vendredi 8 mai 2020

Stockholm - Jour 2 - Partie 2 - Au galop

Alors que ce matin j'avais parcouru des rues presque vides, voilà que les touristes ont maintenant envahi la vieille ville, et à l'approche de midi ils se pressent tous vers un seul et même endroit: la cour du palais royal de Stockholm... c'est l'heure de la relève de la garde!


Je contourne le palais par l'arrière. Vous voyez ce gars au milieu avec sa pancarte? Dessus il est écrit "Laissez une chance à Trump sur le réchauffement climatique". Heu... je sais pas, je vais réfléchir...



De loin, je remarque la porte du palais, gardée comme il se doit par un soldat en uniforme.


En fait c'est même une jeune fille sous cet uniforme. Je remarquerais également plusieurs femmes soldats dans la parade de la relève. Les temps changent: tant mieux!


Pour le spectacle, il faut faire demi-tour... c'est par ici. J'arrive par le côté de la petite place, ce qui n'est pas génial car on voit la cérémonie par derrière. Et en plus y'a vraiment du monde (et y'en a encore plein qui arrivent). Je réussis plus ou moins à prendre quelques photos en levant les bras... mais c'est pas génial.


Les gardes royaux est une unité créée en 1523 pour garder les bâtiments où réside la famille royale. Ils sont donc stationnés au palais royal de Stockholm ainsi qu'à la résidence privée royale de Drottningholm. 



On ne voit vraiment pas grand chose ici, et cette foule tout autour  de moi... laisse tomber! Et si je faisais le tour pour aller en face? Je reviens donc sur mes pas, pardon... pardon... Il faut alors contourner le palais pour trouver l'autre accès... Dépêchons-nous un peu.




Voilà! Ce n'était pas si loin que ça finalement. Ici aussi c'est la grande foule mais en levant les bras j'arrive plus facilement à prendre des photos... et le spectacle est juste devant!
La fanfare qui vient mettre la relève de midi en musique est habillée de blanc.


Après le premier changement de soldats (auquel je n'ai pas vu grand chose car j'étais encore de l'autre côté), c'est le moment de faire un concert pour les touristes (ce qui permet de rallonger la cérémonie à 40 minutes, au lieu des 10 minutes habituelles). Et c'est de la musique pop, en plus... ABBA? Non autre chose mais je ne sais plus quoi...


Le moment va maintenant devenir plus solennel, car voici le régiment qui prend ses marques pour la relève.


Voici les soldats qui arrivent.. au galop! Et oui au galop.


C'est la particularité des soldats suédois, ils ont une démarche bien particulière, un genre de course au ralenti. Ça parait un peu ridicule mais ça doit être très technique (pour lever la jambe tous en même temps) et physique...




Toute la troupe est maintenant prête à partir et défile au pas en direction de l'une des sorties de la place jusqu'à disparaître jusqu'au dernier.


La cérémonie est terminée: le drapeau est enroulé sur lui même et on retire les chaînes qui retenaient le public... Les touristes se dispersent.
Un jeune français qui se croit plus malin que les autres s'approche un peu trop près de la zone interdite au public et se fait bruyamment rappeler à l'ordre par le garde qui crie un grand "No"!



Mais me direz vous: où vont les soldats après la relève? Et bien ils rentrent chez eux en car... Je ne sais pas où est la caserne mais ça ne doit pas être la porte à côté.
On aura l'occasion de voir plusieurs autres relèves de la garde durant le séjour, et il y aura même une relève à cheval...


Il est temps pour moi de trouver un restaurant pour déjeuner. Je jette un coup d'œil sur mon guide: il y a la plus vieille pâtisserie de la ville sur l'une des places de Gamla Stan, et on y fait des menus pour le déjeuner...


La place est totalement de l'autre côté de l'île, l'occasion pour moi de me balader un peu en chemin... 
Voilà une pissotière qui a l'air bien ancienne.


C'est la foule aujourd'hui dans les rues de Stockholm! Et les magasins pour touristes font le plein. J'en profite pour acheter quelques cartes postales supplémentaires...



Je remarque beaucoup de gens qui empruntent cette petite ruelle. C'est Martin Trotzigs Gränd, la ruelle la plus étroite de la ville... et c'est tout! Moins d'un mètre de largeur, il en faut peu pour attirer les touristes...


Nous voici donc place Järntorget où se déroule un cour de danse salsa. Mais moi mon objectif n'est attiré que par la 'Sundbergs Konditori', où je voudrais déjeuner. Il n'y a plus une seule table de libre en terrasse, mais il y en a dedans, même si ce n'est pas bien grand...


Le menu de midi se compose d'une pomme de terre au four agrémentée de crevettes à la crème. Simple mais délicieux. Et bien sûr jus de lindonberry et café sont compris.


En plus le personnel est sympa et attentionné: la serveuse me montre tout ce qu'ils proposent comme gâteaux. Miam!


Je vais donc choisir... une tarte aux fraises! Par contre un peu tard pour la photo, désolé...



Après ce sympathique repas, nous reprenons la route au hasard dans les rues de Gamla Stan. C'est vrai que je n'en ai pas encore fait le tour, et c'est l'endroit le plus agréable de Stockholm...



Bonjour monsieur... sympa cette sculpture. Elle représente Evert Taube, le troubadour suédois. Très connu pour ses chansons qui magnifient la beauté des paysages de Suède, c'est un peu un poète national dont les chansons sont apprises par les écoliers et chantées lors des fêtes.


En descendant au bord du quai, j'aperçois des gens qui courent: c'est le marathon de Stockholm aujourd'hui! Les coureurs passent justement tout le long de Gamla Stan...


Je rentre à l'appartement pour faire un tour aux toilettes et mettre de la crème solaire sur mon nez qui est déjà bien attaqué (je ne sais pas comment c'est possible avec la grisaille ambiante).


Je comptais maintenant aller à l'église Tyska (l'église allemande) mais elle est fermée. Continuons donc notre chemin en direction de la place Stortorget où il y a ici aussi de l'animation: des danseurs traditionnels suédois sont en train de réaliser une 'danse au foulard', avec des clochettes accrochées à leurs tibias.


Je vais finalement trouver une église à visiter avec la Storkyrkan, la cathédrale de Stockholm qui se trouve juste à côté du palais royal.


Il y a plusieurs choses à voir dans cette cathédrale, où sont baptisés les enfants de la famille royale.
C'est aussi là que la princesse Victoria s'est mariée en 2010.


Tout d'abord il y a ce porte cierge de 1972 en forme de dôme qui invite les fidèles à adresser leurs prières à l'avenir du monde...



Puis il y a la chaire baroque, riche de plein de mouvements et détails dorés... Au centre du soleil on peut lire en hébreux le nom de Dieu: Yahve. A noter que la chaire se trouve juste au dessus de la pierre tombale d'Olaus Petri, réformateur de l'église suédoise.



Mais l'objet le plus intéressant se trouve un peu au fond: la grande sculpture représentant Saint Georges terrassant le dragon...


Toute sculptée de chêne, la sculpture monumentale date de 1489 et commémore la victoire du roi de Suède contre les envahisseurs danois: celui ci représenté en Saint Georges vient délivrer la princesse - représentant Stockholm - des griffes du monstre (le roi du Danemark) .



Certaines parties des griffes du dragon et de la cuirasse du chevalier sont constituées de véritables bois de cerfs et d'élans.
Je trouve cette statue très ancienne à la fois étrange et moderne... dommage que la luminosité ne soit pas assez bonne pour prendre de belles photos.



Avant de sortir de l'église, il nous reste à regarder ce très intéressante tableau: il représente un effet d'optique qui serait survenu dans le ciel de la ville, où plusieurs soleils seraient apparus. On appelle ce phénomène 'Parhélie' mais à cette époque les habitants ont cru à un signe divin, annonciateur de fin du monde. Ils se sont alors tous réfugiés dans l'église où nous sommes où le prêtre en profita pour leur faire un sermon.











Aucun commentaire:

Publier un commentaire