samedi 12 octobre 2019

Varsovie - Jour 2 - Partie 3 - Avec la tête et les mains

Nous allons donc pour la première fois prendre le métro de Varsovie, qui est propre et moderne... ça nous change du métro parisien!


Bon le trajet ne va pas durer longtemps (2 arrêts), mais en fait je suis un peu à la bourre...


Dans le métro, je remarque ces pictogrammes: il est interdit de fumer et de boire. C'est bon je ne risque rien: pas de tabac ni d'alcool pour moi!


Une fois arrivés à destination, nous ne pouvons que constater que cette fois-ci la nuit est là et bien là. Nous sommes sur les bords du fleuve de la Vistule, et l'endroit est propice à de belles photos nocturnes...


D'ici on aperçoit bien le stade juste en face. Je ne l'avais pas remarqué mais il s'allume la nuit et des messages circulent sur ses murs...Je me demande si il est possible de le visiter.


De l'autre côté on voit aussi le quartier du Palais de la Science et de la Culture, dont la flèche s'illumine à l'instant...


Mais n'oublions pas notre destination de ce soir: le musée des sciences Copernic, qui se trouve juste à 100 mètres... le voilà!
Il est 17 heure passé et le centre ferme à 20h, ce qui devrait juste me laisser assez de temps pour le visiter...


Mais bon apparemment je ne suis pas le seul à avoir eu cette idée, car il y a plein plein mais vraiment plein de monde en ce dimanche soir. Il y a même la queue à l'entrée, car le musée étant complet il faut attendre que des visiteurs sortent pour en faire entrer de nouveaux.
Pour patienter, un drôle de robot est là pour nous tenir compagnie: il récite des répliques de Star wars, fait des bruits de pet et chante la chanson du bonheur... ça promet.



Au bout de quelques minutes me voici à l'intérieur. Quelques pas suffisent à me convaincre que ce musée interactif dédié à la science est un vrai paradis pour les enfants! Et d'ailleurs il y en a plein...


Mais par contre je ne suis pas sûr que les gamins pigent le côté scientifique de toutes les expériences ludiques qui leur sont présentées (ci dessus le principe du coussin d'air).



Voici tout d'abord un pendule de Foucault... musical car la boule percute des bâtons qui tapent sur des boules en fer.


Avec le ticket d'entrée, ils donnent un genre de carte électronique sur laquelle on peut enregistrer ses résultats lors du passage sur les différentes bornes, pour ensuite les consulter sur internet (mais je ne vois pas comment).



Toute une partie du musée est dédiée aux jeux d'eau: écluses, principe d'Archimède, simulateur de vagues, ou de tornade comme ici...


Ça je sais ce que c'est, je l'ai étudié à la fac: c'est un ruban de Möbius.


Au passage, je tripote la harpe laser, qui ne sonne pas vraiment comme celle de Jean Michel Jarre...


Je pénètre dans la partie réservée aux plus de 14 ans, où en effet il y a moins de gamins hurlant et courant dans tous les sens...
En fait c'est un ensemble de bornes multimédia permettant de tester ses réflexes, sa vue, etc...


D'après le test de personnalité, je serais une personne sanguine, qui aime toujours être entouré... vraiment? Heu... peut être que je ne me connais pas moi-même?


Il y a un robot qui vous prend une photo et qui fait un dessin à partir de ça. Il y a justement un couple en train de se faire tirer le portrait... bluffant!
Quand à moi... je vais essayer les tam tam du monde!


Les concepteurs de ce musée ont quand même eu des idées de dingue: ils ont reconstruit un Titanic miniature avec un couloir penché pour simuler le naufrage...


Je me dépêche un peu pour avoir le temps de faire le premier étage. L'attraction du théâtre des robots est fermée, par contre le labo du petit chimiste est en pleine session: les chercheurs en herbe ont revêtu leur blouse blanche et sont en plein travail...


Plus loin, une salle sponsorisée par Samsung dédiée au corps humain: un faux malade à opérer comme il le font maintenant: avec 3 petits trous dans le ventre et des pinces... pas facile!
Plus fun encore: essayez donc de tirer sur cette corde pour voir la longueur de l'intestin humain... Machete!


