dimanche 12 mai 2019

Bună ziua Bucuresti!

Voilà une ville que je n'aurais jamais pensé aller visiter si je n'avais pas entrepris mon périple des capitales européennes: Bucarest en Roumanie.
Et j'ai d’ailleurs eu du mal à trouver un guide touristique sur la ville... on a donc certainement plein de choses à y découvrir... et sans toute la foule des touristes habituelle!



Voilà le drapeau roumain, rassemblant les 3 couleurs des 3 régions qui composent le pays: la Transylvanie, la Valachie et la Moldavie. Le pays a une longue tradition rurale: n'ayant pu trouver de guide sur la seule ville de Bucarest, j'ai acheté un guide du pays entier, et en le lisant on voit bien qu'il y a de superbes paysages de natures en Roumanie, avec de jolis petits villages, des monastères, de vieilles églises de bois... J'ai presque regretté de ne pas faire un voyage plus long pour pouvoir aller m'y balader, car la ville de Bucarest en elle même - il faut bien le dire - est loin d'avoir autant de charme...



Alors le seul édifice roumain qui a été représenté dans le parc Mini Europe de Bruxelles est le palais Mogosoaia, qui ne se trouve pas dans la capitale mais en périphérie, mais que je n'avais pas prévu de visiter. C'est étonnant qu'ils n'aient pas choisi de représenter le palais du parlement de Bucarest, car nous le verrons c'est un bâtiment vraiment impressionnant...


  • Dates du voyage: du 29 Septembre au 3 Octobre 2016. Cinq jours, dont une journée d'excursion en dehors de la ville. Je pense avoir visité tout ce que j'avais prévu de visiter, donc c'est amplement suffisant... Et il a fait chaud, bien entendu!


  • Pour y aller: Mon vol Air France à 256€ est parti à 19h10 pour atterrir à 23h en Roumanie. Puis un taxi m'a emmené au centre ville (les taxis sont moins chers là bas).
   
vue depuis ma chambre

  • Pour se loger: Encore une fois ce fut avec AirBnb. J'étais logé par Hans, un belge qui vit à Bucarest avec sa copine depuis quelques années. Il fut très sympa et on a pu discuter un peu... le gars est un sacré personnage. Quand à l'appartement, il était moderne et bien situé sur la calea Victoriei, qui mène en 5 minutes à pieds au centre et à la place de la Révolution.




Alors me voilà, à 23h passé, dans mon taxi à 35 lei (8€) qui m'amène à Bucarest... ça sent la citronnelle dans ce taxi. Calea Victoriei est la rue chic de la ville... bon ce ne sont pas les champs Elysées mais il y a quelques magasins de vêtements de luxe et de bijoux.
Voilà mon immeuble, un peu vieillot mais qui tient debout. Alors... les instructions disent: ascenseur du fond 6ème étage. Hans, sa copine Maria et sa sœur Erika sont là pour m’accueillir.
L'appartement est grand et ma chambre confortable...



Au début je devais loger chez Hans mais comme il s'apprête à partir pour un voyage de 6 mois il est en plein déménagement et s'est arrangé pour me loger chez sa copine...
Il me propose de marcher un peu en rentrant chez lui pour faire plus ample connaissance. Sur le chemin, on discute de tout et de rien, il me montre les principaux monuments que l'on traverse.
Il dit que Bucarest est intéressante car pas encore très touristique, et en perpétuel changement, avec des immeubles qui poussent partout.



On voit qu'il est tombé amoureux de la ville (et pas seulement de la ville) et sa grande passion c'est aussi le VTT. Il s'apprête d'ailleurs à participer à un grand championnat en Norvège. Et c'est un touche à tout: il a enregistré des disques et écrit des livres sur la manière de séduire.
Je finis par prendre congés et par rentrer me coucher... déjà 2h du matin! Le réveil va être dur demain matin...

Do more of what makes you happy

Aucun commentaire:

Publier un commentaire