samedi 4 mai 2019

Luxembourg - Jour 5 - Dernière balade

Ce matin, pas besoin de réveil... je suis réveillé par le soleil qui passe par la fenêtre de la vitre de ma chambre... C'est la première fois depuis que je suis là que je vois un grand soleil comme ça dés le matin!
Bon, c'est pas pour ça que le lever est facile. Je rencontre Walid en train d'enfiler sa cravate pour aller bosser. On discute un moment et comme mon histoire d'excursion à Echternach l'intéresse, je lui laisse la carte que j'avais achetée là bas...


Miracle! Toutes mes affaires rentrent dans ma valise. Un dernier petit déjeuner à la boulangerie du coin et en route pour l'Avenue de la Liberté pour prendre des photos et suivre l'itinéraire de mon guide Michelin.
Le parcours prévu nous fera traverser ce quartier qui fut construit au début du 20ème siècle pour ouvrir la vieille ville après le démantèlement des fortifications de Vauban.


Le chemin me fait emprunter un passage qui enfourche les voies des trains...


De l'autre côté, il y a ces vieux entrepôts de forme ronde où étaient entretenues les locomotives à vapeur.


Je surprends deux pigeons en pleine romance...


Ensuite il faut remonter la rue qui mène à l'appartement. Comme je connais un peu, j'en profite pour faire les magasins. Je passe chez Hema, et un peu plus loin il y a un magasin qui vend des pipes à chicha... ou à autre chose. Je me demande si, comme en Belgique, le haschisch est autorisé ici (en fait pas encore, mais c'est en projet).


La visite nous fait passer par l'église du sacré cœur, que je vois tous les jours puisque les fenêtres de l'appartement la surplombent.


Construite en 1933 par l'architecte de la ville, Nicolas Petit, elle est d’aspect moderne et dépouillé.


Suite du programme: la place des martyrs avec le bâtiment d'Arcelor Mittal, ancien édifice évoquant la richesse des mines d'acier du pays.
En face le jardin plein de roses en fleur et cette statue représentant une mère et son enfant.


Je cherche, comme le suggère mon guide, l'entrée du Am Tunnel, un tunnel construit il y a quelques années par la caisse d'épargne du Luxembourg pour relier ses différents bâtiments dispersés dans le même quartier. Ils l'ont transformé en galerie d'art dédiée à la photo.
Avant de prendre l'ascenseur pour y descendre il ne faut pas oublier de laisser son nom à l'accueil de la banque.


Je suis quasiment tout seul dans les lieux (même pas de gardien).
Les premiers murs accueillent des photos de Dimitri Soulas, artiste des années 60-70 qui a brusquement décidé d'arrêter. C'est bête, parce que son regard amusé sur la société de ces années là à Munich était intéressant.



A la fin du 2ème couloir il y a l'expo dédiée à Edward Steichen: émigré du Luxembourg aux USA à l'age de 18 mois, il devint un grand photographe du 20ème siècle, photographiant autant les guerres que les stars. Sa vie a changé quand il a rencontré Rodin et l'a pris en photo, et créa le projet Family of Man.


Mine de rien, il faisait chaud dans ces tunnels! Je ressors donc prendre l'air et continuer ma balade qui me dirige vers le boulevard de Pétrusse et ses maisons bourgeoises du début du XXème siècle.


 Mon regard est attiré par cette étrange maison aux allures de château fort...


Comme l'explique la plaque, cette maison fut le théâtre d'horribles événements pendant la guerre... C'est maintenant un centre de documentation et de recherche sur la résistance.


Il y a aussi dans le quartier plusieurs maison dans le style 'Art Nouveau', que j'apprécie beaucoup.


La balade est terminée. Il est temps maintenant de traverser le pont Adolphe pour rejoindre une dernière fois la vieille ville.


Il y a pas mal d'espaces verts dans la ville de Luxembourg. On traverse justement le parc Edith Klein, construit sur les anciennes fortifications. Ils ont d'ailleurs conservé les fondations d'un ancien fort du 17ème siècle, le 'réduit Lambert'.


L'aire de jeux pour enfants, avec son bateau de pirates géant et ses jeux d'eau, est assez impressionnant. Mazette! C'est une véritable oeuvre d'art! Le must des aires de jeux...


Quand à la villa Vauban, je n'ai pas vraiment le temps de visiter son musée d'Art. C'est midi et les parcs sont remplis de jeunes cadres en train de déguster leur déjeuner sous le soleil...
Il est temps pour moi aussi de trouver un restaurant.


J'ai envie d'un truc sympa et léger. Le jarret de porc et fèves du marais, ce ne sera pas encore pour cette fois! Je vais aller dans un bar à soupe (j'aime bien ça moi la soupe) pour une soupe à la saucisse (luxembourgeoise) et en dessert une soupe de pêche et pastèque... délicieux.


J'ai une horrible envie de faire la sieste... laisse pas tomber éric! Un expresso et me voilà reparti dans les rues de la ville. Question de ramener un souvenir culinaire du Luxembourg, j'achète 2 pâtés en croûte au Riesling chez Kaempff-kohler (le Fauchon du coin).


Comme prévu, je descends vers la vallée de la Pétrusse, ce grand parc que j'ai enjambé tant et tant de fois par le pont Adolphe pour me rendre dans la vieille ville...


Là aussi, il y a pas mal de travaux, dont celui du pont Adolphe dont on traverse les échafaudages.


Je marche, je marche... une dernière balade sous le soleil du Luxembourg...


L'attraction principale c'est l'immense skatepark, que j'avais déjà pris en photo d'en haut la veille...


En cet après-midi ensoleillé de vacances, l'endroit grouille de jeunes et de moins jeunes prêts à s'envoler sur les les half pipes et les rails du domaine...


Certains gars sont très forts... j'ai jamais compris comment ça réussissait à décoller ces planches-là!


Il y a même des gamins en trottinette encouragés par leur maman et conseillés pas les vieux surfeurs du coin...


Je serais bien resté plus longtemps à tenter de faire de superbes clichés de skaters en plein vol mais le soleil commence quand même à taper... je vais continuer mon chemin.


En suivant le petit cours d'eau de la Pétrusse, on arrive au village du Grund...
Que faire maintenant? J'ai l'impression de refaire toujours plus ou moins le même chemin...


Je passe au centre culturel de l'Abbaye de Neumünster mais visiblement l'exposition principale - sur le sculpteur qui a été emprisonné ici - est fermée. Par contre il y a celle dédiée au dessinateur Tardi et ses récits relatifs à la guerre de 14-18, dont plusieurs planches sont exposées.
Je passe donc un moment à en faire le tour et puis le temps passant, l'heure de partir approche...


Remontons par l'ascenseur du Grund et partons à la recherche d'un endroit pour une dernière glace. Je déguste tranquillement mes deux boules place d'Armes... 17h45 déjà!
Vite, un coup de Véloh', une dernière photo du skatepark d'en haut et me voilà à l'appartement.
Vite vite je passe aux toilettes, j'enfourche ma valise en direction de la gare.
18h30 je suis dans les temps.
Thallys me voilà!
Paris me voilà!
--------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------



Aucun commentaire:

Publier un commentaire