Et voici un puzzle un peu glauque: saurez vous remettre chaque organe à sa place?
Sur le côté de la salle, un mur de photos présente quelques scientifiques, parmi lesquels je reconnais Marie Curie (bien sûr).


Une salle est dédiée aux champs électrostatiques et une petite fille est en train de se faire décoiffer en touchant la grosse boule...
Il y a un accès au planétarium qui d'après mon guide est intéressant mais je crois que c'était un supplément dans le billet d'entrée.



C'est bientôt l'heure de la fermeture mais il y a encore plein de monde, dont quelques touristes français. C'est vrai que c'est un musée très sympa et original, qui mérite d'être visité si vous êtes à Varsovie!
La sirène retentit soudain: ça va bientôt fermer. Je fais un dernier tour rapide dans la partie réservée aux jeux optiques puis je suis la foule qui se dirige vers la sortie... il y a aussi la queue pour sortir!


Voilà une visite assez rapide... et vous avez remarqué? Aujourd'hui on a visité 2 musées...
Je rejoins maintenant le monde de la nuit, libre de choisir mon programme pour le restant de la soirée.
Où vais-je dîner? On va commencer par longer l'élégante rue Nowy Sviat, dont le nom signifie 'Nouveau monde'.
Le café Bikle, conseillé par mon guide, a l'air bien sympa, mais c'est un café, pas un restaurant.



Au bout de la rue, il y a la grande place avec en son centre le célèbre palmier...Quoi un palmier en Pologne? Non en fait c'est un faux. Une drôle d'oeuvre d'Art...


Cette place s'appelle la place Charles de Gaulle, et d'ailleurs la statue du général (réplique de celle des Champs Elysées) se trouve dans un coin...


Continuons dans la rue Nowy Sviat, où il y a de ce côté-ci plus d'animation. En fait il y a une auberge de jeunesse et bien sûr plusieurs bars et restaurants. En cherchant mon chemin je suis abordé par une fille qui veut m'attirer dans son "mini club". Désolé miss mais je cherche plutôt un restaurant!


Me voilà presque revenu au Palais de la science et de la culture qui maintenant arbore de belles couleurs irisées... prêt pour une petite photo?
Je pensais qu'il y aurait plus de restaurants dans le coin, mais ce sont surtout des pizzerias, fast food, etc...


Sauf peut être celui là: le Sloik. Ça a l'air d'un resto à la mode mais sur sa carte il y a bien quelques plats typiques polonais... et les serveurs sont très sympas (y'en a même un qui court dehors après un client qui a oublié son sac).
Moi je suis affamé, prêt à engloutir un bon bœuf Strogonof accompagné d'une limonade et d'un cheese cake.


Je prends mon temps mais bon le restaurant s'apprête à fermer.
Alors me revoilà dans la rue, à marcher encore et encore...
Si je marchais jusqu'au cimetière, histoire de repérer les lieux pour ma visite de demain? Bon ça a l'air quand même assez loin, et les rues sont complètement désertes.


Et puis après je ne sais combien d'heures de marche (j'exagère), je finis par trouver le cimetière qui bien sûr est fermé (il est 23 h).
Je m'en retourne donc tranquillement vers la vieille ville... tiens, une affiche pour un spectacle des Schtroumpfs! Ils sont connus même ici? Et on les appelle... les Smerfy!



Sur le chemin je croise également plusieurs maisons en ruine et des vestiges de la guerre, et des plaques à quelques coins de rue commémorant un combattant décédé à cet endroit pendant les combats(un peu comme à Paris), avec parfois même quelques fleurs et des bougies posées devant.


Ce mémorial-ci est plus imposant: c'est l'emplacement de la porte d'une ancienne prison nazie: Pawiak. C'est même un musée dédié à l'indépendance.


Sur le tronc du vieil arbre mort, on a cloué des plaques aux noms des victimes. Ici furent exécutées environ 37000 personnes (!): des combattants de l'ombre et des opposants politiques, mais aussi des civils pris au hasard dans les rafles de rues en représailles d'attentats... et bien sûr des juifs.


Je suis tellement crevé que je m'endors presque en marchant... mais voilà le bâtiment du Théâtre national, tout illuminé: je suis presque arrivé. Je vais essayer de me coucher sans réveiller Agnieszka qui doit déjà dormir...

--------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------


Aucun commentaire:

Publier un commentaire