vendredi 10 avril 2020

Nicosie - Jour 6 - Un gout de sel

Pour cette dernière nuit de vacances j'ai mal dormi, avec un cauchemar qui me réveille en sursaut à 6h du matin. Une heure plus tard, c'est mon réveil qui sonne: j'avais prévu que pour cette dernière journée j'allais une ultime fois piquer une tête dans l'eau salée de la mer de Chypre.



A part un couple de retraités très matinaux, je suis seul sur la plage, où les garçons de plage ont déjà installé les transats.
L'eau est à la fois fraîche et salée... Ça fait du bien un petit bain de bon matin!
De retour à l'appartement, mes deux compères sont en pleine période de réveil, tranquilles. Je ferme ma valise tant bien que mal et je les attends...


On ne va pas retourner au restaurant de l'autre fois, on va plutôt aller dans une chaîne de cafés style Starbuck: Gloria Jean's. Au moins ils ont tout ce qu'il faut pour un bon petit déj'.
Nous n'avons pas grand chose à faire ce matin: notre avion est en début d'après midi.
Néanmoins on a prévu de visiter une dernière chose avant de partir: le Tekke Allah Sultan, qui est justement sur le chemin de l'aéroport.


On met donc nos valises dans la voiture et on programme notre GPS.
Le mausolée se trouve juste à côté d'un lac salé, un arrêt photo que l'on ne peut pas rater, avec le reflet du mausolée dans le lac...
En hiver, le lac déborde et rejoint la mer, ce qui fait entrer du sel dans ses eaux. Puis l'été venu, le niveau de l'eau baisse, et il ne reste plus qu'une croûte de sel en Juillet-Août.


La visite de la mosquée devra se faire un peu vite: on a juste 10 minutes de disponible dans notre planning. Ça commence mal car je vais d'abord me perdre en faisant 3 fois le tour du mausolée avant d'en trouver l'entrée...
Je remarque ces arbres sur lesquels les pèlerins ont accroché des morceaux de tissu ou de plastique. Ça porte bonheur je crois...


Un 'tekke', c'est un couvent habité par des moines musulmans (des soufies). Mais la particularité de celui-ci est qu'il fut construit autour de la tombe d'une femme, Umm Haram, qui fut l'une des premières disciples - et nourrice - de Mahomet.
Elle mourut à Chypre dans une chute de cheval, alors qu'elle participait à une campagne militaire et fut donc enterrée là.


Bien entendu, pour pénétrer dans les lieux, il faut couvrir ses bras nus et ses jambes d'une tunique qui est fournie.


Voici les grilles derrière lesquelles se trouve la tombe de la sainte, avec ces rideaux verts, couleur sacrée de l'islam. Ce ne fut qu'au XVIIIème siècle que les ottomans construisirent la mosquée sur la tombe d'Umm Haram, et qu'elle devint un objet de culte.


En sortant, nous croisons le groupe de français qui étaient à Kourion en même temps que nous.
En voiture! Nous devons justement la rendre (la voiture) à Enterprise, puis prendre la navette qui nous amène à l'aéroport.
Voilà la file d'attente pour le dépôt des bagages. Il y a une sacré queue à la douane et au contrôle de sécurité, mais nous aurons quand même le temps de faire quelques achats dans les magasins de souvenir.


Pierre-André achète des loukoums pour son beau frère, Frédéric cherche ses traditionnels Toblerone qui sont quand même un peu chers. Il y a une promo sur les parfums, je vais en profiter!
Pour la suite, ça se passera comme à l'aller: l'avion est à l'heure et n'est pas complet.

Et à Paris, la température se sera réchauffée par rapport à avant nos vacances... Tant mieux! Le retour sera moins difficile...

--------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------



Aucun commentaire:

Publier un commentaire