville...


Une fois sur place, il faut encore trouver l'arrêt du car qui va nous emmener loin de Zagreb, vers notre destination de ce soir: Plitvice.
On a déjà nos billets, mais impossible de trouver ce foutu arrêt de car. On finit par aller au bureau de vente de la compagnie où la sympathique employée nous donne le n° de notre quai.
Le départ n'est que dans 45 minutes, et il va donc falloir attendre...
Sous cette chaleur, mes yeux se ferment tous seuls et je crois que je vais m'endormir.
Ha voilà notre car! Je vais pouvoir faire ma sieste au frais...


Je finis par me réveiller et par mettre mon casque sur les oreilles. Les paysages défilent en musique: la campagne, les vaches, les vendeurs de fruits sur le bord de la route... 
Nous avons 2h30 de trajets. D'après Google Maps on est presque arrivés... ça y est on descend là!


Le bus nous laisse devant le parc que nous visiterons demain, mais pour l'instant le plus important pour nous est de trouver notre Bed and Breakfast pour ce soir...


Je sors le plan que j'avais imprimé depuis Google Maps chez moi. On est bien dans la bonne rue, le nom correspond... Toutes les maisons que nous croisons ont été transformées en maisons d'hôte pour les touristes qui comme nous vont visiter le parc.
Mais par contre aucune ne correspond à la notre. Bin mince!


Je finis par envoyer un message à la propriétaire via AirBnb, et après plusieurs échanges on finit par comprendre: nous sommes dans la mauvaise rue. Il faut revenir sur la route nationale, marcher 10 minutes et c'est l'une des routes à droite.


Marica nous attend au bord de la route. Elle nous mène vers notre joli chalet individuel situé dans le jardin de la résidence familiale. 
Bon là il commence à faire bien sombre, je prendrais une meilleure photo demain...
Il y a bien 3 lits à l'étage, et tout ce qu'il faut en bas, et même une corbeille pleine de fruits pour notre petit déjeuner.


On dépose nos sacs et on se dépêche un peu car il est tard et on doit encore diner.
Il n 'y a pas pléthore de restaurants dans le coin: il y a ceux des maisons d'hôtes que nous avons vu tout à l'heure et il y a le Licka luca en face du parc, et il ferme à 22h. Il est 21h.
Il fait déjà presque nuit et sur le chemin on remarque que la forêt environnante est remplie de lucioles qui tapissent le sol et virevoltent autour de nous. 
C'est la première fois que j'en voies autant, et l'instant est un peu magique... Dommage qu'il fasse trop sombre pour que je puisse capter ce moment avec mon appareil photo.


On finit par trouver le fameux restaurant et on prend place à l'une des grosses tables de bois. Les serveurs sont aimables et serviables, et regardent du coin de l'œil le match à la télé.
Notre repas sera super copieux: leur spécialité c'est le barbecue, alors nous nous régalerons de grillades (escalope de porc, brochette) accompagnées de polenta et de salade. Pas besoin de dessert.
Voilà notre journée qui s'achève et nous rentrons tranquillement dans notre cabane, lampe frontale sur la tête, entre les lumières des phares des voitures sur la route et celles des lucioles qui batifolent dans les buissons...
-----------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------




Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire