samedi 2 janvier 2021

Dobar dan, Zagreb!

Coincée entre la Hongrie, la Bosnie, la Slovénie et la Serbie, lieu de conflit durant les années 1990, devenu depuis un pays prisé par les touristes et les fêtards, voici donc la Croatie avec comme capitale... Zagreb!



J'ai eu un peu de mal à organiser ce voyage, car si la Croatie est très touristique, elle est tout d'abord connue pour ses criques, ses superbes îles et ses villes côtières, notamment Dubrovnik - classée au patrimoine mondial par l'UNESCO, et lieu de tournage de Games of throne - puis Split, Zadar, Krk... 
Zagreb, elle, est plus à l'intérieur des terres, et se trouve carrément éloignée des destinations précédemment citées... 
Impossible donc d'envisager de faire un voyage incluant tout ce que je voudrais voir dans le pays: il faudra revenir!

Photo issue de ce site

Au parc mini-Europe de Bruxelles, la Croatie n'était pas représentée... je dis 'était' car un nouveau bâtiment miniature y a été construit juste après ma visite (en 2013). Il s'agit de l'église Saint marc, située dans la capitale, et que je prendrais d'ailleurs en photos plein et plein de fois...


  • Dates du voyage: du 14 au 19 Juin 2018. Quatre jours et demi nous ont suffit pour visiter la capitale croate, et nous avons pu voir tout ce que nous voulions. Nous, c'est à dire Pierre-André, Frédéric et moi.


  • Pour y aller: Croatia Airlines, avec moins de deux heures de vol depuis Paris, et donc un vol pouvant partir le soir. Ensuite il faut prendre le bus puis le tram pour rejoindre le centre-ville... plus d'une heure de trajet quand même.


  • Pour se loger: J'avais trouvé un AirBnb situé dans la rue la plus pittoresque du centre-ville: ulica Ivana Tkalcica. Super spacieux (2 chambres), l'appartement se trouvait au premier étage, les fenêtres donnant sur la rue. C'était une ancienne galerie d'Art, ce qui se voyait dans la déco qui était soignée et design... Le seul problème qu'on a pu avoir c'était la chaleur à l'intérieur. Il faisait déjà chaud dehors, mais surtout le sol de l'appartement semblait chauffer tout seul... on pense qu'il devait y avoir un restaurant au rez-de chaussée avec une clim ou un frigo qui diffusait son air chaud juste sous nos pieds.


  • Pour se déplacer: Mis à part pour aller visiter un musée qui se trouvait en banlieue, nous avons fait toutes nos visites à pieds, le centre ville étant le principal centre d'intérêt de Zagreb.


16h! Vite vite je termine mon travail, j'éteins mon ordi et j'attrape ma valise. Je lance un "Bon weekend" à mes collègues de travail qui se demandent vers quelle nouvelle destination incongrue je vais encore voyager...
Un coup de RER plus tard et me voilà à Charles de Gaulle terminal 2. Mes deux compagnons de voyage sont déjà là à m'attendre. Check-in en vitesse, contrôles de sécurité... le truc classique.



Comme en France, la météo n'est pas très clémente en ce mois de Juin en Croatie: les orages et les pluies se sont succédées durant les jours passés, mais cela semble s'arranger à partir de demain.
L'aéroport de Zagreb est tout neuf, béton et grands espaces...
Le tapis roulant éjecte violemment nos bagages, comme pour se débarrasser de nous au plus vite.



Nous trouvons le chemin de l'unique arrêt de bus de l'aéroport, et celui-ci nous emmène bientôt vers notre destination. Il faudra encore changer pour un tramway - si on découvre où se trouve la station du tram. C'est quand même bien pratique google map pour se repérer! Mon smartphone va nos mener direct vers notre rue: Ivana Tkalcica, avec ses restaurants et bars animés.


Déjà 22 heures. On se presse vers notre appartement, qui se trouve derrière une porte en bois qui donne sur une cour à moitié délabrée. Voilà l'envers du décor...



Si l'immeuble ressemble à une vieille bicoque, l'appart est tout neuf et meublé à la mode.
Mais qu'est ce qu'il y fait chaud! On ouvrirait bien les fenêtres mais le bruit de la rue risque de nous gêner cette nuit... Heureusement qu'il y a la clim.


Nous laissons là nos bagages et sans perdre de temps nous retournons à la recherche d'un restaurant dans notre rue. 
Dans les bars de grands écrans ont été installés, prêts à retransmettre les matchs de l'Euro de foot. "Hvraska", c'est à dire la Croatie, joue samedi soir.


Bon à 23h les restaurants commencent quand même à fermer, mais on finit par trouver un dernier troquet ouvert, un truc un peu rustique: tables de bois et petite fontaine dans le coin de la terrasse.
Le serveur nous donne quelques conseils sur les plats, et voilà qu'arrivent de grosses assiettes de barbaque pour mes deux amis et pour moi un "cordon bleu", version croate peut être un peu moins raffinée de notre plat français... mais qui se laisse manger.




Après une entrée en matière sur les chapeaux de roue, une bonne nuit de sommeil dans notre appartement surchauffé sera la bienvenue...

-----------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------






Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire